Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

ONU : La voie d’étudiants montréalais raisonne !

Par Des amis du HEC

Contribuez à l’évolution de VOTRE monde tel est le leitmotiv de l’événement Résolution 21 qui aura lieu les 30, 31 janvier et 1er février prochains.

Inspirés par le Parlement Européen des Jeunes, des étudiants de HEC Montréal proposent, pour la 2ème année consécutive, aux étudiants de Polytechnique, de l’Université de Montréal et de HEC de s’impliquer sur la scène internationale en débattant sur les grands enjeux du 21ème siècle. Ce concept avant-gardiste a été une réussite lors de sa première édition grâce à une reproduction fidèle des procédures employées à l’ONU pour l’élaboration des résolutions.

En effet, les participants sont réunis en commission, afin de partager et de confronter leurs opinions sur des thèmes d’actualité variés tels que l’évolution des technologies, la place des médias dans la société ou encore la protection de l’environnement. Lors de ce rassemblement, les étudiants sont invités à écrire une résolution à la manière de l’ONU visant à solutionner les problèmes soulevés durant de la réflexion en groupe. Le 3e jour, la simulation d’une assemblée plénière permet à tous les étudiants de sélectionner la résolution la plus pertinente. Celle ci sera par la suite approfondie et présentée à l’ONU par l’intermédiaire de la mission canadienne.

Cette expérience unique en son genre allie intellect et loisir. Elle permet de faire de nouvelles rencontres, de s’ouvrir au monde actuel et de mettre à l’épreuve sa vision des choses ; tout cela dans la bonne humeur puisque activités et soirées sont au rendez-vous !
De plus, des intervenants de renom viennent apporter leur aide lors de la réflexion en groupe, ce qui permet également de rencontrer les leaders d’un sujet en particulier.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.