Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Chronique automobile – Salon de Montréal 2009

Comme convenu la semaine passée, voici le compte rendu du Salon International (?) de l’Auto de Montréal. D’emblée, on réalise que cette exposition est beaucoup plus sommaire que sa contrepartie de Détroit. Toutefois, j’ai pu assister au dévoilement de certaines primeurs canadiennes et admirer certains prototypes.

Commençons par Ford

Le tour du Salon de l’Auto commence immédiatement avec Ford, plus précisément avec une Ford Fiesta européenne. Pour une voiture sous-compacte, elle est définitivement très jolie, et sa forme sera inchangée lorsqu’elle sera commercialisée en mérique du Nord l’année prochaine. Présentement, il n’y a pas d’informations sur les motorisations disponibles ni sur son échelle de prix, mais il est spéculé qu’elle coûtera environ 14 000$. Ford a également exposé un autre modèle européen, le Transit Connect,un fourgon compact dont l’intérieur est énorme! Je parie qu’il y a assez d’espace de chargement pour mettre quatre vélos côte-à-côte sans aucun problème. J’ai toutefois été déçu de l’espace intérieur du grand Flex : la troisième banquette est beaucoup trop étroite : même la Mazda MPV de ma mère offre plus d’espace que ça, pourtant, elle est moins longue que le Flex… Par ailleurs, les nouvelles Ford Fusion et la nouvelle Ford Mustang étaient également exposées, mais pas la Taurus. Qu’importe, nous avons quand même la preuve que Ford a bien entamé la restructuration de sa gamme de véhicules. Il ne reste plus qu’à se débarrasser du Lincoln Navigator avec sa grille en râpe à fromage et attendre le remplacement de ce laideron qu’est la Focus nord-américaine.

Des nouveautés en vrac

Parmi les grandes primeurs canadiennes, on retrouvait bien évidemment la toute nouvelle Honda Insight, mais également la Buick Allure 2010, la Mazda 3 2010 (dont l’avant ressemble à un enfant qui sourit…) la Volvo XC60, et la Mercedes-Benz GLK. Fait à noter, le GLK canadien coûte moins cher que son homologue américain lorsqu’on prend compte du taux de change (42 000$ vs 45 000$ pour un GLK à 4 roues motrices). Qui l’eut cru de la part de Mercedes? Aussi, un aspect intéressant du salon est l’avènement des monospaces compacts comme la Nissan Cube, la Scion Xb (qui sera vendu ici l’année prochaine en même temps que les autres produits Scion, une marque créée par Toyota) et la Kia Soul. En parlant de Kia, ce constructeur a présenté à sa concession deux concepts qui deviendront réalité au courant de l’année: la Forte et le Koup. La Forte se veut le remplacement de l’anonyme Spectra, et la Koup se veut un coupé sport basé sur la Forte.

Que c’est déprimant chez Chrysler!

Soucieux de ne pas trop dépenser l’argent reçu des contribuables américains, Chrysler a drastiquement réduit ses dépenses de présentation. Tellement que les véhicules étaient exposés à même le tapis gris dans la simplicité absolue, avec des draps noirs comme fond. C’est beaucoup plus joyeux chez Magnus Poirier… Au moins, la Dodge Viper ACR et les deux Dodge Challenger SRT-8 exposées ont pu attirer l’attention des passants. Toutefois, j’ai constaté que le petit aileron noir de la Challenger est fabriqué avec un plastique tellement creux que j’aurais pu percer un gros trou avec un pousse-mine. Toujours est-il que j’ai pu interroger brièvement un représentant de Chrysler sur deux issues : Moi : Qu’en est-il des concepts de voitures électriques présentés au Salon de Détroit?
Chrysler : Nous prévoyons construire certains de ces concepts dès 2010. Il est vrai aussi que nous essayons de mettre en production le concept 200C EV [NDLR : non présenté à Montréal] pour cette date.
Moi : Pourquoi le design de la Sebring est-il un amalgame de parties qui se concurrencent outrageusement dans l’unique but de remporter le grand prix de laideur absolue?
Chrysler : …

