Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Fabrice Luchini à Montréal

Du 13 au 27 septembre, Fabrice Luchini revient à Montréal au Monument-National pour son nouveau spectacle Le Point sur Robert. Présenté par Juste pour Rire, ce one man show littéraire a rencontré un succes en France, avec plus de 650 représentations.

Le Point sur Robert est conçu comme une odyssée littéraire empruntant le chemin de Molière, Flaubert, Rimbaud, Barthes et Valéry. Mais Fabrice Luchini, comédien et homme de lettre, sait jouer avec le public : il peut citer Valéry, puis faire rire la salle immédiatement, avant d’enchaîner sur une explication d’un texte de Chrétien de Troyes. Chaque mot devient un prétexte pour s’évader et partager des idées.

Trop sérieux comme spectacle ? Ce numéro est résolument comique et très théâtral. Luchini rend sa performance très accessible grâce à ses talents d’improvisations et son jeu de scène. Le théâtre, c’est d’abord de ressentir, comme il aime à le rappeler. Il arrive même à faire rire le public avec des auteurs comme Flaubert. Pas besoin de connaître Molière par cœur, Luchini est là pour ça. Le voir ensuite expliquer ce texte à sa manière très théâtrale est un plaisir. Il décortique chaque mot, qui devient un moyen de se confier et de faire rire le public. Luchini est très proche du public et développe une forte relation avec lui. Sa performance est donc tout à fait abordable. Son spectacle reste un grand moment où ce comédien va au bout de lui-même.

Avant de commencer sa carrière de comédien, Fabrice Luchini a tourné dans plus de 60 films, comme Perceval le Gallois d’Éric Rohmer, La Discrète et Tout ça… pour ça ! de Claude Lelouch, Molière de Laurent Tirard et plus récemment Paris de Cédric Klapisch. Il a également joué au théâtre, où il a découvert sa véritable passion. Il y a interprété Guitry, Céline et Diderot. Il prépare actuellement un documentaire sur le Québec.

Le Point sur Robert, one man show réalisé par Fabrice Luchini du 13 au 27 septembre au Monument-National et les 1er et 2 octobre au Grand Théâtre de Québec.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Lancement du premier numéro hors-série culturel

22 juin 2009

Nous sommes heureux de vous présenter le nouveau projet du Polyscope, l'édition estivale du journal spécialement consacrée aux évènements culturels de Montréal pendant l'été (concerts, entrevues, festivals...). Dans ce premier numéro de 3 à paraître au cours de l'été, vous pourrez lire des compte-rendus de MUTEK_10, du spectacle de clôture de la 29e saison de l'Opéra de Montréal et du Mondial de la Bière. En musique, les impressions du dernier album de Dumas en...

Entrevue avec de Vieux Philosophes : Platon

28 septembre 2007

EVP : Bonjour monsieur Platon. Comment allez-vous aujourd’hui ? P : Je vais très bien, merci, mais appelez-moi MC Platoon. EVP : Oui... Bien sûr. Puis-je vous demander pourquoi ? P : Oui, vous pouvez. EVP : Euh... Pourquoi donc ? P : J’ai grandi dans le ghetto d’Athènes. C’est un milieu dur et j’ai dû me battre pour ma survie. Je suis en quelque sorte l’armée de la rue, c’est de là que...

Pop Montréal

28 septembre 2012

Parmis les concerts de Pop Montréal qu’il fallait aller voir, il y avait The Strumbellas. Malheureusement pas en tête d’affiche, ils faisaient partie de la soirée au petit campus « Nash +Young Rival+ Rococode + invités ». Par Mélissa Bouillaud On aura compris, The Strumbellas était le groupe que je voulais allé voir. J’arrive la première avec mon cavalier au bras, et je prend place sur une des tables mise à disposition du Café Campus....