Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Spectacle de l’Ecole Nationale du Cirque

Je n’avais pas vu de spectacles de l’École nationale du cirque (ENC) depuis mes 8 ans. Aujourd’hui, je réalise que le monde du cirque m’émerveille tout autant avec Rosso di sera présenté à la TOHU.

L’ENC est la seule institution d’enseignement supérieur en art du cirque en Amérique du Nord. Chaque année, à titre pédagogique les finissants présentent leurs prouesses sous la tutelle de leurs professeurs. Par contre, cette fois-ci les fanatiques ont droit à deux spectacles.

Rosso di sera ou ciel rouge le soir, beau temps à prévoir est une signature de Veronica Melis. L’ouverture du spectacle nous permet de nous familiariser avec la dynamique du spectacle et certains artistes qui émergent de la foule pour se rendre sur scène. Ensuite, on démarre avec force avec un numéro de trapèze ballant avec Noé Robert. Les transitions sont assurées par les autres artistes. Cela permet de ressentir la cohésion au sein du groupe et de les voir partager leur talent unique un après l’autre. Le clown du spectacle, Mick Holsbeke, revient à plusieurs reprises avec bonne humeur. On sent l’appréciation de la foule avec les rires multiples. Ce brin d’humour est un vent de fraîcheur pour un spectateur un peu tendu lors des numéros acrobatiques. Une autre force de Rosso di sera est démontrée à travers les numéros en couple dont celui de main à main. Ce numéro avec Valérie Benoit-Charbonneau et Mason Ames est à couper le souffle. Sans artefact, on découvre les multitudes de facettes qui rendent le cirque si impressionnant. La jonglerie est aussi au rendez-vous en solo comme en groupe. Melis a participé à des spectacles de danse-théâtre, ce qui se remarque dans Rosso di sera.

Le second spectacle Scène de crime, une conception de Gyspy Snider, est présenté en alternance. Les artistes démontrent leur talent tout en participant à un jeu de rôle de héros et de victime.
L’ENC présente aussi des préludes de 30 minutes avant chaque représentation dans lesquelles des étudiants animent la foule dans le lobby de la TOHU. Il est à noter qu’il faut savoir se faire une place afin de vraiment profiter de cette introduction.

Du 2 juin au 13 juin, l’École nationale du cirque présente les deux spectacles à la TOHU. (certaines représentations affichent déjà complet).
Tarifs : à partir de 21,00 $ adulte, 15,00 $ enfant

Image article Spectacle de l’Ecole Nationale du Cirque 427

D’autres photos sont disponibles ici

Mots-clés : Cirque (54)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.