Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Bande Dessinée du Printemps

Spirou – Tome 4 – Le journal d’un ingénu

D’Émile Bravo aux éditions Dupuis
Genre : aventure

Note A
Scénario 4,0/5

Dessin 4,0/5

1939, au cœur de la Belgique, on voit les origines de Spirou avec la rencontre avec Fantasio, de son écureuil Spip, de son uniforme de groom. L’histoire est vraiment très intéressante, car en plus de découvrir l’histoire de Spirou, on plonge dans l’ambiance de l’époque, d’avant-guerre, la crainte des Polonais de voir la guerre se déclencher. Bien que certains détails semblent grotesques, l’histoire se tient bien, et les dessins vieillis donnent un certain style d’antan. C’est un livre qui convient tant pour les petits que pour les grands, chacun y trouvera son intérêt. Dans un style très différent des anciens Spirou, Émile Bravo reprend parfaitement l’esprit du personnage. Un mélange qui a permis à cet auteur de remporter de nombreuses récompenses lors des festivals de bandes dessinées.

Image article Bande Dessinée du Printemps 410

Messire Guillaume – Tome 3 – Terre et Mère

De Matthieu Bonhomme et Gwen de Bonneval collection Repérage aux éditions Dupuis
Genre : aventure et fantastique

Note B
Scénario 4,0/5

Dessin 3,0/5

Au cœur du moyen-âge, le jeune Guillaume De Saunhac, ne supporte plus la mort de son père. Il retrouve sa sœur qui avait fui le domaine familial maintenant hanté par un beau-père Tiran, messire De Brifault qui ne rêve que de pouvoirs et de puissance. Ce jeune se rend compte qu’il possède de mystérieux pouvoirs : il est certain de pouvoir communiquer avec son défunt père qui est dans au Pays de la vérité. Les deux enfants obtiennent la protection du preux chevalier Brabançon. Ensemble ils vont essayer de déjouer les pièges que leur tend De Brifault. On retrouve un peu de Thorgal dans cette bande dessinée sans vraiment atteindre un niveau égal, l’histoire plutôt bonne nous laisse un peu sur notre faim, il est là aussi préférable d’avoir lu les deux précédents albums (surtout le premier) pour pouvoir apprécier ce troisième volet qui est un peu décevant. Le dessin reste agréable même si parfois il est un peu grossier. Une bonne BD, à lire, mais qui sera être apprécié surtout par les amateurs de fantastique et d’histoires moyenâgeuses.

Image article Bande Dessinée du Printemps 411

District 77 – Tome 3 – Big-boss Requiem

De Jean-Philippe Dugand et Denys collection Troisième Vague aux éditions le Lombard
Genre : thriller et fantastique

Note B
Scénario 3,0/5

Dessin 4,0/5

Lili Lafayette n’a pas une vie facile, policière, elle enquête dans une ville meurtrie par les règlements de comptes, les guerres des gangs. Le plus mystérieux est que les instigateurs de ses règlements de compte ne se soucient guère de perdre la vie ou pas tout ce qu’il compte est de tuer. Dans un style original Denys et Durand nous entraînent dans une histoire où l’on partage les pensées des principaux personnages. Un point de vue omniscient assez rare et très original dans une histoire où la magie noire côtoie la dure réalité quotidienne d’un commissariat. Ce troisième tome conclut un opus assez réussi, bien que l’on pourrait lui reprocher son côté un peu trop sombre qui noircit par moment l’histoire.

Mots-clés : Littérature (20)

Articles similaires

Corto Maltese

16 janvier 2009

Il est difficile de parler de Corto Maltese sans tomber dans le kitsch. –évasion, liberté, aventure, rêve…- Pourtant, ce sont les sentiments que l’on ressent à travers les histoires d’Hugo Pratt. Hugo Pratt, dessinateur et aventurier du XXème siècle, nous fait voyager, par son dessin précis, noir et envoûtant aux quatre coins de la terre et par delà les mers. Il nous fait découvrir un univers de magie, poétique et dangereux. Notre compagnon,...

Rentrée littéraire

27 octobre 2006

Entre les sopranos et les ténors du marché du livre, la voix d’Alto perce dans le paysage littéraire comme celle d’un jeune oiseau qui promet de pourfendre le vent des conventions en apportant cette touche particulière que l’on doit à l’oeil perçant de son directeur, Antoine Tanguay. Et pour faire sa marque, la maison d’édition fêtait ce lundi 23 octobre son premier automne en tant que maison d’édition indépendante et en profitait pour présenter...

Les Identités meurtrières

31 octobre 2008

En cette ère de conflits, tensions, revendications internationales, que d’individus sont portés à déclamer haut et fort leur origine, à mettre de côté toutes les autres composantes de leur personnalité, et ainsi à amplifier ces points chauds. Les exemples sont innombrables, Palestine et Israël, Québec et reste du Canada, accommodements raisonnables, Catalogne, Corse, Kosovo, Rwanda… Au milieu de cet entremêlement planétaire, laissé en pâture aux politiciens flairant le pouvoir et à la recherche de...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.