Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.
Publicité-- --Publicité

Vous êtes formidable – Intro

Publicité-- --Publicité

Allo amis de Poly ! Bienvenue dans une nouvelle chronique pour bien commencer l’année !
« Vous êtes formidables », c’est sur cette note d’autosatisfaction dont tu auras bien besoin lors de tes intras et finaux dans les prochains mois que se nommera cette chronique. Elle présentera dans chaque numéro, une personne ou un groupe de personnes qui se sont illustrés ou qui s’illustrent dans un ou plusieurs comités, ou par des actions remarquables. Car il ne faudra jamais oublier que c’est grâce à eux qu’une école vit, et est représentée aussi bien en son sein qu’à l’extérieur. Oui, c’est grâce à ces centaines de petites mains qui triment (bénévolement) que vous pourrez boire et draguer les vendredis soir à la rotonde, admirer les photos des cheerleaders en pleine action, lire ce journal (chers journalistes, vous êtes formidables ! Un peu d’autopromo pour commencer 2009 ne fera pas de mal), fêter la victoire (ou pas) des Canadiens sur écrans géants avec ses potes, écrire sur vos magnifiques petits agendas les travaux à rendre, manger dans les cafétérias, boire aux houblonneries et j’en passe (désolé pour tous les autres).
L’associatif est le meilleur moyen d’apprendre les choses que tu ne pourras jamais faire dans ton cursus scolaire ou dans ta vie professionnelle. Ce n’est pas une contrainte comme beaucoup de gens peuvent le dire, ou une perte de temps mais un enrichissement personnel. Tant que l’on arrive à gérer ses objectifs scolaires, les comités sont là pour se faire plaisir, rencontrer des personnes formidables et profiter un maximum de sa vie étudiante qui passe parfois trop vite, c’est pour cela que l’on retrouve souvent des anciens de Poly dans les comités ! Un étudiant me disait qu’il était venu à l’origine à Poly juste pour étudier et ne se faire aucun copain comme cela il était sûr de réussir, aujourd’hui il est producteur du long-métrage hollywoodien que Poly-T est entrain de tourner, cela ne l’aura pas empêché de réussir. Alors un conseil aux nouveaux arrivants, aux dizaines de maudits Français qui envahissent Poly, ne restez pas entre vous, lancez-vous ! C’est le meilleur moyen pour rencontrer des gens, qui pourront s’amuser avec vous autant que vous conseiller (voir même vous aider) pour cet horrible cours que vous ne supportez déjà plus !

Tous les goûts sont dans les comités, je ne referais pas la liste de tous les comités présents à la Poly, mais entre organiser des partys, faire du théâtre, construire un canoë en béton, faire des actions humanitaires, les choix sont larges et variés. Il en a pour tous les goûts !
Personnellement, j’ai rencontré des gens plus fantastiques les uns que les autres dans les comités, et j’ai réussit à faire des choses inoubliables grâce à eux : jouer dans un film et dans une pièce (sans aucune expérience auparavant) avec des gens formidables, vivre et transcrire l’émotion de l’élection d’Obama à New York pour des gens formidables, encadrer des enfants défavorisés, rencontrer les plus grands dirigeants de Total (un peu moins formidable), coller des affiches pour des élections étudiantes à 5h du matin, boire du champagne et manger des petits fours à ne plus en pouvoir (formidable), travailler avec l’un des cadres du mouvement national des élèves ingénieurs, vivre de fantastiques parties de soccer gratuitement, rencontrer une attaché de presse (formidable) qui m’aide à écrire des articles à peu près lisibles, être commissaire lors d’une course du championnat de France de Solex, rencontrer mon grand amour, présider des AG, participer à des party mémorables et surtout me faire des potes à vie.

Mais assez parlé de moi puisque cette chronique parlera dès la semaine prochaine de tous ces gens qui sont dans l’ombre, que vous ne connaissez pas mais que si vous saviez le dizième de tout ce qu’ils font, vous seriez impressionnés. Alors bien sûr ce ne sera pas un classement, car l’investissement dans un comité est difficilement mesurable, il n’y a pas de notes, pas d’appréciation, juste le regard admiratif des gens qui les entourent. Même le pire des cons de mon école a réussit à remonter dans mon estime quand j’ai su qu’il aidait les restos du cœur (organisme français crée par Coluche, servant des repas chauds aux personnes défavorisées) comme quoi tout est possible. Alors oui, parfois il faut sortir des individualités de groupes pour pouvoir se rendre vraiment compte de ce qu’est l’engagement et la passion qui anime tous ces comités !

Alors si vous êtes vraiment admiratif envers une personne (de Poly ou pas) pour son travail et son investissement dans des comités ou des projets, envoyez-moi un petit mail m’expliquant tout cela : gaetan.madies, polymtl.ca
Et bien sûr une bonne année à tous comme le veux la tradition, avec beaucoup de succès dans toutes les choses que vous entreprendrez !




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.
Publicité--
--Publicité

Dans la même catégorie

Cools Coins : prise #2

10 octobre 2008

Deuxième chronique des CCCM, ou Cools Coins Culturels de Montréal. Cette semaine : voyage au coeur de la culture vénézuelienne, les boutiques de livres d’occasion et le Club Soda. Centre culturel Simón Bolívar (RO) Le centre culturel Simón Bolívar, qui se trouve au 394 boul. de Maisonneuve ouest (métro Place-des-Arts, sortie Bleury) est un espace où le Consulat général de la République Bolivarienne du Venezuela propose une panoplie d’activités culturelles. Chaque mercredi se tient...

Pourquoi pas ?

6 février 2009

Le débat est lancé : Doit-on être « pour » ou « contre » le film ? En fait, c’est plutôt au sujet de l’utilité et du pourquoi de la création du film que le débat est le plus chaud. Personnellement, je ne vois aucun problème avec ce film et je comprend pourquoi il existe. J’invite ceux qui seraient toujours indécis au sujet du film à poursuivre la lecture de ce texte. Utilité D’abord,...

Megasoid NYE 2010

8 janvier 2010

Question d’inaugurer son nouveau système de son et de célébrer le passage de la nouvelle année, le club Blizzarts (3956A St-Laurent) a décidé d’inviter Megasoid et Rilly Guilty à se produire devant environ 150 personnes, soit le nombre maximum pouvant se trouver dans ce bar/lounge/dancehall de la Main. La soirée a débuté en compagnie de Rilly Guilty qui a offert une solide performance démontrant sa polyvalence en maîtrisant différents genres de musique électronique, du...