Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Beur le jour, voleur la nuit

Par Angelos Niktaras

Je voulais tout d’abord écrire un article sur le fléau que sont les Libanais, mais on m’a lâchement subtilisé mes idées.
Floué, volé et rabattu, le coupable plagieur était évidemment un bordel de merde de sale maghrébin !

Évidemment, vous savez tous d’ores et déjà que les beurs du Maghreb aiment chouraver (NDLR : voler, en argot dans le texte) à qui mieux mieux.
Généralement, ils se félicitent autour d’un grand plat de tagine d’agneau, mais j’ai réussi à confronter mon malfaiteur auparavant. Je l’abordai ainsi:

  • Ibn-Abou-Amir, pourquoi as tu fais

ça?

  • Tranquille, mon frère! J’te jure cousin,

sur la tête de ma mère, je ne sais pas d’où j’ai chopé ce truc. Sérieux, il ne faut pas m’en vouloir, c’est mon sang de maghrébin qui m’a poussé à faire ça, fils.

  • Ah ouais?! J’oubliais que tu es maghrébin!

Putain, J’ADORE LE COUSCOUS!

  • Bon, d’accord mon frère. Puisque je

te connais bien et je kiffe ta soeur, je te vends l’idée. Beau, bon, pas cher. 50 Dinars.
Sérieux.

  • Tu veux que je te paye pour ma propre

idée? J’t’emmerde, bouffon, je vais me défouler sur les maghrébins, ça t’apprendra!

C’est donc ainsi que j’ai décidé de vous prouver que les maghrébins sont des êtres immondes, mais avec naturellement Gad El Maleh, Jamel Debbouze et Imad Saficomme seules illustres exceptions. Mais l’esprit malsain de la populace maghrébine provient avant tout de leur culture. Les jeunes apprennent durant leur tendre enfance, sur les bancs d’école, comment aller au plus vite en France pour y devenir de jeunes délinquants, futures racailles.
Du Maroc à la Libye, les maghrébins vieillissent et ne mûrissent pas. Un peu comme leurs mandarines, qui sont en fait des oranges volées et qui sont demeurées petites.

Mais il est important de ne négliger aucun détail. Les maghrébins tentent aussi désespérément de se débarrasser de leurs femmes. Ils les déguisent en occidentales, mais elles sont facilement reconnaissables à la manière qu’elles ont de fumer comme des cheminées, ou de ne cuisiner que du couscous et du tagine.

Au niveau de la langue parlée, on retrouve également à quel point la perfidie de la région s’accumule facilement.
Les maghrébins ont pris deux des plus belles langues de la planète, le Français et l’Arabe, pour en faire leurs adaptations, en ajoutant des mots en verlan. Pourquoi? Comment est-ce plus clair si on déplace les syllabes ou si on utilise une langue de mendiants et de voyous? C’est dégoûtant. J’en suis estomaqué! Et ensuite, envahissant comme les fourmis qu’ils sont, ils exportent leur
“langue”. On en voit certains développements dans les cités et les ghettos conquis, comme Saint-Léo-noir et Ville-Sale-
Arabe à Montréal. Le pire, c’est qu’ils se considèrent Arabes, et qu’ils n’en seront jamais, comme les Libanais qui se considèrent Phoeniciens. Et on ne peut les ignorer, ils adorent faire les frimeurs et déambuler avec le plus de flash possible.

On peut même observer l’impact néfaste qu’ils ont sur notre belle École Polytechnique. Les maghrébins font 79% des copies de document à Poly mais ils ne sont pincés que dans 3% des cas de plagiat. Ils deviennent tellement nombreux qu’ils vont bientôt nous chasser de notre domaine pour en faire un lieu d’apprentissage sur le vol, la tricherie et la sournoiserie.

Autre cas d’élève maghrébin à bannir: on a aussi l’autre ignare qui se baladait avec une casquette portant son nom pendant des mois. Un nom de merde d’ailleurs, avec juste des “a” et un “l”. Trop bizarre!

J’ai un meilleur exemple de merde de maghrébin qui vient de l’Université de Montréal. Un mec, dans la classe de ma copine, qui est (à ce qu’elle en dit)
absolument insupportable. Même si elle est polonaise et que tout le monde sait que les polonais sont les newfies/
belges d’Europe de l’Est, cela reste choquant. Cet ignoble personnage attend toujours la fin des discussions pour l’interrompre et raconte n’importe quoi, même si ma copine finit par avoir raison (comme toutes les femmes qui ont TOUJOURS raison, peu importe la situation). Et quand on lui fait une remarque, il s’exclame “doucement”
ou “sérieux” pour plaider son innocence comme un nase avec son accent pourri. Pire encore, il pue la cigarette tous les jours.

Bref, on pourrait en disserter pendant des jours. Mais comme tout bon article de propagande, il faut toujours en venir à la RÉPONSE INITIALE : éliminer tous les Libanais, qui devaient être la cible originale de mon article. Et le crétin qui a volé mon sujet. Et l’autre en classe avec ma copine. Et Aala Chayed.
Et le mec qui “travaille” dans le cubicule à côté du mien et qui déteste tout le monde sauf ses chats, qui sont probablement maghrébins

Mots-clés : Mine Skope (15)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.