Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

David Usher au Métropolis

Aperçu article David Usher au Métropolis

Par Sandy Jolin, Elsa Tassé et Virgine Urli

Image article David Usher au Métropolis 409 Toutes les photos du concert sur polyphoto.org

C’est jeudi dernier, le 23 octobre plus précisément, que David Usher est arrivé à Montréal pour la tournée de son tout nouvel album solo, Wake Up and Say Good bye. Crash Parallel, un jeune groupe canadien, a bien réussi à réchauffer la salle du principal intéressé en assurant la première partie du spectacle. Malgré le fait que le dernier opus d’Usher ait été lancé très récemment, soit le 23 septembre dernier, ses fans eux n’ont pas semblé avoir manqué de temps pour découvrir et apprécier ses nouvelles chansons puisqu’elles étaient chantées chaleureusement en coeur tout au long du spectacle. Avec plusieurs albums à son actif, autant en solo qu’avec son précédent groupe Moist, les succès se sont enchaînés durant la soirée, passant de Push à Black Black Heart, jusqu’à son incontournable St Lawrence River lorsqu’en tournée au Québec. Et David Usher n’ayant pas simplement une belle voix, il s’en sert aussi depuis quelques années pour une noble cause, celle d’Amnistie Internationale. Il allait de soi qu’il invite des membres de cette organisation, installés pour l’occasion dans un kiosque bien à l’évidence à l’entrée de la salle, disposés à parler de leur mandat mais aussi mobilisés pour faire signer des pétitions destinées à aider des prisonniers politiques à sortir de prison.

En conclusion, ce spectacle de David Usher fût comme toujours à la hauteur des attentes de ses fans et des miennes ; Je dirais même pour ma part qu’elles ont été dépassées, ne serais-ce que par la quantité de chansons qu’il a interprétée pour son rappel.

Sandy Jolin

Le 23 octobre dernier, David Usher, chanteur d’origine canadienne se produisait au Métropolis, celui-ci de retour à Montréal depuis un an avait promis à son public un show hautement énergétique, ados comme jeunes professionnels se sont bousculés aux portes de la salle pour acclamer leur idole.

Pas facile, pour la première partie du show « Crash Parallel », groupe provenant de l’Ontario, de faire lever la salle; l`ambiance reste donc tranquille pendant la première demi-heure.

Grand bouleversement, quand vers 21h, la star fait son entrée sur scène. Les groupies que l’on croyaient absentes se font immédiatement entendre. Celui-ci, ravit de se produire dans sa ville d’adoption se donne énormément au public, en passant par des chansons connues comme « Black Heart », aux vieux succès de l’époque « Moist », (son ancien groupe) ainsi qu’aux titres de son dernier album « Wake up And Say Good bye ». Les performances musicales du groupe donne rapidement une ambiance folle à la salle et Usher en plein apprentissage de la langue française, charme son public.

Coup de théâtre, pour les jeunes ados allumés quand « la Lorie du Québec », Marie Mai fait son apparition sur scène pour une chanson au près du groupe. C’est l’apogée du concert, les filles hystériques ne pouvant plus se contrôler laissent tomber larmes et cris de jouissance dans un nuage de flashs photographiques étourdissants.

Porté par ses propres émotions, l’artiste termine sur une touche sentimentale et offre quelques larmes à un public conquis. Sous le charme, les fans quittent la salle, laissant les autres savourer, sous une musique d’ambiance, un dernier petit verre de vin.

Elsa Tassé & Virginie Urli

Crash Parallel : crashparallel.com

David Usher : davidusher.com

Amnistie Internationale:

www.amnistie.qc.ca




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Le klaxon

12 septembre 2008

Attention, l’article suivant pourrait choquer les personnes aux oreilles sensibles. La semaine dernière, mon automobile subit le sort le plus terrible pour une voiture : elle fut castrée. Mon klaxon, signe incontestable de la virilité d’un véhicule, mourrut d’une des pires morts possibles pour un klaxon. Alors que son son original était un POUET de la mort pouvant déplumer une famille de canards complète qui osait me barrer le chemin, son dernier souffl e...

Texas : un petit Thriller Texan de François Létourneau

29 novembre 2007

Par Bernadette Charlier Texas, une nuit sans lune, une jeune femme transpercée de part en part crie dans la nuit. Elle s’avance et raconte. Réalité ou fiction ? Le spectateur passe sans cesse de l’une à l’autre. La fiction, c’est « Massacre à la tronçonneuse » réalisé en 1974, et la réalité, la roulotte que se partagent Terri et Gunnar, les comédiens vedettes du film. Dans leurs costumes de tournage maculés de sang et...

Culture Gui-iK : La guerre des mondes

31 août 2012

  Que le temps m’a semblé long durant cet été. Durant ces quetre mois, il s’en est passé des choses dans le monde du geek ! Et avec un titre comme le mien on se doute facilement de ce dont je vais parler dans ma chronique ! La guerre Samsung contre Apple est la première guerre des brevets technologiques au 21ème siècle ! Pour ceux qui n’auraient pas ouvert un journal technologique depuis quelques...