Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Bandes dessinées : critiques et bulletins de note

Image article Bandes dessinées : critiques et bulletins de note 317

O’Boys – Tome 1 – Le sang du Mississippi

De Thirault et Cuzor aux éditions Dargaud
Genre : aventure

Note A+

Scénario 4,5/5

Dessin 4,0/5

Années 30, dans le sud des Etats-Unis, la malchance joue bien des tours à Huck. Ce petit garçon de 10 ans connaît tour à tour la faim, la violence d’un père alcoolique et la disparition sous ses yeux de son frère. Le pauvre Huck est rempli de désespoir et de culpabilité… Heureusement, il va être recueilli dans une « bonne » famille sans enfants. Huck va se lier d’amitié avec un ouvrier noir de son père. La mixité des classes est une chose très mal vue à l’époque, mais rien n’empêchera ce héros qui n’est pas sans nous rappeler notre héros d’enfance Tom Sawyer de partir à l’aventure avec son ami quelles que soient les difficultés imposées par l’esprit bien-pensant et drastique de l’époque. Cette bande dessinée est vraiment magnifique tant sur le plan du scénario que sur le dessin où aucun détail n’est oublié. On sent aussi un gros travail de documentation pour arriver à un tel rendu final : très réaliste et instructif. C’est le genre d’histoire qui nous fait voyager dans le passé tout en gardant une bonne histoire. À lire absolument !

Image article Bandes dessinées : critiques et bulletins de note 318

CH Confidential – Tome 3 – Matta Hari

De Ceppi aux éditions Troisième vague Le Lombard

Note C+

Scénario 4,5/5

Dessin 2,0/5

Genre : intrigue financière, action

Manigances en Suisse, quand banquiers et politiciens tentent de remporter la bataille des oléoducs dans l’Europe de l’Est. Pour ce troisième album, l’auteur-dessinateur s’est inspiré d’une affaire réelle : l’affaire Noroeste, jugée à Genève en 2003. L’histoire est complexe, complète et fouillée. Son inspiration la rend follement réaliste avec des enjeux pétroliers, des procédés mafieux et des scandales financiers. L’auteur est même allé chercher les confidences d’un ancien policier pour cette histoire, d’où une connaissance très poussée du renseignement, du terrorisme et de la finance. Par contre, on peut regretter un coup de crayon vraiment peu réaliste, voire bâclé, sur certains visages ou détails anatomiques. On sent que l’auteur a beaucoup plus travaillé son histoire que ses dessins. C’est dommage car en bande dessinée, même avec une histoire très bien ficelé, la mise en image reste essentielle pour apprécier un tel album.

Image article Bandes dessinées : critiques et bulletins de note 319

Niklos Koda – Tome 10 – Trois Epées

De J. Dufaux et O. Grenson aux éditions Troisième vague Le Lombard

Note B+

Scénario 3,0/5

Dessin 4,5/5

Genre : fantastique, aventure

Un vent de panique souffle sur le monde de la sorcellerie ! Le héros, Niklos Koda, tente de protéger les siens avec ses pouvoirs. Le Bureau 9 et Club Osiris, deux clubs de sorcellerie, commencent une lutte sans merci. Aïcha Ferrouz, l’une des pièces maîtresse de la secte Osiris est mise aux arrêts par le bureau et les membres de ce même club sont activement recherchés. Mais le Club Osiris est loin d’avoir joué sa dernière carte. De nouveaux sorciers viennent remplacer les anciens… à moins que ce ne soit l’inverse ? Vous l’aurez compris par ce rapide résumé, mieux vaut lire les neufs premiers tomes avant de commencer celui-ci. L’histoire fantastique est vraiment bien ficelée, bien que l’on puisse regretter le but marketing d’enchaîner des histoires sans fin juste pour écrire un nouveau tome. Les dessins sont vraiment très réalistes, agréables et bien colorés. Un bon coup de crayon qui permet de tout de suite se plonger dans l’histoire.

Image article Bandes dessinées : critiques et bulletins de note 320

Le retour à la terre – Tome 5 – Les révolutions

De J.Y. Ferri et M. Larcenet aux éditions Dargaud collection Poisson Pilote

Note A

Scénario 4,0/5

Dessin 4,0/5

Genre : humour, vie quotidienne

Bienvenue aux Ravanelles, petit village français perdu au milieu de nulle part, où Manu, un dessinateur de bandes dessinées décide de migrer avec sa femme Mariette pour échapper à la dureté et à la monotonie de la vie parisienne. Dans ce cinquième tome, Manu doit essayer de gérer sa vie malgré la reprise des études de Mariette et la campagne municipale qui agite le village. Pour le coup, on n’a pas besoin d’avoir lu les albums précédents pour pouvoir apprécier l’humour et la délicatesse de ces petites histoires qui s’enchaînent avec tout de même une trame principale. Les auteurs s’amusent en faisant une mise en abyme du dessinateur et même une apparition du scénariste dans l’album. Cet effet de style est plus humoristique que troublant pour le lecteur qui se reconnaîtra forcément dans ces scènes du quotidien. Un très bon dessin, un peu brouillon mais dans le bon sens du terme, qui donne un certain style très agréable à l’album.

