Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Mine angle de vue

Aperçu article Mine angle de vue

Par Antékrys

Un mot célèbre dit : « les Juifs possèdent New York, les Irlandais l’administrent et les Nègres en jouissent. »
– Paul Moran –

On nous parle souvent de préjugés et d’idées reçues. Que nenni vous dis-je. La plupart des idées reçues sont fondées et dans le meilleur des cas, résultent d’une mauvaise actualisation de la vérité.

Image article Mine angle de vue 194
C’est ainsi que le premier mythe que nous allons éclaircir et qui en fait est une réalité traite du fait que les africains vivent dans les arbres. Quand je parle d’Africain, je veux parler des noirs africains, parce qu’on s’entend qu’au dessus du Sahara, ce sont des méditerranéens; et oui, vous allez dormir moins niaiseux ce soir. Donc en Afrique, la richesse d’une famille s’évalue à la taille et à la grosseur de l’arbre dans lequel sa cabane est construite, quand cabane il y a. Variant du baobab pour les plus riches au plant d’ananas pour les miséreux, voire carrément à une graine pour les mendiants, tous les moyens sont bons pour se loger. Pour ma part, j’habitais dans un érable. Et oui, il y a des érables en Afrique. Les méditerranéens quant à eux doivent se contenter de ridicules palmiers inconfortables et dont le sommet est difficile d’accès. En plus, pour construire une cabane dans un palmier, il faut avoir un doctorat en génie civil.
Par contre, ce qui est pratique dans ce mode de vie, c’est que l’environnement est respecté, donc pas de pollution. Le transport se fait à dos d’animal ou en se balançant sur des lianes. Pour communiquer, rien de plus simple qu’un tam-tam ou des signaux de fumées. Et en parlant de tam-tam, c’est vrai que les africains ont le rythme dans la peau et sont capables de danser sur n’importe quoi et ce, sans alcool.

Pendant qu’on parle de rythme, parlons de ses fainéants qui habitent sur les îles. Oui, oui, les antillais, qui passent leur journées sur la plage à siroter des cocktails en attendant que les pêcheurs rentrent de la avec le repas du soir. « Ça fait rire les oiseaux » ça c’est sur.

Image article Mine angle de vue 195
Parlons maintenant des Nord Américains.
En dehors du fait que tous les Américains sont obèses, on a tendances à croire que le Canada et le Pôle Nord sont en fait un seul et même endroit. Je pensais que c’était une blague jusqu’au jour où je suis arrivé. J’ai découvert de vrais igloos et des esquimaux, comme à la télé. Les igloos, ces habitations en blocs de glace, sont très résistantes et protègent très bien du froid. Additionnés à de la fourrure de quelques malheureux animaux, on obtient un climat agréable surtout que la température ne monte jamais au dessus de -15°C même durant l’été et que lorsqu’on lance le contenu d’un verre d’eau en l’air, il retombe des glaçons au sol. Ici, la bière remplace l’eau et les écoles d’ingénieurs entre autres s’abreuvent uniquement de cette boisson qui rend leur intelligence fertile et décuple leur capacité à faire écrouler des ponts. Heureusement, par soucis de recyclage, on récupère le métal desdits ponts pour confectionner les joncs de ces mêmes ingénieurs.

Les Russes quant à eux ont trouvé une autre solution au froid. Je ne sais pas trop ce qu’une certaine personne essayait de faire lorsqu’il découvrit la Vodka, mais ce fut un vrai génie. Cette eau de vie a l’air inoffensif, vous purifie l’intérieur et vous fait sentir en plein soleil tropical. Quand je parle de vodka, je ne parle pas de la boisson diluée à 40% que l’on peut se procurer dans une SAQ, mais bien d’alcool à brûler. Ça tue tous les microbes à l’intérieur de votre corps et quelques neurones par la même occasion.
Du coup, ils ont plus d’alcool dans le corps que de sang et c’est quasiment impossible d’en saouler un. Surtout si un de vos amis russes se blesse, ne le laisser pas toucher à l’alcool pour le pansement, il serait capable de le boire !

Image article Mine angle de vue 196
Poursuivons ce tour du monde de méchanceté gratuite. Vous rêvez d’aller en Chine ou au Japon mais vous hésitez entre les deux ? Dites vous que c’est quasiment pareil. Les Japonais et les Chinois, sont identiques à un petit détail prêt : leurs YEUX. Tout est une question mathématique; bien qu’ayant tous les yeux bridés, un savant calcul de l’équation paramétrique de l’ellipse formée par leurs yeux permet de faire la différence. C’est le seul moyen par contre: ils parlent le même charabia, ils mangent tous des sushis et du riz et font tous du Kung Fu. J’en entends déjà qui me disent « non, on ne fait pas tous du Kung Fu… mais moi, j’en fais », mais ils disent tous ça.

Enfin, pour finir, notons cette tendance mondiale à convertir des techniques de marquage de bétail à la mode.
Anneaux et orifices énormes dans l’oreille, tatouages, piercings divers. On attend donc la prochaine mode venue tout droit des élevages texans.

Ainsi finit ce bref tour du monde de rétablissement de la vérité. Ah, j’allais oublier, les brésiliennes sont toutes belles et pulpeuses, c’est vrai, je vous jure, même à Polytechnique. Bon j’arrête de vous ennuyer avec tout ça. Maintenant, vous aurez de la matière à conversation lorsque vous aborderez une personne d’une des origines citées et vous n’aurez plus l’air bête en posant certaines questions évidentes à vos amis. Sur ce, bonne fin de session.

Mots-clés : Mine Skope (15)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+