Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Sucer, c’est tromper ?

Allô amis de Poly! J’espère que votre session et vos intras se passent bien et que vous êtes prêts à profiter de votre semaine de relâche. Une conversation récente avec des amis m’a fait penser à la question de Thierry Ardisson (présentateur français de l’émission Tout le monde en parle) : « Est-ce que sucer c’est tromper ? »
Cet article n’a pas pour but de répondre à cette question ni de faire l’éloge de la fellation. La question soulevée en réalité est : à partir de quel moment trompe-t-on son partenaire ? Est-ce que le fantasme relève de l’infidélité ? Ou l’infidélité commence-t-elle à partir du moment où les sentiments entrent en jeu ? Il n’y a ni bonne, ni mauvaise réponse à cette question, juste des points de vue qui dépendent du caractère et du vécu de chacun. Un philosophe martiniquais a dit :
« La fidélité, c’est juste un manque d’opportunités ». Si l’on suit ce raisonnement, l’Homme, au sens de l’animal humain, est, de par sa nature, infidèle et va « sauter » sur n’importe quelle occasion pour satisfaire sa libido. Pourtant toi qui lis cet article, je sais que tu as déjà été tenté et que tu n’as pas cédé. Bon d’accord, la fille était une vraie charrue et même si vous étiez les deux seuls survivants d’une explosion nucléaire, tu aurais sacrifié la survie de l’humanité pour ne pas coucher avec elle. On s’entend que dans ce cas, il ne s’agit pas vraiment d’une opportunité.
La vraie question est : qu’est-ce que la fidélité ? Tout dépend des règles du jeu imposées par les participants. Est-ce que pendant la période de flirt précédant l’étape « couple », le fait d’embrasser ou de coucher avec une autre personne peut-être considéré comme de l’infidélité ?
Imaginons le cas où tu rencontres la personne parfaite pour toi, mais au mauvais moment de ta vie. Tu tombes en amour un mois avant de partir en échange pendant un an. Étant persuadé d’avoir tiré le bon numéro, pars-tu en t’engageant dans cette relation ou attends-tu ton retour ?
Dans les deux cas, si tu as une (ou plusieurs) aventure(s) durant ton échange, peut-on considérer que tu as trompé l’autre. En effet, d’après la pyramide des besoins d’Abraham Maslow, le sexe est considéré comme un besoin physiologique, c’est-à-dire nécessaire à la survie de l’individu et qui peut l’emporter sur la conscience s’il n’est pas assouvi.
Dans ce cas, est-il possible d’établir une hiérarchie dans le fait de tromper ? Existe-t-il une échelle de gravité ? Est-ce moins grave d’embrasser que de sucer ?
Est-ce pire de fantasmer sur une autre personne pendant qu’on couche avec son partenaire ou de tromper sa moitié en fantasmant sur elle ? Est-ce que si tu rêves de coucher avec la meilleure amie de ta blonde, tu trompes ta blonde? Est-ce que s’imaginer un scénario torride avec Orlando Bloom est moins grave que de choisir ton partenaire de lab comme acteur ?
Est-ce que tu préfères que ton homme te trompe avec une femme ou un homme (et vice versa pour les gars, les gays etc.) ?
En conclusion, la fidélité n’est qu’une question d’entente. Elle relève du respect d’une promesse ou d’un engagement implicite. Pour être fidèle, il suffit de respecter les règles du jeu établies au départ. Sur cette note, je vous invite à passer une bonne semaine de relâche. Soyez sages mais pas trop ! Et surtout, restez fidèles à vous-mêmes.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Soccer Round-Up

13 mars 2009

Espagne : Liga La 26e journée du championnat espagnol a été très prolifique en buts et a connu quelques changements dans le classement. Après 5 matchs sans goûter à la victoire, le FC Barcelone (1er) a finalement rompu cette mauvaise séquence en gagnant 2-0 contre les basques de Bilbao. Les hommes de Guardiola ont retrouvé leur jeu de début de saison et ont pu faire la différence en première mi-temps grâce à des buts...

Nalimov ou l’art d’avoir toujours raison

19 septembre 2002

Tout le monde s'est déjà posé la question suivante : pourquoi diantre les ordinateurs ne sont pas encore capables de jouer à la perfection ? Il serait facile, croit-on, de rentrer toutes les positions possibles en mémoire et ainsi créer une base de données qui serait virtuellement invincible. En effet, une telle base de données pourrait, par transposition, analyser directement les conséquences d'un coup jusqu'à la toute fin de la partie. Et bien, je...

BUSY : on n’a pas fini d’attendre!

27 février 2009

Par David Savoie, journal étudiant de l'ÉTSContrairement à de nombreuses écoles d’ingénierie de la province, l’ÉTS privilégie l’utilisation d’une calculatrice symbolique dans le cadre de ses cours. C’est à la session d’automne 1999 qu’un modèle de la compagnie Texas Instruments (TI-92 Plus ou TI-89) devient obligatoire pour tous les étudiants. En 2002, la TI Voyage 200, qui comporte un clavier QWERTY, fait son apparition à l’ÉTS, elle est depuis largement utilisée dans le cadre...