Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Chronique d’une gaffe journalistique

Voici une petite interview d’un chroniqueur du Polyscope (Mathieu) par une photographe de Polyphoto (moi), par rapport à la manifestation anti-droite de dimanche.
C’était ta première expérience sur le terrain. Qu’en as-tu pensé?

C’était quand même intéressant. J’ai pu rencontrer certaines figures politiques comme un député du parti néo-rhinocéros, un représentant du FRAPRU et même la présidente de la CSN, Madame Claudette Carbonneau.

Quelle est la figure la plus importante qu’il t’ait été donné de rencontrer?
Gilles Duceppe, chef du Bloc québécois et candidat aux élections fédérales, était présent. Il était accompagné d’au moins 4 gardes du corps et de sa famille.

J’ai ouï-dire que cela ne s’était pas particulièrement bien passé. Peux-tu me donner quelques précisions?

Tout s’est déroulé très vite. J’ai tout d’abord écrit deux questions que j’aurais aimé lui poser, c’est à dire : «Combien de milliards supplémentaires allez vous investir dans l’environnement?» et «Comment allez vous faire pour freiner la crise économique?» Pendant que j’écrivais mes questions, Gilles Duceppe s’est éloigné de la manifestation avec son entourage. Moi et Roman (un autre photographe de Polyphoto assigné à la couverture de la manifestation) nous sommes alors précipités pour le rattraper, et c’est alors que la catastrophe débuta…


C’est-à-dire?

Je n’ai pas posé les bonnes questions. J’aimerais préciser que j’étais quand même stressé à l’idée d’interviewer un homme politique de cette envergure. Aussi, la présence de gardes du corps n’a rien fait pour apaiser ma nervosité. Par contre, je suis prêt à avancer que j’aurais surement été plus à l’aise avec Jack Layton, par exemple.

Qu’as-tu demandé?

J’ai posé deux questions vraiment insignifiantes. Ça ressemblait vaguement à « Avez-vous apprécié la manifestation?» et « Que faites vous à Montréal? »


Et qu’a-t-il répondu?

À la première il a répondu un « Oui » incertain, et à la deuxième «Je suis en campagne éléctorale!» Visiblement, ils se sont tous payés de ma tête!

Le photographe présent m’a confié que la femme de Duceppe avait dit spontanément : « c’est pas un peu stupide comme question?» Quel est votre ressenti?




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.