Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Impro : la prochaine sera mixte !

voici un retour sur le tournoi d’improvisation universitaire (CUI 2009) auquel a participé l’Egotrip ce week-end, notre fière équipe d’improvisation de Polytechnique.

Bienvenue à tous !! [Annonce des joueurs] Bon match !! [Coup de sifflet]

Silence…

« Improvisation mixte ayant pour thème ‘‘Sushi et Kamikaze’’ d’une durée de 3 minutes, de catégorie libre, nombre de joueurs illimités. Caucus ! »
Et c’est parti !
En toute objectivité, cette improvisation qui mettait en scène un client allergique au poisson cru agonisant, le ministre de l’Immigration et un chef cuisinier ninja, était excellente. Mais hélas, à la fin de cette improvisation : pénalité majeure pour l’Egotrip !
Pourquoi donc ?
« Nombre illégal de joueurs : Aucune fille dans l’équipe » selon l’arbitre.
Et il avance :
« Il paraitrait que les filles ne sont pas assez intelligentes pour aller à la Polytechnique. »

Chacun de nos matchs s’est ponctué d’une scène de ce type. Je trouve ça poche.

D’où la question :
« N’y a-t-il pas à la Polytechnique des filles qui aimeraient s’amuser, tester l’improvisation théâtrale pour développer leur créativité et leur imagination ? »

Si tu penses:
« Oui ! J’existe et j’aimerais savoir comment ça fonctionne, tout ça ! »
Je réponds sans hésitation par :
« Retrouve nous au local de PolyThéâtre au A-411 le mercredi entre 18h et 18h30 !
Si tu veux nous contacter, c’est très simple : Courriel : impro, step.polymtl.ca Tél. : (514) 340-4747 # 4394 Responsable : Laurent Spreutels
P.S. : Notre réunion commence par un rassemblement le mercredi entre 18h et 18h30 autour d’un repas ou d’une bière, puis nous migrons vers un local à 18h30 pour commencer la pratique qui dure environ jusqu’à 21h30. »

Certes, certes, j’ai conscience qu’il est beaucoup plus amusant de jeter des cailloux sur les lémuriens du Biodôme ou de profiler des ailes d’avion, mais tout de même, je trouve dommage de ne pas avoir d’âmes féminines dans l’équipe. En effet, celles-ci apportent un nouvel éclairage sur la scène, améliorant l’écriture des intrigues, la représentation des personnages et donc, la qualité de l’improvisation.
Grâce à vous, nouvelles et nouveaux (mais oui, les mecs aussi sont les bienvenus !), la CUI sera nôtre l’an prochain (sacré tunnel ! ).




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.