Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Cocktail de la semaine

Aperçu article Cocktail de la semaine

Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir la patience plus limitée que d’habitude, voire de vous sentir carrément enragé ? Moimême, pourtant pacifiste et patient en temps normal, je suis devenu carrément irritable. Par exemple, je pète ma coche quand MatLab ne fonctionne pas correctement (maudit logiciel de mes deux fesses…), je suis envahi d’une haine profonde quand un individu OSE me bousculer dans le métro, je honni un chauffeur d’autobus qui a l’audace d’arriver en retard, je me mets hors de moi quand je réalise qu’on sera encore coincé avec Harper (encore heureux qu’il n’obtiendre pas de majorité), et surtout, je deviens carrément violent quand ma rage de sucre et d’alcool n’est pas satisfaite.
J’ai toutefois trouvé une solution à cette dernière problématique (je suis barman après tout…) : les cocktails desserts et night caps. Ce sont des boissons alcoolisées assez sucrées, et comme le nom l’indique, ce sont des accompagnements de desserts idéaux.

Golden Cadillac

Je n’ai pas trop saisi pourquoi ce cocktail est nommé ainsi, mais bon, nous sommes ici pour boire, et non pour philosopher. Versez trois quarts d’once de crème fraîche à 15% dans le fond du shaker. Pour ceux qui ne veulent pas engraisser (bande d’anorexiques
!), vous pouvez utiliser de la crème à 10%, mais personnellement, je préfère la crème à 35%. Ceci dit, continuez en déposant beaucoup de glace et en versant ¾ oz de Bailey’s
et ¾ oz de Gagliano (liqueur italienne à saveur de vanille). Secouez le shaker, et tout en prenant soin de filtrer le mélange avec une passoire à glaçons, servez dans un verre de style ballon.
Finalement, vous pouvez ajoutez un peu de glace restant dans le shaker et 2 pailles.

Golden Dream

Ce cocktail possède une touche d’agrumes fort agréable au goût.
Dans un shaker, insérez ½ oz de jus d’orange, ½ oz de crème à 10, 15 ou 35%, de la glace, 1 oz de Bailey’s et ½
oz de triple sex… euh, sec, pardonnezmoi.
Brassez le tout et versez dans un verre ballon agrémenté de 2 pailles.
Grasshopper A u s s i appelé Sauterelle ou After-
Eight. Le nom fait référence à la couleur v e r t e d u cocktail. Dans un shaker, versez ¾ oz d e c r è m e fraîche, des glaçons, ¾ oz de Bailey’s et ¾ oz de crème de menthe verte. Brassez le shaker, versez dans un verre ballon et ajoutez 2 pailles. Il existe un dérivé de ce cocktail qui s’appelle de Velvet Hammer (marteau de velours) : il suffit de remplacer la crème de menthe verte par du triple sec.

Hakuna-Matata

Ce cocktail n’est pas un café de dessert, et n’est pas excessivement sucré. Par contre, il est réputé pour chasser la déprime et de redonner le sourire aux lèvres. D’où son nom assez familier (qui signifie en swahili
«y’en a pas d’problème!»). Encore un cocktail secoué au shaker : on y mettra donc beaucoup de glace, 1¼
oz de rhum blanc, ¾ oz de liqueur de banane, 2 oz de jus d’ananas et 2 oz de barmix (i.e. du jus de citron avec 1 cuillerée de sucre à fruits). On brasse vigoureusement, on verse dans un verre highball, et on décore le rebord de ce dernier d’un morceau d’ananas piqué d’une cerise confite. Gageons que ce drink sera assez populaire immédiatement après le fatidique intra de Calcul 1…

Image article Cocktail de la semaine 231

Mots-clés : Cocktail Hebdo (13)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.