Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Manifestation anti-droite

Dimanche dernier, au centre-ville de Montréal, avait lieu une importante manifestation anti-droite. Et c’était loin d’être une petite manifestation organisée par des associations anarchistes : il est estimé qu’il y avait plus de 2000 manifestants, et parmi les groupes présents, on pouvait y retrouver le syndicat FTQ, le regroupement pour le logement social FRAPRU et l’Union des Artistes (UDA). Ce rassemblement de gauche débuta vers 12h30 à l’intersection des rues Metcalfe et Sainte-Catherine pour se rendre jusqu’à l’Esplanade de la Place des Arts, où plusieurs personnalités de la scène culturelle et politique prononcèrent un discours, suivi d’un spectacle musical. Le Polyscope y est allé afin de connaître les reproches et les revendications des manifestants.
Peu avant le début de la manifestation, le journal a rencontré Zuruba, un groupe de percussionnistes d’inspiration afro-brésilienne qui s’occupait de l’animation musicale durant le défilé. Interrogé sur leurs protestations envers le gouvernement conservateur de Harper, un membre du groupe musical déclara: «Nous nous opposons à de nombreux aspects de la politique du gouvernement Harper. Tout d’abord, nous considérons que la guerre en Afghanistan n’apporte rien et que ce n’est que de la tuerie non-nécessaire. Nous sommes contre que le fait qu’Harper veuille envoyer des jeunes de 14 ans en prison et nous dénonçons son inaction dans l’environnement. Mais surtout, nous trouvons absurde son projet de loi C-484, qui vise à recriminaliser l’avortement. »

De nombreux membres de l’Union des Artistes, réagissant aux récentes coupures culturelles brandissaient des pancartes avec la mention suivante : « Pour chaque dollar du budget fédéral, 1 ¢ dans les arts et la culture ». Le FRAPRU était très bien représenté aussi. « Le gouvernement fédéral consacre 18.8 G$ à l’armée chaque année », clame François Saillant, coordonateur du FRAPRU. « En comparaison, la somme allouée au logement social est de 2 G$. Nous réclamons donc que 2 G$ de plus soient investis dans les projets de logement social. Je ne suis pas contre l’armée, mais je m’oppose à la guerre en Afghanistan qui, à mon avis, n’aide pas vraiment le peuple afghan. » Par ailleurs, quelques candidats de comté participaient au rassemblement anti-Harper, François Boucher, candidat du Parti Vert dans Bourassa, et Jean-Patrick Berthiaume, candidat du satirique Parti Néo-Rhino. Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois, assista brièvement à la manifestation.
Les syndicats n’étaient pas plus tendre envers le gouvernement fédéral. « Je participe à cette manifestation contre Harper car je juge qu’il va à l’encontre des exigences de la population, que ce soit sur les droits des femmes, la culture, le travail. » soutient Mme Claudette Carbonneau, présidente de la CSN. « Par contre, ce qui m’irrite le plus, c’est que malgré la crise qui sévit dans certains secteurs manufacturiers, le gouvernement conservateur n’a rien fait. Aussi, je dénonce le pillage dont a été victime la caisse d’assurance-emploi, dont les fonds proviennent en grande partie des cotisations des employés et employeurs. Bien que la caisse d’assurance-emploi ait été remise aux travailleurs, son budget (57 G$) fut intégré en totalité au budget fédéral, ne laissant rien aux travailleurs. »

Sur l’Esplanade de la Place des Arts, l’acteur Emmanuel Bilodeau entama une critique virulente des politiques du gouvernement conservateur, notamment sur l’inaction en environnement et le sabrage dans les subventions à la culture. La manifestation s’est alors conclue avec un spectacle musical mettant en vedette plusieurs personnalités, dont Stéphane Archambault du groupe Mes Aïeux, Mara Tremblay et Vincent Vallières.

Articles similaires

Canada, une république bananière ? Ô Canada, come on !!

5 décembre 2008

Hier, la Gourveneure Générale décidait donc de proroger l'assemblée. Ceci a provoqué diverses réactions dans l'opposition, a fragilisé la coalition et a renforcé le rôle du Premier Ministre face au choix des canadiens de ne donner qu'au gouvernement conservateur une minorité. Cette décision a aussi été largement commentée dans la presse canadienne. Mais à l'étranger personne n'en parle (que ce soit en France, en Angleterre ou aux USA), sauf peut-être sur la chaîne qui...

Mon voyage à New-York

5 janvier 2007

Je me suis enfin résolu à aller aux United States USA. J’aurais aimé être the guest de monsieur le président Bush : je n’aurais pas regretté le plaisir de refuser l’invitation. Mais le bougre n’a pas daigné répondre à mes nombreuses lettres où je le traitais d’âne bâté, et je crains que nous ne soyons définitivement fâchés. L’amitié tient à si peu de choses, finalement ! Comme je n’ai pas les moyens de Monsieur...

On remet ça en janvier ?

4 décembre 2008

Ce matin, le premier ministre Stephen Harper est allé voir la Gouverneure Générale Michaëlle Jean. Il a fait ce qu’il avait à faire, c’est-à-dire lui demander de proroger la session parlementaire. La Gouverneure a fait la seule chose qu’elle pouvait faire, soit accepter sa demande. Elle n’aura servi à rien dans cette crise. Encore une fois, elle aura cédé à la demande du premier ministre en estimant qu’il n’y avait pas de crise politique...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.