Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

L’autre duel du 4 Novembre : CNN vs. MSNBC

Ils sont là, prêts. En une nuit, ils ont montés leurs studios, décors et pancarte. Que ce soit CNN sur Times Square ou MSNBC sur le parvis du Rockefeller Center, ils veulent attirer le plus de monde sur place, mais aussi surtout devant le petit écran.

À Times Square, la première chaîne d’information mondiale a transformé la place en une grande foire : il y a des tables de bars installées, des sachets de popcorn chauds, et des bretzels. Des t-shirts, serviettes et gants en mousses à l’effigie de la chaîne sont distribués. Les résultats ne tomberont que dans une dizaine d’heures, mais la foule se presse déjà dans l’un des endroits le plus connu de New York. Selon Ryan Mooney, un des directeurs de CNN Marketing, la chaîne d’information en continu a choisi d’installer une grande scène sur Times Square car c’est un endroit très fréquenté, surtout par les touristes. Interrogé par rapport aux accusations de certains partisans républicains accusant CNN de favoriser les démocrates, M. Mooney répondit par la négative : « Je crois que c’est une perception que les gens ont, mais nous voulons vraiment être objectifs. Il est inutile pour nous d’être 100% républicain ou 100% démocrate. Nous voulons que le plus de monde regarde CNN. Nous voulons vraiment vous donner les deux côtés. »

Le réseau NBC (qui inclut MSNBC) n’était pas en reste, le parvis du Rockefeller Center était transformé du tout au tout : les drapeaux des pays du monde étaient tous remplacés par des drapeaux américains, il y avait une carte électorale par-dessus la patinoire et un tapis bleu décoré d’étoiles recouvrait la chaussée piétonnière. « C’est notre Super Bowl, c’est notre grand événement sportif, notre événement de l’année, des 4 années, alors nous donnons notre maximum. » déclara Chris Meador, directeur sénior en stratégie de marque pour MSNBC. Son point de vue des autres chaînes télévisées était d’ailleurs critique : « Quand je regarde Fox News, j’ai l’impression qu’ils me forcent leur point de vue, et quand je regarde CNN, j’ai l’impression qu’il ne font que me donner les nouvelles. MSNBC s’adresse surtout à une audience engagée et désirant en apprendre plus. J’aime croire qu’ici à MSNBC, nous aimons défier vos pensées et votre point de vue. » Finalement, quant aux accusations de favoritisme vers les démocrates, M. Meador fait remarquer que Joe Scarborough, un présentateur de MSNBC, était un membre de la chambre des représentants en tant républicain.

Au final CNN a réalisé l’un de mes meilleurs scores de toute son histoire. Mais MSNBC aura connu un vive succès sur place. Match nul dans ce duel des chefs.

Articles similaires

À quand la fin de la lune de miel ?

23 janvier 2009

Dans le capharnaüm de la longue et très protocolaire journée d’investiture à la présidence des États-Unis, Barack Obama aura prononcé mardi dernier son premier discours officiel en tant que nouveau « Commander in Chief ». Entre les vocalises d’une Aretha Franklin vieillissante et d’une Beyoncé resplendissante, puis des « tous sourires » Leonardo Di Caprio, Tom Hanks, Jamie Foxx, Queen Latifah ou encore Denzel Washington (et j’en passe), on avait du mal à savoir...

Les impressions de 2 professeurs de Colombia

7 novembre 2008

Maintenant que Barack Obama est élu à la présidence des État-Unis, il serait bien de savoir comment son gouvernement changera les choses. Le Polyscope s’est entretenu avec deux professeurs en sciences politiques de l’Université Columbia afin de faire le point sur deux sujets chauds, le système de santé et la politique étrangère. Santé Établissons d’abord quelques faits. Aux États-Unis, 47 millions d’individus sont sans couverture de maladie. De surcroît, les compagnies d’assurances couvrent leurs...

Elia Suleiman

28 octobre 2002

Depuis la seconde intifada, un grand nombre de films traitant du conflit israëlo-palestinien sont venus illuminer nos écrans, apportant souvent une substance rare et subjugante. On l'avait déjà noté à Cannes avec Kedma de Gitaï, au FFM avec le très insidueux Rana's Wedding, et le FCMM n'a pas manqué de suivre la règle en portant aux écrans du Parc l'Intervention Divine de Elia Suleiman, film acclamé à Cannes, et pour cause. Le réalisateur se...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.