Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Les origines du JETS, le journal de l’ETS

Par Josianne Gagnon

Il y a quelques temps, un message plutôt incroyable a fait son apparition dans les courriels de l’équipe du journal. Christian Couture, diplômé de l’ÉTS, explique dans ce courriel que la première publication du journal des étudiants remonterait à 1986 !? Le JETS dans son format actuel de tabloïde a été lancé il y a plus de 20 ans. Cependant, celui-ci aurait été produit dans un autre format bien avant et portait le même nom.
L’histoire commence à l’ancienne ÉTS sur la rue Henri-Julien (un peu avant ce temps-là, l’ÉTS était locataire de différents bâtiments près des studios de Musique Plus et de l’UQAM). Les locaux précédents étaient très limités et l’ÉTS avait entrepris le déménagement vers le bâtiment appartenant aujourd’hui à l’ÉNAP sur Henri-Julien.
Les étudiants arrivaient à l’ancienne école polyvalente et tout était à faire. Il y avait peu d’activités étudiantes et de regroupements étudiants. Le bâtiment était vaste et il y avait de l’espace excédentaire que l’école n’avait pas prévu utiliser, entre autres les plateaux sportifs.
Plusieurs étudiants se sont alors intéressés à l’utilisation des gymnases. À l’initiative de Christian Couture, un groupe d’étudiants a alors soumis une demande à Gilles Fontaine pour avoir accès aux gymnases afin d’y organiser des sports intra-muraux tels tournoi de badminton, compétition amicale de basket-ball, etc. Gilles Fontaine, qui était aux S.A.É. a encouragé l’initiative en se faisant porte-parole de la demande auprès de la direction de l’ÉTS. Les étudiants ont donc eu la permission d’utiliser les espaces libres pour leurs activités sportives. À ce moment, l’administration de l’ÉTS a formé un comité de gestion des gymnases. Le mandat du comité consultatif des gymnases était de répondre aux demandes d’organisation d’activités et de planifier l’utilisation des gymnases.

De cette première initiative en vint une autre ! À ce moment, il n’existait pas de journal étudiant à proprement dit. Christian Couture avait décidé de créer un journal d’information sportive où les étudiants auraient la possibilité d’écrire à leur guise sur le sujet. « La Via Sport » était monté à la dactylo avec peu de budget sur quelques pages et n’aurait pu voir le jour sans l’aide précieuse des S.A.É. De plus, ce premier journal publié par les étudiants permettait de motiver les autres à participer aux sports et à afficher les résultats des activités. À cette époque, il y avait déjà un journal interne publié par les Services aux étudiants : le Virage ! Le Virage était un bulletin d’information destiné aux étudiants et il est toujours diffusé par les S.A.É.
Après de quelques publications, l’idée de produire un vrai journal est arrivée avec le leadership des étudiants. L’association étudiante décida de se lancer dans l’aventure de publier un vrai journal étudiant. Une équipe d’étudiants composée de Dominique Piedboeuf, Christian Couture et Martin Delagrave était responsable de la création du journal. Dominique Piedboeuf, avait convoqué l’équipe et la présidente de l’association étudiante pour une première réunion.
La réunion de départ eut lieu le 24 février 1986. Elle était organisée pour établir le journal étudiant de l’ÉTS. Étaient présents Christian Couture, Dominique Piedboeuf, Martin Delagrave, Janick Gauthier (présidente de l’association étudiante à ce moment) et Gilles Fontaine des S.A.É. Un des points à l’ordre du jour de la réunion était le budget à allouer. Le montant de budget alloué par Polytechnique pour produire leur journal selon le nombre de copies servirait à faire une comparaison. Ensuite, la publicité, le financement, la structure et le contenu du journal ont été discutés. Une première ébauche du journal avait été acceptée ainsi que la première date de parution, au mois de mars 1986. De plus, le nombre de 1 000 copies imprimées était convenu.
Essentiellement, le titre du journal restait à déterminer. En attendant qu’un concours soit lancé pour lui trouver un nom, Dominique Piedboeuf avait suggéré le J.E.T.S. Le nom serait utilisé sur le champ pour ne pas retarder la première publication. Le titre du journal est resté !
Il avait été décidé que la publication du Via Sports serait incorporée à ce nouveau journal en tant que section sportive. Christian Couture était le responsable de cette section, tandis que Dominique Piedboeuf devint le premier directeur du journal. L’association étudiante et plusieurs étudiants contribueraient à la rédaction des articles.
Il est assez difficile de remonter jusqu’aux origines du journal des étudiants, mais ce sont les faits qui ont été retenus ! Selon le récit de Christian Couture, le JETS fut officiellement fondé par Dominique Piedboeuf, Christian Couture et Martin Delagrave en 1986 sur Henri-Julien. Le comité du journal étudiant tient à remercier tous les collaborateurs et les lecteurs du journal étudiant depuis au-delà de 20 ans !




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

La vérité qui dérange : Money for nothing…

25 février 2011

Par Sébastien Vilfayeau Vous aurez tous reconnu le fameux titre de Dire Straits Money for nothing. L’actualité de la semaine n’est pas musicale, mais financière. On va parler d’argent. Attachez bien vos ceintures, repositionnez votre appui-tête, ajustez votre siège car le démarrage va être brutal. Je vois clignoter dans vos yeux ébahis deux symboles « $ » comme notre ami Picsou. Votre esprit a déjà pris l’avion pour se rendre à la cité où...

Entrevue avec Jean Grégoire, Président de la FEUQ

19 mars 2010

Le dégel des frais de scolarité Mise en situation : le pacte pour le financement concurrentiel des universités – 23 février 2010 Le dégel des frais de scolarité redevient tranquillement un sujet chaud. De plus en plus d’interventions publiques de politiciens, d’économistes, d’acteurs provenant d’associations étudiantes et de professeurs se font entendre à ce sujet en proposant des modèles de hausse des droits de scolarité. Il est question, entre autres, d’augmenter ces frais en fonction...

Projet Esteban

5 septembre 2008

Le véhicule solaire Esteban, c’est une société technique de l’École Polytechnique de Montréal qui, depuis 1998, se distingue par la conception et la construction de véhicules solaires destinés à des compétitions internationales. Actuellement, notre troupe d’étudiants en est à la mise au point d’Esteban V, le cinquième « Enfant du soleil » du groupe, qui sera plus fiable, plus léger et plus aérodynamique que ses prédécesseurs. Notre prochain périple ? Une participation au Panasonic World Solar Challenge,...