Un Salon vert… mouais…

Bon, c’est vrai qu’il y avait beaucoup de voitures dites écologiques exposées dans cette section du Salon. Toutefois, il n’y avait aucune trace des voitures qui sont potentiellement révolutionnaires : je fais référence ici à la Fisker Karma, à la Tesla Roadster et à la Chevrolet Volt. À la place, nous avons eu droit à une hideuse Pontiac Trans Am 1989 convertie en voiture électrique. Honnêtement, ce concept est totalement ridicule : pourquoi modifier une voiture déjà archaïque à tous les niveaux et la rendre encore moins pratique et performante? Pour une fois, je vais me joindre aux amateurs de muscle cars et crier à l’hérésie comme ces derniers : « ARGH! C’EST L’OEUVRE DU DIABLE!!! » D’un autre côté, j’apprécie bien la Cadillac Escalade Hybride, car à mon avis, c’est le meilleur véhicule pour un gangster qui a une certaine conscience écologique…


En conclusion :

La visite du Salon de l’Auto de Montréal était somme toute assez plaisante, mais pas très excitante : trop de nouveautés présentées à Détroit étaient absentes à Montréal. En vrai, j’ai trouvé beaucoup plus excitante l’existence d’un tunnel souterrain reliant le pavillon Roger-Gaudry au pavillon Decelles. Voilà un secret bien gardé! Y accéder à partir du pavillon Decelles est quand même compliqué (d’abord, il faut se rendre au 3200 Louis-Colin, entrer dans le pavillon Lionel-Groux, pour ensuite sortir vers le garage Louis-Colin où le tunnel débute), mais il est vraiment pratique: je n’ai plus à braver le froid intense lorsque je monte la colline de l’Université de Montréal pour me rendre à Polytechnique!

On vient d’apprendre que :

Plus tôt dans la semaine, Fiat Spa et Chrysler LLC ont décidé de fusionner. Cette initiative permettra à Chrysler de bénéficier des plateformes et des motorisations pour petites voitures de l’inventaire de Fiat. Chrysler bénéficiera également du réseau européen et sud-américain de Fiat pour ainsi élargir leur propre réseau de concessionnaire. En échange, Fiat pourra compter sur le réseau de concessionnaires de Chrysler en Amérique du Nord pour faciliter son retour ici. Aussi, Fiat détiendra 35% du capital de Chrysler et ce, sans avoir versé le moindre sous.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Le duel Muclair/Davernas

3 octobre 2008

Dans le comté d’Outremont, le député sortant Thomas Mulcair seul député du NPD au Québec mais ancien ministre libéral québécois du développement durable et de l’environnement est face à son principal adversaire Sébastien Dhavernas ancien acteur, et qui entend aujourd’hui « défendre les artistes à Ottawa ». Polyscope les a rencontrés durant la semaine pour évoquer avec eux les sujets de la campagne. AFGHANISTAN Le libéral Dhavernas rejoint dans ses propos la position du...

Nouveautés, disparitions et bestialité (o_O)

30 janvier 2009

La morosité affligeant l’industrie automobile revient aussitôt que les divers salons automobiles sont terminés. Mais bon, tout n’est pas aussi triste qu’on le prétend : certains individus rigolent en piratant les panneaux de signalisation routière aux États-Unis : Condensé de petites (et moins petites) voitures Bien que je n’aime pas le nouveau design de la Mazda 3, j’approuve fortement que la technologie Start-Stop (c.-à-d. un alternateur qui arrête et redémarre automatiquement le moteur lors...

En vedette cette semaine, la LIM

27 octobre 2006

Ça y est, c’est reparti. Notre ligue d’improvisation préférée, celle que nous chouchoutons depuis quelques années déjà, a repris le collier le 15 octobre dernier. C’est évidemment en charmante compagnie que votre reporter favori s’est déplacé au splendide Lyon d’or afin d’assister à la mise en jeu protocolaire. La Ligue d’Improvisation Montréalaise a su nous surprendre d’entrée de jeu alors que nous avons eu droit à une semi-impro (parcequ’elle était tout de même préparée...