Image article Bandes dessinées : critiques et bulletins de note 321

Gus – Tome 3 – Ernest

De Christophe Blain aux éditions Dargaud

Note A

Scénario 4,0/5

Dessin 4,0/5

Genre : aventure, western

C’est l’histoire d’un cowboy qui a comme objectif de draguer et sortir avec toutes les belles femmes qu’il croise. Forcément, cet état d’esprit lui cause quelques soucis, car que ce soit en argent ou en amour, les affaires ne sont pas toujours au beau fixe dans la vie ! Gus Flynn est un maigrichon au nez plus long que celui de Pinocchio mais qui lui sert bien dans ses ébats sexuels. Pour réussir ses coups de bandits de grands chemins ou ses victoires au poker, Gus a besoin des femmes et ses ennemis l’ont bien compris. Comment s’en sortira la plus fine gâchette de l’ouest américain ? À vous de lire cette très bonne BD composée de quatre histoires, qui sont parfois, il faut l’avouer, un peu trop longues. Mais autant le scénario que le dessin nous plongent dès la première page dans le Far West d’antan. L’histoire très dynamique est mise en valeur par des coups de crayons minimaliste et des couleurs vives qui laissent place à l’essentiel : le personnage principal.

Mots-clés : Littérature (20)

Articles similaires

Corto Maltese

16 janvier 2009

Il est difficile de parler de Corto Maltese sans tomber dans le kitsch. –évasion, liberté, aventure, rêve…- Pourtant, ce sont les sentiments que l’on ressent à travers les histoires d’Hugo Pratt. Hugo Pratt, dessinateur et aventurier du XXème siècle, nous fait voyager, par son dessin précis, noir et envoûtant aux quatre coins de la terre et par delà les mers. Il nous fait découvrir un univers de magie, poétique et dangereux. Notre compagnon,...

Rentrée littéraire

27 octobre 2006

Entre les sopranos et les ténors du marché du livre, la voix d’Alto perce dans le paysage littéraire comme celle d’un jeune oiseau qui promet de pourfendre le vent des conventions en apportant cette touche particulière que l’on doit à l’oeil perçant de son directeur, Antoine Tanguay. Et pour faire sa marque, la maison d’édition fêtait ce lundi 23 octobre son premier automne en tant que maison d’édition indépendante et en profitait pour présenter...

Écrire au noir

30 janvier 2009

La plume d’abord, un Waterman émaillé que m’avait offert mon père en me souhaitant la meilleure des chances en écriture, le plus bel outil de l’écrivain que je ne suis pas devenu, moi, cet écrivaillon qui s’échine pourtant à recharger l’arme de cartouches vendues par paquet de quatre, munitions épisodiques dont l’encre opaque, noire, ténébreuse, ranime semaine après semaine, et ceci depuis près de cinq ans déjà, l’amour désespéré du plaisir d’être lu, et...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Le retour du Rialto

6 juin 2010

POP Montreal et Passovah s'unissent pour présenter une soirée de musique au vénérable Rialto, monument de Montréal trônant avec sa marquise au coin des rues Bernard et Parc, en difficultés depuis longtemps. Avec The Luyas, Avec Pas d'Casque, The Hoof and the Heel et des DJs locaux, pour 5$. La soirée sera également l'occasion de collecter des fonds pour The Coalition to Restore Coastal Louisiana, une organisation à but non-lucratif engagée dans la restauration...

Entrevue avec Laurence Haïm, correspondante à NYC

16 janvier 2009

Laurence Haïm est correspondante pour Canal Plus (une chaîne de télévision française) à New York. Seul journaliste étrangère à avoir eu la chance d’interviewer Obama durant sa campagne, cette journaliste d’expérience, nous dévoile les coulisses de la campagne. Les médias ont-ils eu un rôle important dans l’élection de Barack Obama ? Oui, les médias ont joué un rôle extrêmement important dans cette élection, ils ont d’abord suivi les courbes d’audience et se sont aperçus...

Mile Ex End : le nouveau festival hipster de Montréal

28 août 2017

Le Mile End a trouvé son festival. Les 2 et 3 septembre prochains sous le viaduc Van Horne. On aurait difficilement pu faire mieux comme programmation de la première édition du festival Mile Ex End! Entre City and Colour, Patrick Watson et Basia Bulat, le collectif MishMash fait fort et comble le quartier Mile End, connu pour sa tendance hipster. Mile Ex End nous offre donc un florilège de groupes indie-folk-rock, principalement montréalais, comme Charlotte...