Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

The Fray

Lundi 13 Avril 2009, The Fray étaient en concert à Montréal au Métropolis pour la première date de leur tournée mondiale présentant leur nouvel album, sobrement intitulé The Fray. Il est fort possible que vous ne reconnaissiez pas le nom de ce groupe originaire de Denver, mais si vous êtes fan de séries américaines vous avez sûrement entendu plus d’une fois certains de leurs morceaux. En effet, les fans de Scrubs, Grey’s Anatomy, One Tree Hill ou encore Cold Case ont pu entendre certains des morceaux du premier album studio du groupe intitulé How to Save a Life. Le premier single de cet album, Over my Head (Cable Car), sortie en 2005 s’est hissé à la tête des charts nord-américains. Puis le single How to Save a Life a été entendu dans Grey’s Anatomy et utilisé par la chaîne ABC (qui produit le show) pour promouvoir la troisième saison de la série. Le single va alors devenir un hit international et va propulser le groupe au niveau international.

Le groupe a été formé en 2002 par deux camarades d’école Isaac Slade (piano et voix) et Joe King (guitare et voix). Ce noyau dur a ensuite été rejoint par d’autres membres à la batterie, à la basse ainsi qu’à la guitare et le groupe a connu plusieurs compositions. Les membres actuels du groupe sont David Welch à la guitare et Ben Wysocki à la batterie et aux percussions en plus des deux membres fondateurs. Ils sont accompagnés par des musiciens supplémentaires pendants les tournées. Slade et King coécrivent quasiment toutes les chansons du groupe et même si Slade est la voix du groupe, il laisse sa place à King pour certains morceaux.

The Fray est bien loin des clichés Sex, drugs and Rock de pas mal de groupes. Quasiment tous les membres sont mariés ou pères de famille. Le groupe de Pop Piano Rock allie des mélodies simples et efficaces à des textes travaillés accompagnés de guitares électriques et des voix authentiques des chanteurs. L’avantage de ne pas abuser du mixage des voix en studio permet d’avoir un rendu vocal sur scène au moins équivalent à celui de l’album. Et oui The Fray en concert ne déçois pas. La mise en scène est sobre à l’image du groupe et sans grande surprise mais surtout sans mauvaise. Le groupe a su durant le show alterné les hits de leur précédent album aux titres de leur nouvel album sorti deux semaines avant le concert. Lorsque les premières notes de leur single How to Save a Life ont retenti, le Métropolis entier a vibré et chanté en chœur avec le groupe. Le public montréalais a même eu le droit a une joke en français d’Isaac Slade : « Pète et Répète sont sur un bateau …». Sur le morceau Look After You, le groupe a repris le refrain de Wonderwall du groupe Oasis. Le show s’est terminé sur leur nouveau single, qui a servi pour la promotion de la cinquième saison de Lost, You Found Me que le pulic connaissait déjà par cœur. Puis ils ont joué deux morceaux pour les rappels dont une reprise acoustique intéressante du tube de Kanye West, Heartless achevant un concert agréable qui m’a donné envie d’écouter le nouvel album en boucle.

Articles similaires

Eurovision, c’est parti

13 mai 2009

Ce mardi, l'eurovision reprenait avec son lot comme chaque année de grands artistes et de moins grands. A noter que les québécoises s'y seront illustrées plusieurs fois, on peut donc parler d'un concours québéco-européen. Il aura vu la victoire de Céline Dion en 1988 avec \"Ne partez pas sans moi\" pour le compte de la Suisse. Meilleur classement de la France de ses dix dernières années, la québécoise Natasha St-Pier avait permis aux français...

Shaolin Tohu

9 octobre 2007

Le 24 septembre dernier se déroulait à la Tohu une présentation de JUNGA : Descendants du dragon. Huit moines Shaolin venus tout droit de Chine accompagnés de quatre jeunes femmes acrobates et contorsionnistes de l’Imperial Acrobats of China. S’ensuivaient alors des démonstrations d’arts martiaux et d’acrobaties dans un décor simple mais exceptionnel soutenu par une musique tout aussi légère et belle à entendre. Des histoires nous ont été alors racontées tout au long du...

Starmania, ou la passion de Johnny Rockfort selon les évangiles télévisés

20 mars 2009

-Alors, comment t’as trouvé le spectacle ? -Starmania ? La version opéra faite spécialement pour le 30e anniversaire de la production ? Tout simplement géniale ! C’est le meilleur show ever. -Tout à fait d’accord avec toi. Je connaissais déjà très bien Starmania version rock, mais là, en version opéra, j’en reste bouche bée. Ils ont réussi à faire ressortir le côté opéra du concept d’opéra-rock de Michel Berger et de Luc Plamondon sans pour...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.