Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.
Publicité-- --Publicité

Le klaxon

Publicité-- --Publicité

Attention, l’article suivant pourrait choquer les personnes aux oreilles sensibles. La semaine dernière, mon automobile subit le sort le plus terrible pour une voiture : elle fut castrée. Mon klaxon, signe incontestable de la virilité d’un véhicule, mourrut d’une des pires morts possibles pour un klaxon. Alors que son son original était un POUET de la mort pouvant déplumer une famille de canards complète qui osait me barrer le chemin, son dernier souffl e avait plus l’air d’un fffffouiiiii qui faisait un massage de dos des plus délicats aux mouches qui osaient atterrir directement dessus. Ce triste évènement me fit réfl échir à l’utilité du klaxon.

Cet outil essentiel est en quelque sorte l’homme à tout faire, le négociateur, l’arme de la voiture. Son utilisation est répandue dans toute la gamme des émotions : que ce soit dans un mariage où les gens klaxonnent pour célébrer ou lors de funérailles lorsque le cortège vous barre le chemin, lorsque vous êtes pris dans le trafic et que vous voulez prouver votre masculinité en klaxonnant plus fort que tout le monde ou même lorsqu’il n’y a aucune solution, le klaxon est toujours présent. Si quelqu’un vous vole votre priorité sur un stop ou qu’un camion de déménagement sans chauffeur vous bloque la route : klaxonnez, le chauffeur vous ayant volé votre stop reculera gentiment à sa place pour vous laisser passer et un chauffeur apparaîtra dans le camion de déménagement pour le déplacer. Lorsque je voyageais en transport en commun cet été et que je n’avais pas la chance de klaxonner, je savais que je pouvais faire confiance aux chauffards chauffeurs de Montréal pour me bercer les oreilles de cette douce mélodie, car c’est connu, environ 38% des Québécois klaxonnent dans les embouteillages et les embouteillages, disons juste que ca ne manque pas à Montréal. Avouez qu’il n’y a rien de plus jouissif lorsqu’on est au volant d’une voiture que de klaxonner pour que la voiture qui se tassait tranquillement vers vous réagisse.

Pour revenir à mon klaxon décédé, j’ai arrêté de conduire dès que ma voiture n’avait plus son moyen d’expression.
Je n’allais quand même pas me promener dans un véhicule silencieux sans que personne ne me remarque.
Je suis donc allé dans un atelier spécialisé, eBay, pour redonner sa gloire ancestrale à mon « char ». Une courte recherche me permit de dénicher un kit de klaxons avec flûtes (ce qu’il y a sur les camions de pompier par exemple)
capable de produire un son de 135 dB.
Considérant que le volume d’un klaxon de voiture est environ 80 dB et que le volume double à tous les 6 dB, ca vous donne une idée. Plus jamais je ne roulerai silencieusement, je ferai respecter la loi avec mon klaxon, je deviendrai le klaxonneur de nuit. Le super-héros le moins subtil de l’histoire des héros. Qui sait, peut-être qu’un jour j’aurais un accident et que mon klaxon va rester pris dans ma cage thoracique pour que je n’aie plus besoin de voiture pour klaxonner. MOUHAHahahahahah ! Bon ok, je l’avoue, lorsque j’ai commencé à baver en regardant le klaxon sur eBay, on m’a empêché de l’acheter. J’ai donc pris l’ancien klaxon d’une voiture encore plus vieille que la mienne.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.
Publicité--
--Publicité