Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Cuba sì

Aperçu article Cuba sì

Image article Cuba sì 342

Si vous me le permettez, j’aimerais vous entretenir de l’expérience que j’ai vécue ces deux dernières années au sein de la Brigade Québec-Cuba.
Cette brigade existe depuis déjà dix-neuf ans et elle organise chaque été un séjour de trois semaines dans le but d’effectuer des travaux volontaires, évidemment à Cuba. Nous n’avons pas la prétention de changer le monde, la brigade étant avant tout un moyen d’échange culturel, de même qu’un geste de solidarité envers le peuple cubain. Nous ne prônons aucun parti politique, préférant vous laisser le soin de vous faire votre propre idée, mais il y a tout de même une chose qui demeure certaine : c’est que nous sommes catégoriquement contre l’embargo qui sévit à Cuba.

Je ne sais pas si vous connaissez l’histoire et la situation exacte de Cuba, mais voici un petit résumé (pour les nuls) en même temps que celle de ma brigade chérie. L’histoire de Cuba commence bien avant, mais je vais débuter avec le règne de Fidel, si vous le voulez bien.
Castro a libéré Cuba du dictateur américain (!) Batista en 1959. Oui, cela peut sembler absurde alors que plusieurs reprochent aujourd’hui à Fidel de justement imposer une dictature. Il demeure que la vie à Cuba est devenue plus difficile suite à l’embargo imposé par les américains il y a maintenant plus de quarante ans. Heureusement pour eux, l’URSS de l’époque a grandement aidé nos amis grâce à la maxime « les ennemis de mes ennemis sont mes amis ». Mais bon, Cuba est redevenu fragile avec l’effondrement de l’Union soviétique il y a maintenant près de vingt ans. Cela coïncide justement avec la création de notre brigade.
C’est ainsi que, par solidarité, nous effectuons chaque année un petit séjour afin de vivre avec eux et surtout comme eux. Nous allons sur place afin d’effectuer des petits travaux de peinture, de construction ou encore dans les champs. Nous allons habituellement en province et logeons dans des dortoirs, avec ou sans des cubains pour nous accompagner, cela dépend des années.

En effet, il est à noter que les brigades sont complètement différentes d’année en année et c’est pourquoi il est plaisant de s’y impliquer plusieurs fois. C’est ainsi qu’en dix-huit ans, nous n’avons jamais été au même endroit, ni avec les mêmes personnes. À ce rythme, on devrait bientôt avoir visité toutes les provinces de l’île !

Une chose est certaine, on y vit au même rythme que les Cubains… et dans les mêmes conditions. Adieu l’air climatisé, adieu l’eau chaude et même l’eau courante. Un bon pain sec trempé dans le café sucré pour déjeuner, des haricots avec du riz pour dîner… et du riz avec des haricots pour souper ! Et puis, quand vous êtes chanceux, vous avez la chance d’avoir des haricots rouges, mes préférés.

Qu’y a-t-il de plaisant dans ce séjour qui n’a rien à voir avec le Club Med ? Évidemment, si vous êtes du type « tout inclus », ce voyage n’est pas pour vous. Sinon, vous y retrouverez la chaleur humaine des Cubains (sans compter celle des Cubaines !), des gens si sympathiques. Ils apprécient définitivement le geste de solidarité que nous effectuons de par notre présence. Pendant ces trois semaines, vous tisserez des liens qui vous toucheront sans aucun doute. Il n’y a pas de prix pour ça, et c’est sans compter que vous passez quand même du bon temps à Cuba, là ou le rhum n’est pas cher et surtout si bon…

Le prix à payer pour cela ? Bah, on sacrifie un soir aux deux semaines afin de se rencontrer monter ce projet unique qui est, après tout, le vôtre. C’est ce qui est aussi particulier à notre brigade : vous êtes directement impliqué dans le projet, aidés bien sûr, par les anciens comme moi.

Le projet est déjà en cours mais il n’est pas trop tard pour se joindre à l’équipe. Comment s’y impliquer ? Vous pouvez écrire dès maintenant à bqc, hotmail.com, aller visiter notre site web au www.bqc.qc.ca ou encore m’écrire directement !
Image article Cuba sì 341




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Ampoules fluocompactes contre incandescentes

26 septembre 2008

Vous vous êtes sûrement déjà posé la question de si vous aviez vraiment la fibre écolo : les subventions d’Hydro-Québec pour remplacer les ampoules incandescentes par des fluocompactes sont-elles environnementalement justifiées? Les ampoules fluocompactes consomment moins d’énergie et durent plus longtemps que les incandescentes, constituant ainsi une solution intéressante. Cependant, elles contiennent du mercure gazeux et leur production demande beaucoup plus de ressources si on considère tout le cycle de vie de l’ampoule. Dans...

Ne réveillez pas un Sawicki qui dort

19 mars 2010

Par la rédaction du Polyscope Ceux qui étaient présents au Gala de l’implication mardi soir l’ont vu récompensé pour son travail, les autres, eh bien, n’y étaient pas... Plus sérieusement, toute l’équipe de la rédaction du Polyscope tient, par la présente, à tenter de remercier cette personne qui a tant donné pour le journal au cours de son bac en entier : Philippe Sawicki. Vous aurez le bonheur de pouvoir lire les textes préparés...

Wave

12 septembre 2008

Présenté à l’Usine C, Wave vient clore le cycle de la Climatologie des corps (Après Pluie en 2004 et Temps de chien en 2005). Cette nouvelle création nous transporte dans un univers où le climat devient métaphore des éléments extérieurs qui affectent la vie des êtres. Porté par cinq danseuses remarquables, Wave explore notre capacité et notre désir individuels à nous fondre dans un environnement de plus en plus vaste et multidimensionnel; une nature...