Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Anky ou la fuite

Pour aller voir Anky ou la fuite/Opéra du désordre, il faut être prêt à tout et à rien en même temps. Dans la pièce de Christian Lapointe, ce que l’on voit, entend et ressent est extrêmement intense (tout) mais, en même temps, incohérent et déconstruit (rien).

L’information visuelle et sonore à laquelle le spectateur est soumis est plus que désordonnée. Dans un désordre, on peut distinguer un ordre qui devrait être. L’Opéra du désordre tient davantage du chaos. Ici, les trois interprètes, Sylvio-Manuel Arriola, Maryse Lapierre et Jocelyn Pelletier, immobiles sur la scène, prononcent des mots qui appartiennent à des champs lexicaux dont l’intersection est vide.

Par le texte et la mise en scène, l’auteur tente d’aller à l’encontre de ce qui est attendu et, de son propre aveu, « questionne ce que signifie chanter ». L’inconfort provoqué par les contrastes – noirceur et lumière blanche intense, bruits cacophoniques assourdissants et silences, mouvements d’éclairage et immobilité des acteurs – fait prendre conscience de la réalité présente, de la valeur et la substance des mots prononcés par les êtres humains et qui se rendent à notre cerveau. Voilà une révolte contre l’anesthésie générale au quotidien et l’insensibilité des gens les uns envers les autres.

Pour des sensations fortes, redécouvrir les extrêmes et vérifier qu’on n’est pas devenu insensible, aller au CEPSUM et se plonger en alternance dans le bain tourbillon et le bain froid pendant une heure, 5 minutes dans chaque bain à la fois, ou bien s’asseoir le plus longtemps possible dans la salle de séjour du département de psychiatrie le plus près de chez soi.

Anky ou la fuite/Opéra du désordre, une production du Théâtre Péril, est présentée à la salle Jean-Claude Germain du Théâtre d’Aujourd’hui, 3900 rue St-Denis à Montréal, du 10 au 28 février 2009. Information 514-282-3900 ou www.theatredaujourdhui.qc.ca/anky.
Texte et mise en scène : Christian Lapointe.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Chromeo à Montréal

30 septembre 2011

Par Delphine Leserre Le groupe d’électrofunk Chromeo est revenu à Montréal ce samedi 24 septembre pour la deuxième fois cette année! Ce duo montréalais est composé de Dave One et de Pee Thugg. Ces amis d’enfance ont commencé leur carrière en 2004 avec She’s In Control, puis Fancy Footwork comprenant la célèbre chanson Momma’s boy, en 2007. C’est en 2010 que leur renommée internationale prend un essor avec Business Casual. C’est d’ailleurs cet album...

Saison 2010 du Piknic Électronik

31 mai 2010

La saison 2010 du Piknic Électronik vient à peine de débuter, avec déjà deux fins de semaines chaudes et ensoleillées d’écoulées, qu’on a déjà hâte aux prochaines et à tout ce qu’elles nous promettent. Comme il est de coutume, cela comprend naturellement un fin millésime de musique électronique riche et variée – s’adressant tant aux amateurs qu’aux spécialistes aguerris – en plus d’un heureux mélange de jolies filles, bière, cocktails et hot-dogs (l’ordre dans lequel consommer ces produits...

Patrick Léonard en solo

25 avril 2011

Patrick Léonard, l’un des cofondateurs de la compagnie les 7 doigts de la main, présente en avant-première mondiale un spectacle solo de sa création : Patinoire. Dans ce spectacle, il incarne un homme tentant de percer et de se faire reconnaître des autres. Ce clown-acrobate réalise des numéros très impressionnants, notamment un équilibre sur une pile d’enceintes posée sur une chaise d’enfant cassée qui est à couper le souffle. Le lien avec le public...