Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Pièce de théatre

Si, comme moi, tu aimes aller au cinéma et voir un court-métrage avant ton film, tu vas adorer le projet d’été de Poly-Théâtre. Cette année, Poly-T te présente un programme double les 1er, 2 et 3 octobre 2009 au Centre d’Essai de l’Université de Montréal ! Et oui, la troupe a décidé de t’offrir non pas une, mais deux pièces pour le prix d’une. Et pour quel prix ! 5 $ pour les étudiants, 10 $ pour les autres. Alors si cette offre illimitée dans le temps t’intéresse (enfin jusqu’au 3 octobre), passe au kiosque (2e étage du pavillon principal en face de l’AEP) pour prendre ta place.

Je t’entends déjà me dire que le théâtre ça n’est pas ton truc. Et j’ai envie de te répondre : « Quoi de mieux qu’une pièce montée par une troupe d’amateurs pour commencer ? ». Tu y reconnaîtras sûrement quelques têtes que tu as déjà vues dans les couloirs de Poly et profiteras de cette occasion pour les voir sous un jour nouveau. Qui sait, tu auras peut-être envie de t’investir toi aussi dans la belle et grande famille de Poly-Théâtre. Pour ma part, ce fut ma première vraie expérience de théâtre et j’ai pris mon pied du début jusqu’à la fin. J’ai eu la chance de m’investir dans ce projet et de me sentir bien dans cette troupe dès le début. Je tiens à remercier tous les malades mentaux de la troupe qui ont rempli mes dimanches soirs de joie et de folie et qui m’ont donné envie de prolonger l’expérience.

Parlons donc du programme qui vous attend. Cette année Poly-Théâtre a décidé de jouer la carte du contraste et de la mise en danger en choisissant ces deux pièces. En ouverture, vous sera présenté La Lacune d’Eugène Ionesco, mise en scène par Véronique Bouzaglou. Cette courte pièce du maître de l’absurde suit le déclin annoncé d’un académicien internationalement reconnu et couvert d’honneurs. Sa chute s’annonce fatale…
En deuxième partie, la première pièce de la comédienne québécoise Marianne Moisan, mise en scène par Soukeyna Aubert, sera présentée. L’Homme est un orignal est un ensemble de tableaux qui suivent 13 personnages dans sept univers différents. Vous aurez l’occasion de rencontrer un chasseur, une professeure, une petite fille de 11 ans, une femme de 86 ans et bien d’autres personnages que je vous laisse découvrir. Cette pièce traite de l’évolution de l’amour, du sexe, du couple dans un monde où les repères traditionnels ont été chamboulés et où chacun, homme et femme, cherche sa place. Cette pièce est à voir comme une fresque rassemblant des situations et des émotions diverses. Vous allez vous reconnaître dans certains des personnages, rire, pleurer, et sans aucun doute être mal à l’aise. Mais ne vous en faites pas : à la fin, il y a toujours de l’espoir.

Donc n’hésitez plus ! Passez à notre kiosque pour acheter vos billets, attrapez un des comédiens dans un couloir et extorquez-le, ou encore réservez vos places sur
www.poly-theatre.org !

Bon spectacle !

Articles similaires

Le Polygate

9 octobre 2007

Polytechnicien, Polytechnicienne l’heure est grave ! Je dénonce, Oui je dénonce!! L’infâme, la cupide, l’horrible machination, je dirais même la conspiration… Le Polygate !! Après une enquête approfondie, minutieuse et grâce à l’aide d’informateurs que je ne garderais pas anonymes; j’ai pu mettre à jour cette affaire troublante qui a de nombreuses similitudes avec celle du Watergate des Etats-Unis de 1974. Scandale qui a poussé l’ex-président des Américains à démissionner… Mes investigations et une...

M. Papineau

9 janvier 2004

Pour ceux d'entre vous qui ne le savent pas encore, Robert L. Papineau est Directeur général de Poly depuis le 1er juin 2002. Il occupait cette même fonction précédemment à l'ÉTS depuis 1988. Il a donc été Directeur Général pendant près de 16 ans, il faut le faire ! Robert Papineau est aussi un ingénieur mécanique, diplômé de Sherbrooke, où il a effectué un baccalauréat et une maîtrise. À la fin de ses études,...

Poly pubs pour les Poly portes ouvertes

23 janvier 2004

Ceci est un message subliminal surperfectionné, débité suite à un réveil postraumatique. Vous étudiez à l'École Polytechnique ? Vous habitez près d'une Polyvalente ? Vous dormez dans une Polyclinique, mangez à la Polycantine ? Vous aimez le Polysport ? Les Polyshows ? Le Polythéâtre, la Polyradio ? Vous êtes un as de la Polyconnerie ? Seriez-vous Polydébiles ? Trop tard ! Plus d'espoir pour vous, vous êtes démasqués ! Sur les ondes de CKOI...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Polytechnique en grève !

11 mars 2005

Poly est en grève ! C'est une première historique. Les hausseurs d'épaules ont remué l'échine et ont organisé une assemblée générale de 890 personnes, soit près du tiers de l'ensemble des étudiants. La majorité s'est exprimée avec force. Le propos était sans équivoque. Le OUI l'a remporté par 595 voix contre 274 pour le NON, et 21 abstensions. Ainsi, le mercredi 16 mars 2005, Polytechnique fermera ses portes, baissera ses fanions, érigera des...

Tiga

27 octobre 2006

Comme le dit si bien Tiga sur son site web, I love Neon fait les meilleurs party à Montréal. Le 19 septembre passé, c’était à la SAT que ça se passait. Véritable plaque tournante du mouvement techno expérimental à Montréal, la SAT acceuille régulièrement des DJs de partout dans le monde dans une ambiance lounge et spacieuse. À la veille de l’automne, Radio Soulwax présentait une chaude soirée électro avec Nite Versions, 2ManyDJs, Tiga,...

Bercail

5 septembre 2008

Existe-t-il encore un espoir de se coltiner un documentaire potable au cinéma ou à la télévision en ces temps de dictature du réel? Le visionnement de Quitter le Bercail du réalisateur Éric Scott ne résout pas la question, d’autant plus que le sujet ne semble pas trop ragoutant à première vue. À première vue seulement, car n’en doutons pas, en cette période post-accommodements raisonnables, ce doc n’aura pas de difficulté à se trouver un...