Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Bandes dessinées d’été

Une aventure de Spirou et Fantasio – Tome 5 – Le groom vert-de-gris

Scénario de Yann et dessins d’Olivier Schwartz aux éditions Dargaud
Genre : aventure

Note A+

Scénario 4,5/5

Dessin 4,5/5

Spirou et Fantasio sont de retour dans une seconde aventure en Belgique occupée. Les deux compères verront leur amitié mise à rude épreuve tandis qu’ils se soupçonneront mutuellement de pactiser avec l’occupant allemand. En réalité, nous retrouvons un Fantasio travaillant comme archiviste au Soir, journal collaborateur, et comme inventeur à ses heures perdues (dont le célèbre I.B.M.) ; il fleurètera avec les milieux zazous et recueillera chez lui trois pilotes anglais. Spirou sert quant à lui activement la résistance belge en tant que groom au Moustic Hotel, nouvellement réquisitionné par la Gestapo pour en faire sa Kommandantur, ce qui lui permet d’écouter les conversations nazies accaparées par la recherche d’une terrible arme secrète belge. Cet album se veut un hommage à la résistance belge et réussit à captiver le lecteur par les subtiles allusions au monde d’Hergé ainsi que les nombreux clins d’œil aux autres bandes dessinées, par son humour omniprésent et par les situations poignantes qu’impose la Seconde Guerre mondiale.
Image article Bandes dessinées d’été 415

Antares – Tome 2 – Épisode 2

Scénario et dessins de Léo aux éditions Dargaud
Genre : science-fiction

Note A+

Scénario 5/5

Dessin 4/5

Antares est le troisième cycle des mondes d’Aldébaran (avec auparavant Aldébaran et Bételgeuse avec cinq albums chacun). Au cours du XXIIème siècle, l’humanité maîtrise les voyages dans l’espace et s’est implantée vers d’autres planètes à la faune et la flore exceptionnelles. Kim Keller nous accompagne au cours des 11 derniers albums de la série, devenue biologiste astronaute à la recherche de la Mantrisse. La Mantrisse, c’est cette créature qui semble s’être implantée sur quelques planètes et qui offre de manière cyclique à certains hommes une gélule leur procurant longévité et vitalité. La colonisation humaine des planètes continue et se poursuit sur la planète Antares. Aux prises avec l’extrémisme religieux, le regard des autres et son amour pour sa fille mi-humaine mi-extraterrestre, Kim se retrouve obligée à mener une mission sur cette nouvelle planète hostile où mystérieusement les animaux, puis les hommes, se subliment. Une série à découvrir et à lire absolument.

Image article Bandes dessinées d’été 416

Mots-clés : Littérature (20)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.