Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Toy Company III à la SAT

C’est vendredi dernier qu’avait lieu à Montréal la troisième édition de Toy Company à la SAT (Société des Arts Technologiques), festival de musique « chiptune » et « 8 bits ».

Le chiptune, c’est un style de musique électronique composé à partir de vieilles consoles de jeux vidéos, des Gamboys et des vieux Commodores 64 qui servent aujourd’hui à empoussiérer vos sous-sols. Par créativité et curiosité, certains s’intéressent aux capacités insoupçonnées de ces machines venues au monde avant alors que votre grand frère était encore aux couches et que votre grande sœur écoutait les disques de Michael Jackson.

En combinant improvisation, séquences enregistrées à l’avance sur cartes mémoires de plusieurs Gameboys jouant plusieurs rythmes en parallèle, les artistes invités donnent une performance aussi inédite qu’unique. Performances multidisciplinaires, puisqu’elles allient projections vidéos, voix, instruments de musique « traditionnels » autant qu’inattendus.

C’est pour la veille de la très sensuelle fête de la St-Valentin que se sont donnés rendez-vous amateurs de chiptune ainsi qu’artistes montréalais Taxi Nouveau, Noïa, Aliceffekt, XC3N, DJ Erreur404 ainsi que le torontois PDF Format, pour une prestation musicale de 21h à 3h. Leurs styles vont des plus réguliers « électro-chiptune » et « 8bit-indie » jusqu’au plus frénétique « chipcore ».

Ce type de musique ne rejoint naturellement pas un public très large, mais les amateurs étaient malgré tout nombreux à venir assister aux performances des artistes qui font pour la plupart partie du 8bit collective, portail permettant à plus de 6 500 membres de partager de la musique gratuite comme des plans de circuits électroniques.
L’esprit général du mouvement 8 bits visant principalement à créer de la musique à partir de sons de matériel informatique récupéré, il n’est pas étonnant de voir que la plupart des gens impliqués sont prêts à partager leurs techniques et découvertes avec les membres de la communauté. La collaboration précède de loin la compétition ou l’idée de devenir riche grâce à la vente de disques (compte tenu du public-cible plutôt restreint), d’où l’idée de partage et de collaboration entre les membres.

Un des artistes les plus intéressants de la soirée est sans nul doute PDF Format, qui en plus de donner une performance électrisante sur scène, se permet de faire quelques blagues entre ses différentes pièces, comme « Isn’t sex like… the best thing in the world ? I know it was the best 4 minutes in my life » ou « My mom cut my hair right before coming to play here. Frankly, I think she did a pretty good job. » Tout aussi charismatique qu’à son passage au festival Pop Montreal l’automne dernier, alors qu’il avait invité plusieurs personnes du public à monter sur scène pour répondre à un jeu questionnaire bidon ou qu’il présentait les dessins de son fils sur cartons géants pour introduire ses chansons, comme celle sur les baleines. « Here is a big oddly-shaped orange sun, here is a house with unparallel walls… and there is a big whale in the lawn. »

Quelques liens chiptune :
www.8bitcollective.com
www.sat.qc.ca
www.myspace.com/pdfmusic
www.last.fm/music/XC3N

Crédit photo : Philippe Sawicki

Mots-clés : Musique (217)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.