Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Dream Theatre @ Centre Bell

Les pionniers du métal progressif new-yorkais étaient de passage à Montréal le 12 aout passé dans le cadre de la seconde édition de leur tournée mondiale Progressive Nation. Accompagnés sur scène par Zappa Plays Zappa, Bigelf et Scale the Summit, les anciens étudiants du Berklee College ont littéralement subjugués la foule sous une cascade de riffs et de solos interminables.

Dream Theatre est à la musique pop ce qu’un opéra de Beethoven est aux premiers cris tribaux poussés a l’aube de l’humanité. A la fois infiniment complexe et tellement plus enrichissant. Mené sur scène par le batteur Mike Portnoy, le guitariste John Petrucci et le bassiste John Myung, le groupe s’est restreint à jouer majoritairement les pistes de son dernier album Black Clouds & Silver Linings. Malgré cette limitation, la présence des initiés dans la salle s’est largement faite sentir par leurs cris orgasmiques lors du passage à l’acte des virtuoses dans ce qui ressemblait violemment à une performance de masturbation instrumentale. Chaque pièce jouée note-pour-note à la perfection, dans une orgie symphonique qui s’est étalée sur un peu moins de 2 heures.

Après avoir sorti quelques surprises comme On Last Time et As I Am, le spectacle s’est finalement conclu sur les 20 minutes magistrales de The Count Of Tuscany tiré de leur dernier opus. Renvoyant les montréalais a leur métro, satisfait et la tête encore embrumée par la beauté, la fluidité et des accords improbables.

Crédit photo : Paul Blondé

Mots-clés : Musique (217)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+