Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

La tournée Piknic Électronik / Bande À Part

Qu’est-ce qui se produit lorsque l’un des labels les plus respectés de musique électronique, trip-hop, drum and bass et chillout et un festival hebdomadaire de musique en plein air unissent leurs forces ? Tout simplement le parfait mélange pour créer un dimanche après-midi de fête sur les rives du St-Laurent.

Ninja Tune

La présence du label indépendant d’origine britannique Ninja Tune lors d’une journée du Piknic Électronik
s’inscrit déjà comme une tradition dans le parcours de l’évènement.
Née à Londres au début des années 90 de la collaboration de Matt Black
et de Jonathan More (Coldcut) et plus tard celle de Jeff Waye (Ghostbeard),
la compagnie de disque a connu un rapide succès grâce entre autres à sa philosophie vis-à-vis des albums qu’elle produit ainsi que de leur qualité.

En effet, Ninja Tune est un regroupement d’amateurs de musique ayant comme conviction de produire et distribuer de la musique qui leur plaît, sans jamais avoir la ferme intention de devenir un grand joueur parmi les maisons de disques. Visiblement à l’aise de la réputation de passionnés de musique dont ils jouissent, les Ninjas se permettent de couvrir un large éventail de genres, allant du rock indie au jazz, sans oublier la musique électronique.

Cette passion pour la musique se traduit tant par la diversité de leur catalogue que par la qualité du
« packaging » de chaque disque, présentant tous un design unique et individualisé mais trouvant néanmoins sa place dans l’ensemble du catalogue.
Ce mélange fait partie d’un ensemble qui illustre bien l’esprit de la maison de disque, où les genres et les moyens de communication fusionnent pour former la toile de fond d’un mouvement, comme autant de morceaux de céramique individuels constituent une riche mosaïque.

La tournée Piknic / Bande à Part

Question de partager le Piknic Électronik
avec les citoyens de la province résidant hors de Montréal, l’organisme s’associe à Bande À Part – la radio alternative de Radio-
Canada – ainsi qu’à la radio par satellite Sirius et au 33MAG pour déplacer l’évènement à travers le Québec.

La tournée est déjà passée par Trois-Rivières et Montréal, mais Rouyn-Noranda, Québec et Gatineau ne seront pas en reste car nombreux sont les artistes qui se produiront à l’extérieur de la métropole jusqu’à la mi-septembre.

C’est dans le cadre de cette tournée que le 30 août dernier, dans sa mission de démocratisation de la musique électronique dans toutes ses variations, le Piknic Électronik
mettait en vedette quelques-uns des plus grandes têtes d’affiche de
Ninja Tune, dont Speakerbruizer Rob (anciennement connu sous le nom de Sixtoo), Amon Tobin et
Ghostbeard, accompagnés de Boom Monk Ben et Sweet Daddy Luv.

Les rares averses n’ont pas été suffisantes pour venir à bout de la célébration, véritable messe dominicale de 14h à 21h30 sur les rives du fl euve. Assis sur un banc face au centre-ville de Montréal au coucher de soleil ou dansant au pied de L’Homme de Calder, les fidèles étaient nombreux à s’être donné rendez-vous pour ce qui est d’ores et déjà l’un des moments fort du Piknic Électronik de cette année.

Image article La tournée Piknic Électronik / Bande À Part 457

À cette messe, les hosties sont remplacées par des hot-dogs et des crêpes alors que la bière fait office de vin de la communion. Rare eucharistie où vous n’êtes pas tenus d’acheter vos consommations sur place, du moment qu’elles ne soient pas contenues dans des bouteilles de verre.

Speakerbruizer Rob

Incontestablement l’une des figures représentant le milieu underground du hip-hop canadien aux côtés de
Buck 65 – tous deux originaires de la Nouvelle-Écosse – Speakerbruizer Rob (Vaughn Robert Squire de son vrai nom) signe un contrat avec
Ninja Tune en 2003, 3 ans après avoir emménagé à Montréal.

Image article La tournée Piknic Électronik / Bande À Part 456

Depuis ses débuts plus old-school hip-hop, il s’oriente aujourd’hui davantage sur Megasoid, projet de remix de morceaux rap ajoutés aux sonorités électroniques de synthétiseurs et aux lourdes basses qu’il gère en compagnie de Hadji Baraka, membre de
Wolf Parade. Artiste multidisciplinaire, Squire cumule les titres comme les albums : designer, coordonnateur d’évènements, compositeur pour bandes sonores de documentaires et publicités, producteur, etc. Uniquement dans le cadre de Megasoid, Speakerbruizer Rob est apparu aux côtés des plus importants DJs et producteurs, dont Lucky Me, DJ Funk, Deadbeat
et Mofomatronix pour n’en nommer que quelques uns.

Amon Tobin

Point culminant de la soirée, la présence d’Amon Tobin, venu jouer une sélection de sa vaste musicographie.
Considéré comme artiste-phare de
Ninja Tune pour avoir largement contribué à la scène trip-hop, nombre de ses compositions ont été reprises dans des films et publicités. Son album
Foley Room, a été acclamé pour avoir enregistré tous les extraits sonores « à la main » plutôt que de sampler des albums existant.

Et quoi de mieux pour conclure la soirée en beauté que les basses fréquences d’Amon Tobin et sa cover drum and bass de Slayer ?

Pour plus d’information :

 




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.