Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Kaïn au Métropolis

Le 15 novembre dernier, j’ai eu la chance d’assister au spectacle de Kaïn au Métropolis. Je dis bien la chance, car je m’attendais à un spectacle standard, mais je suis tombé sur une soirée spéciale visant à célébrer l’achèvement de leur tournée Les saisons s’tassent! Nous avons eu droit à des prestations surprises de Vincent Vallière, Marc Déry, Jean-Michel Anctil et Kevin Parent. Je dois avouer que je suis un fan de Kaïn et le spectacle a comblé toutes mes attentes. Les musiciens étaient enthousiastes et démontraient une belle complicité. Les solos de guitares étaient très bien réussis et la foule était en délire. Les moments où le chanteur faisait chanter la foule était tout simplement magique. Personnellement, j’ai bien aimé le fait que le chanteur donnait de courtes explications avant la plupart des chansons. Le seul défaut fut que durant la première chanson, on entendait à peine la voix du chanteur. Ce qui était triste puisque les paroles des chansons de Kaïn méritent d’être entendues.

Je dois exprimer des félicitations spéciales à celui qui s’occupait des instruments sur la scène. Kaïn dispose d’une quantité impressionnante de guitares et de bass et il les a toutes accordées une par une avant le spectacle. De plus, tel le caddy dans le film « Happy Gilmore », il attrape les guitares au vol. Il semblerait que les membres du groupe ont une grande confiance dans ses talents d’attrapeur de guitare, car c’est sans démontrer le moindre signe d’inquiétude qu’ils lançaient joyeusement leurs guitares dans les airs.

Tout au long du spectacle, j’attendais mes chansons favorites : « Embarque ma belle » et « La maison est grande ». C’est sans trop de surprise qu’ils tentèrent de nous faire croire que le show était fini avant le rappel, mais ce fut tout un rappel! Ils commencèrent en force avec « La maison est grande » pour continuer en faisant entrer Kevin Parent sur scène. Il nous interpréta l’une de ses chansons. Ensuite, ils chantèrent le succès « Embarque ma belle ». C’était très bien, mais lorsque tous les invités embarquèrent sur scène pour chanter au milieu de la chanson, wow! Jean-Michel Anctil se pointa sur scène pour la seule fois à ce moment (il ne fut aucunement présenté d’ailleurs). Je crois savoir pourquoi, mais il semblait préférer pointer son micro vers la foule que vers sa bouche, mais bon, c’était excellent pour l’ambiance et probablement mieux pour mes oreilles.

Bref, j’ai grandement apprécié ma soirée au Métropolis. Je ne sais pas de quoi a l’air le spectacle standard de Kaïn que je croyais aller voir, mais s’il contient ne serait-ce qu’un dixième de l’énergie qui était présente ce soir là, je recommande à tout le monde d’y aller. Par contre, s’il vous plait, ne faites pas comme la trentaine de personnes qui étaient debout devant la scène en train de filmer le spectacle avec leurs cellulaires et appareils photo, allez-y pour en profiter pleinement. Si vous voulez le regarder sur un écran, achetez le DVD s’il sort un jour, ça va être moins cher et vous allez pouvoir le voir sur votre télévision.

Mots-clés : Musique (217)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.