Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Services aux Étudiants: en avez-vous pour votre argent?

À la fin de la session d’hiver passée, l’AEP (Association des Étudiants de Polytechnique)
en collaboration avec l’AECSP
(Association des Étudiants des Cycles Supérieurs de Polytechnique)
lançait une campagne contre l’École.
La campagne « 75$ par session, pas sans mon association » voulait sensibiliser les étudiants sur la question des Services Aux Étudiants (SAE) à grands renforts d’affiches et d’un site internet dédié. L’AEP et L’AECSP sont donc parties en guerre contre l’École l’accusant de « renier les droits des étudiants ».

Image article Services aux Étudiants: en avez-vous pour votre argent? 209

Le litige

Pour « avoir plus de marge de manoeuvre » l’École décide de mettre fin à un comité paritaire qui géraient les services qui étaient offerts au Étudiants, décision effective depuis le 1er mai 2008. Sur ce comité siégeait 1 représentant de l’AEP, 1 représentant de l’AECSP, M. Lafl eur et son assistant Guy Tétraut, ainsi que Mme Claudette Fortier, directrice des services aux étudiants.
D’après les associations étudiantes, en mettant fin unilatéralement à cette entente vielle de 4 ans, l’École finance son déficit de manière détournée à même les fonds dédiés aux services aux étudiants et met en péril la panoplie des services qui étaient offerts.
Les associations exigeaient donc un retour du comité paritaire, ce à quoi l’École s’est refusée de faire.
Un peu d’histoire Il y a quelques années, les services aux étudiants étaient offerts par l’Université de Montréal, qui percevait donc les frais services aux étudiants. Alors que l’Université de Montréal voulait augmenter ces frais, les associations ont observé que la fréquentation des Polytechniciens aux services offerts par l’UdeM était très faible par rapport au coût. C’est ainsi qu’en avril 2004, après un vote en assemblée générale, M. Simon Vaillancourt de l’AEP un représentant de l’AECSP et M. Lafl eur de l’École, signaient une offre de service qui rappatriait les sommes et les services de l’UdeM à l’École.
Au cours de cette période de négociation (2004-2005), les Services aux Étudiants ont accumulé un surplus qui s’élève aujourd’hui à près de 400 000$. Ce surplus est un point litigieux de ce dossier car les associations le considèrent comme l’argent des étudiants alors que le SEP veut l’intégrer dans leur budget et l’utiliser pour divers services.
Cette offre de services comprenait une clause unique d’après l’École, qui voulait que les services aux étudiants soient gérés par un comité paritaire dont la composition a été mentionnée plus haut. Ce comité se réunissait 3 fois par année et gérait une enveloppe d’à peu près 700 000$.
Après 4 ans de fonctionnement, l’École annonçait aux associations qu’elle mettait fin à l’entente, et que dorénavant ce serait la directrice aux services aux étudiants qui gérerait la totalité du budget SAE soit environ 1,3 millions.

Réactions

Les réactions des associations ne se sont pas fait attendre. Le 23 avril 2008, M. Jésrael Deschênes envoyait une mise en demeure à M.
Guy, pour bris d’entente. Avec l’appui d’un avocat, la mise en demeure stipulait que l’École n’avait pas respecté sa parole en mettant fin a une entente qu’elle avait signée 4 ans plutôt.
À la fin de la session d’hiver 2008 et pendant toute la session d’été 2008, les associations monopolisaient des panneaux roulants qui invitaient les Polytechniciens à se plaindre à Mme Fortier et à M.
Lafl eur et à manifester leur désapprobation.

Questions

Pourquoi l’École a-t-elle mis fin à ce comité paritaire? Les associations se sont-elles plongées dans une guerre perdue d’avance? Qu’en pensent les étudiants de tout ça?
Ce sont des questions auxquelles nous avons essayé de trouver des réponses, et comme vous le verrez dans les prochaines pages, ce dossier est complexe et certaines affirmations doivent être mise en perspective pour être véridique.

 

Articles similaires

Mon degré de sagesse

28 août 2007

Cette année, j’ai enfin atteint un niveau de sagesse* et d’expérience qui me permettent éthiquement de souhaiter la bienvenue aux nouveaux étudiants de Poly. J’ai pris conscience de ce droit lors d’un BBQ quand certains de mes amis m’ont appris à ouvrir une bière avec un jonc d’ingénieur, et je me suis rendu compte au même moment que je venais soudainement d’entrer dans le club sélect des vieilles croûtes, dont les membres sont tous...

À la transversalité des compétences

24 mars 2006

Le Polyscope : Le nouveau programme de formation a été mis en place cette année, les cours ont commencé cet automne. Quel a été l’élément déclencheur de cette réforme ? Jean Dansereau : Plusieurs études ont été réalisées à l’École sur la satisfaction des étudiants, les raisons abondent et les constats convergeaient vers le fait que des éléments devaient être améliorés dans les programmes. Un des points sensibles était le tronc commun, qui nous...

Déménagement

4 septembre 2001

Par Maxime-Olivier Beaudouin Les cours sont commencés depuis quelques jours et votre horaire affiche des locaux commençant par D. Alors vous faites partie des heureux élus qui ont des cours au pavillon Decelles. Si vous êtes en génie informatique, il y a même des chances que vous passiez quasiment tout votre temps dans l'ancien bâtiment des HEC. Vous vous demandez alors sûrement à quels services vous avez accès et quels impacts ce déménagement aura...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

La simplicité volontaire, une arme économique puissante

14 septembre 2012

  Notre monde est dans un état de profond déséquilibre. Les contradictions entre les impératifs de croissance économique, les besoins sociaux et l’environnement ne peuvent plus être plus grands : nous sommes à un point de bifurcation. Le fonctionnement de la société est régi par les liens économiques entre les agents qui en font partie. La politique et les autres courants idéologiques sont en effet tous liés directement à ce qui se passe dans...

Poly-théâtre en spectacle

13 septembre 2013

Pourquoi tu dois aller voir «Le Rire de la Mer»? Article en 5 actes par Laurence Olivier Marion-Ouellet C’est le 12, 13 et 14 septembre à 20h que d’heureux spectateurs iront rire et pleurer au Pavillon J.A. DeSève, puisque c’est à ce moment que la pièce de théâtre «Le Rire de la Mer», mise en scène par Francis Bulota, sera jouée dans toute sa splendeur. Écrite par un auteur québécois, Pierre-Michel Tremblay (À ne pas...

Semaine de l’environnement à Polytechnique

23 janvier 2009

C’est avec enthousiasme que les comités CIE (Club d’ingénieurs entrepreneurs) et PolySphère vous invitent à la semaine de l’environnement qui se déroulera du 26 au 30 janvier à Polytechnique. Des conférences sont prévues toute la semaine, vous permettant de faire des liens concrets entre l’environnement et les différentes spécialisations de génie. Les invités, dont plusieurs anciens étudiants de Polytechnique, ont accepté de présenter des volets de leur travail qui combine génie et environnement. La...