Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Andy Warhol à Montréal

Andy Warhol débarque à Montréal et élit domicile tout l’hiver à la Place des Arts. Occasion à ne pas manquer pour mieux connaître cet artiste majeur et infl uent du Pop Art.
Le musée des Beaux arts présente du 25 septembre au 18 janvier l’exposition Warhol Live, relatant l’infl uence de la danse et de la musique dans l’oeuvre de l’artiste. Parallèlement, la Cinémathèque Québécoise nous livre son cycle Andy Warhol, l’homme de la télé, du 2 octobre au 18 décembre.
Pas besoin d’aller faire un tour du côté de Wikipédia pour découvrir qui est Andy Warhol. Un tableau de soupes Campbell et une Marylin Monroe aux couleurs pastels, ça ne vous est pas inconnu ? Les deux expositions permettront aux spectateurs montréalais de comprendre un peu plus cet artiste qui explora et exploita au maximum les médiums mis à sa disposition, peinture, cinéma, télévision, pour créer un genre nouveau dans le paysage artistique du XXème siècle.

Warhol Live au Musée des Beaux Arts.

Pour la première fois dans l’historiographie de l’oeuvre d’Andy Warhol (1928-1987), l’exposition-événement Warhol Live, mettra en lumière l’omniprésence et le rôle fondamental joué par la musique et la danse, dans l’oeuvre et dans la vie de l’artiste. Élément narratif essentiel, présent tout au long du parcours de l’exposition, la musique guidera le visiteur dans une redécouverte de l’oeuvre de Warhol. Cette perspective tout à fait inédite suivra une lecture chronologique et thématique, depuis la musique de film que Warhol découvre dans sa jeunesse jusqu’à la scène disco du Studio 54, le mythique nightclub ouvert en 1977 dont il fut l’un des habitués les plus notoires. Cette présentation mettra en relation des oeuvres majeures et emblématiques de l’artiste (portraits d’Elvis, de Marilyn, de Liza Minnelli, de Grace Jones, de Mick Jagger, de Debbie Harry, des Autoportraits, les Campbell’s Soup Cans…) et d’autres moins connues (pochettes de disques, illustrations, photos, polaroïds…).
S’y ajoutent des films de l’artiste, tels que Sleep et Empire, ou encore les Screen Tests des musiciens du célèbre Velvet Underground, les émissions Andy Warhol’s TV et des vidéoclips produits pour des groupes tels que The Cars et Curiosity Killed the Cat.

Andy Warhol, l’homme de la télé à la Cinémathèque québécoise.
La Cinémathèque québécoise vous invite à découvrir Fashion, Andy Warhol’s TV et Fifteen Minutes, trois séries télévisuelles conçues, produites et animées par Andy Warhol. Présentés en complément à l’exposition du Musée des Beaux-Arts de Montréal, Warhol Live, ces trente épisodes inédits des années 1980 sont une occasion rare de découvrir cette facette méconnue de l’artiste survolté. De la culture populaire à l’underground, des proches de Warhol aux stars du moment, de l’actualité artistique à la haute couture, découvrez un aspect plus rarement diffusé de l’univers éclectique de Warhol.

Le premier projet, Fashion, en dix épisodes, est centré sur un univers qui a toujours fasciné Warhol : la mode et la haute couture. Chaque épisode porte sur un sujet donné (le maquillage, le mannequinat ou la photographie) ou sur une personnalité (les designers Betsey Johnson, Roy Halston ou Kansai Yamamoto, les chroniqueuses Fran Lebowitz ou Diana Vreeland).

Andy Warhol’s T.V. délaisse la formule thématique de Fashion, et s’articule autour d’une série d’entretiens, avec, occasionnellement, des segments tournés dans des évènements mondains ou des clubs de New York. Elle combinera la culture populaire et l’underground, la mode, la musique et les arts visuels, avec une touche de cinéma. Toute la faune des années 1980 y défilera de Steven Spielberg à John Waters, de Duran Duran à l’Opéra de Pékin, en passant par Cindy Sherman, Pee Wee Herman, Georgia O’Kee, Mariel Hemingway, le sénateur Moynihan ou d’illustres inconnus.

Puis, en 1985, Warhol est approché par MTV pour développer une série hebdomadaire qui s’intitulera Fifteen Minutes. Reprenant sur un rythme plus syncopé la formule d’entrevues et de variétés d’Andy Warhol’s
T.V., Warhol continue d’y accueillir en vrac ceux qui font l’actualité people ou artistique. Sa mort en février 1987 mettra fin à la série après seulement cinq épisodes.

Articles similaires

Prague, ville lyrique par excellence

9 juillet 2010

La capitale tchèque cache précieusement en elle parmi les plus beaux joyaux du monde musical. En matière de musique classique, il serait presque titanesque d’arriver à produire un recensement complet des performances offertes au courant d’une année. Avec une politique d’ouverture à la culture extraordinaire, deux compagnies d’opéra offrent l’opportunité à tous d’assister à des représentations d’une fine qualité, au professionalisme poussé à l’extrême. Chaque soir, c’est plus de trois opéras différents qui sont...

Musique & mathématiques au CCA

22 juin 2010

La nouvelle exposition présente un architecte également compositeur avant-gardiste, qui a été très influent dans le monde musical de la fin du XXe siècle : Iannis Xenakis. Inaugurée en janvier au Drawing Center de New York, cette exposition fait escale à Montréal avant de partir au Museum of Contemporary Art de Los Angeles. Elle ne compare pas les différentes œuvres de l’artiste, mais cherche plutôt à présenter sa manière de penser, ses influences et...

Fabrice Luchini à Montréal

18 septembre 2009

Du 13 au 27 septembre, Fabrice Luchini revient à Montréal au Monument-National pour son nouveau spectacle Le Point sur Robert. Présenté par Juste pour Rire, ce one man show littéraire a rencontré un succes en France, avec plus de 650 représentations. Le Point sur Robert est conçu comme une odyssée littéraire empruntant le chemin de Molière, Flaubert, Rimbaud, Barthes et Valéry. Mais Fabrice Luchini, comédien et homme de lettre, sait jouer avec le public...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+