Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Chronique d’une gaffe journalistique

Voici une petite interview d’un chroniqueur du Polyscope (Mathieu) par une photographe de Polyphoto (moi), par rapport à la manifestation anti-droite de dimanche.
C’était ta première expérience sur le terrain. Qu’en as-tu pensé?

C’était quand même intéressant. J’ai pu rencontrer certaines figures politiques comme un député du parti néo-rhinocéros, un représentant du FRAPRU et même la présidente de la CSN, Madame Claudette Carbonneau.

Quelle est la figure la plus importante qu’il t’ait été donné de rencontrer?
Gilles Duceppe, chef du Bloc québécois et candidat aux élections fédérales, était présent. Il était accompagné d’au moins 4 gardes du corps et de sa famille.

J’ai ouï-dire que cela ne s’était pas particulièrement bien passé. Peux-tu me donner quelques précisions?

Tout s’est déroulé très vite. J’ai tout d’abord écrit deux questions que j’aurais aimé lui poser, c’est à dire : «Combien de milliards supplémentaires allez vous investir dans l’environnement?» et «Comment allez vous faire pour freiner la crise économique?» Pendant que j’écrivais mes questions, Gilles Duceppe s’est éloigné de la manifestation avec son entourage. Moi et Roman (un autre photographe de Polyphoto assigné à la couverture de la manifestation) nous sommes alors précipités pour le rattraper, et c’est alors que la catastrophe débuta…


C’est-à-dire?

Je n’ai pas posé les bonnes questions. J’aimerais préciser que j’étais quand même stressé à l’idée d’interviewer un homme politique de cette envergure. Aussi, la présence de gardes du corps n’a rien fait pour apaiser ma nervosité. Par contre, je suis prêt à avancer que j’aurais surement été plus à l’aise avec Jack Layton, par exemple.

Qu’as-tu demandé?

J’ai posé deux questions vraiment insignifiantes. Ça ressemblait vaguement à « Avez-vous apprécié la manifestation?» et « Que faites vous à Montréal? »


Et qu’a-t-il répondu?

À la première il a répondu un « Oui » incertain, et à la deuxième «Je suis en campagne éléctorale!» Visiblement, ils se sont tous payés de ma tête!

Le photographe présent m’a confié que la femme de Duceppe avait dit spontanément : « c’est pas un peu stupide comme question?» Quel est votre ressenti?

Articles similaires

Peut-on faire confiance aux libéraux ? Partie 1

10 décembre 2008

Hier, l’actualité des libéraux, que ce soit au niveau fédérale ou provinciales, était bien chargée. D’un côté la démission surprenante de Bob Rae à la course à la chefferie du PLC mettait fin au suspens et permettait à Michael Ignatieff d’être assuré de devenir le successeur légitime de Stéphane Dion. De l'autre côté, au niveau provincial, Jean Charest, premier ministre québécois et chef du PLQ, commentait les élections et promettait de travailler avec une...

Au Canada, rien ne va plus

2 décembre 2008

Avant de commencer une \"série\" d'articles engagés et d'opinions vous expliquant précisément les enjeux de l'une des plus importantes crises dans la politique fédérale canadienne, voici un article introductif qui expose ce qu'il s'est passé ces derniers jours. 2 mois après avoir été réélu, le premier ministre Stephen Harper va sans doute être défait dans quelques semaines en menant le Canada dans l’une de ses plus graves crises politiques. La crise financière n’a pas...

Qui veut la peau de Stéphane Dion ?

7 décembre 2008

Qu’on veuille faire prendre le chemin des hirondelles à Dion n’est pas nouveau au PLC… Mais aujourd'hui, Stéphane Dion, le chef libérale et optionnellement de la coalition PLC/NPD appuyée par le Bloc serait-il menacé de putsch au sein même de son propre parti alors qu'il vient de gagner l'une de ses plus grande bataille : faire une coalition avec le soutien du BQ ? Tiendra-t-il jusqu’à la fin de la prorogation parlementaire ? Le...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

J’ai mal à ma planète!

31 octobre 2008

Par Hugues Imbeault-Tétreault J’ai le bonheur cette semaine de vous présenter un livre qui me tient à coeur : Mal de Terre d’Hubert Reeves. Astrophysicien reconnu né à Montréal, l’auteur passe une importante partie de son temps à la vulgarisation scientifique et à la défense de l’environnement. Mal de Terre est un des derniers d’une série d’une vingtaine de livres de ce genre. Il dresse un bilan très inquiétant de la situation actuelle de...

Un nouveau logo qui coûte cher

31 octobre 2008

Pour ceux qui n’auraient pas encore lu la nouvelle, la Communauté Métropolitaine de Montréal a officiellement dévoilé ce jeudi 30 octobre son nouveau logo. Ainsi, après deux ans de recherche et de travail acharné, le tout nouveau né de la CMM a vu le jour. Mais n’ayez crainte, le nouveau logo ne remplacera pas la rosace de Drapeau. En fait, le nouveau logo du Grand Montréal a une toute autre vocation que de se...

Le FNC comme vous ne l’avez jamais lu

23 octobre 2008

Le 37e Festival du Nouveau Cinéma s’est déroulé à Montréal du 8 au 18 octobre 2008. Une occasion rêvée pour l’équipe du Polyscope de se bouger les miches et aller découvrir les réalisations cinématographiques de la dernière année. Au programme, plus de 250 projections de tout genre, documentaires, fictions, films d’animations, court-métrages provenant des quatres coins du monde... Vous pensez si on s’en ai est mis plein la vue ! Histoire de rembourser les places...