Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Cools Coins : prise #2

Deuxième chronique des CCCM, ou Cools Coins Culturels de Montréal. Cette semaine : voyage au coeur de la culture vénézuelienne, les boutiques de livres d’occasion et le Club Soda.

Centre culturel Simón Bolívar (RO)

Le centre culturel Simón Bolívar, qui se trouve au 394 boul. de Maisonneuve ouest (métro Place-des-Arts, sortie Bleury) est un espace où le Consulat général de la République Bolivarienne du Venezuela propose une panoplie d’activités culturelles. Chaque mercredi se tient une séance gratuite de cinéma durant laquelle sont présentés des films du Chili, de Colombie, du Brésil… Si vous êtes curieux de découvrir l’art contemporain d’Argentine, l’exposition «Pintores argentinos de aquí y de allà- section II» est présentée du 2 au 24 octobre. Le centre culturel invite régulièrement des groupes de musique à venir se produire, comme l’ensemble instrumental vénézuélien A Contratiempo du 10 au 12 octobre. Vous pourrez aussi suivre sans frais des cours d’espagnol ou encore aller consulter le journal Le Bolivarien pour vous tenir au courant de l’actualité politique. Cet espace culturel accueille quiconque a un projet, que ce soit sur la culture chinoise, libanaise, québécoise ou péruvienne, il suffit de remplir la demande en ligne. Vous trouverez plus d’information sur le site consulvenemontreal.org.
N’hésitez pas à vous rendre sur place pour découvrir cet espace chaleureux et ouvert sur la culture internationale! et redécouvrir, théâtres, opéra, cinémas, galeries d’exposition, salles de concert, cafés et bien d’autres !

Libraires sur St-Denis et Mont-Royal (WS)

Vous trouvez que payer 16 $ un roman au Renaud Bray n’est rien d’autre qu’une forme de vol cruel envers les pauvres poches creuses des étudiants ? Vous n’avez pas tort, et j’ai la solution parfaite ! Rendez-vous sur la rue St-Denis après le métro Laurier et sur la rue Mont-Royal au niveau du métro Mont-Royal. Vous pourrez découvrir les boutiques de livres d’occasion à Montréal, idéal pour les petits porte-monnaie. Bandes dessinées, romans, livres de photos, CD de musique, essais, livres d’arts, DVD, tout y est dans ces véritables cavernes d’Ali Baba. «Pas cher, pas cher!» aurait dit mon boss dans l’épicerie libanaise où j’ai travaillé cet été. À fouiner absolument.

Club Soda (CK)

Quand on pénètre pour la première fois dans le club Soda on est impressionné par la qualité de l’accueil, de l’endroit et par-dessus tout des réglages tant au niveau lumière que son! Que vous souhaitiez apprécier le show depuis la fosse dans un trash ou tranquillement posé avec votre mousse et une vue imprenable sur la scène, il y en a pour tous les goûts. Il y a rarement de l’attente au bar, et vous pouvez même vous faire servir lorsque vous êtes à l’étage (sous réserve de tips bien sûr!). Tout pour ne rien louper !

Le coup de cœur : en vous glissant à l’arrière après votre sortie et avec un peu de chance, vous pourrez même faire un hug à votre artiste favori! 1225 St Laurent, métro St Laurent.

des trésors s’y cachent !




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

La vague d’occupation frappe la capitale

21 octobre 2011

Par Patrick Weldon Le 15 octobre dernier, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés au parc de la Confédération pour une première assemblée générale. L’événement s’inscrit dans un élan pancanadien de solidarité pour le mouvement d’occupation de Wall Street à New York, qui attire l’attention médiatique partout dans le monde. Contre les inégalités L’occupation du parc de la Confédération a débuté à midi, samedi dernier, autour de la fontaine centrale. Des facilitateurs ont pris...

Tête à tête avec la réflection de Masoch

26 septembre 2013

La vénus au vison au Théâtre Jean Duceppe   L’écrivain autrichien Leopold von Sacher-Masoch (1836-1895) était un de ces personnages qui par leurs passages non conventionnels sur la terre, marquent la conscience collective de l’homme. Pionniers du tabou, étant les premiers à admettre leur intérêt envers des activités jugées socialement inacceptables, ils en deviennent ambassadeurs à tout jamais. Quel était l’héritage de Sacher-Masoch? En plus de ses écrits littéraires, Sacher-Masoch était connu pour ses pratiques...

À quand la fin de la lune de miel ?

23 janvier 2009

Dans le capharnaüm de la longue et très protocolaire journée d’investiture à la présidence des États-Unis, Barack Obama aura prononcé mardi dernier son premier discours officiel en tant que nouveau « Commander in Chief ». Entre les vocalises d’une Aretha Franklin vieillissante et d’une Beyoncé resplendissante, puis des « tous sourires » Leonardo Di Caprio, Tom Hanks, Jamie Foxx, Queen Latifah ou encore Denzel Washington (et j’en passe), on avait du mal à savoir...