Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Le Polyscope, les Carabins: une histoire d’amour

Hey, toi fan de sport ! Sais-tu que grâce à ton journal tu peux aller voir gratuitement les matchs des Carabins ? Quelque soit le sport : football, soccer, volleyball et même natation, le Polyscope te fournit un accès intégral à tous les matchs de la saison et, s’ils se qualifient, les matchs des play-offs.

Retrouvez pendant toute la saison régulière, chaque semaine dans le Polyscope, les résultats et analyses des matchs des Carabins. Si vous vous sentez l’âme d’un chroniqueur sportif, venez vous essayer au Polyscope et assistez gratuitement aux matchs et party des Bleus de l’Université de Montréal.

Le Polyscope tient à souligner « une nouvelle importante », l’équipe de tennis des Carabins a gagné le championnat canadien universitaire à Toronto durant la Rogers Cup au Rexall Center. Donc un grand bravo pour les tennisman et tenniswoman des Carabins !

Le tournoi par équipe opposait les Carabins aux Vikes de l’Université de Victoria. Les joueurs de l’UdeM s’étaient qualifiés grâce à la victoire de l’équipe féminine sur le circuit universitaire ontarien à l’automne 2008. La compétition permettait à chaque équipe de s’affronter une fois et onze duels étaient au programme entre chaque formation.

Après avoir défait les Vikes 8-3 et les Varsity Blues 7-4, les Bleus se sont rapidement retrouvés en difficulté, tirant de l’arrière 5-3. Cependant, grâce à des victoires d’Alexandre Vigeant (HEC Montréal, administration) et Geneviève Prairie-Caron (psychologie), l’égalité était créée à 5-5.

Le match ultime, le double mixte, a été disputé au Rexall Place, là où se tenait au même moment la Coupe Rogers à Toronto. La rencontre a été remportée par David Trudeau (enseignement post-secondaire) et Isabelle Chrun (HEC Montréal, commerce électronique) par le pointage de 7-5 et 6-4, donnant ainsi la victoire aux Carabins.

Source :
www-carabins.cepsum.umontreal.ca

Mots-clés : Carabins (7)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+