Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Peuple endormi, dors bien!!!

Par Christophe Colonialiste

À présent, on enseigne l’histoire coloniale comme une histoire exclusivement négative. Nous n’enseignons plus que le projet colonial cherchait aussi à éduquer, à apporter la civilisation aux sauvages.

  • Alain Finkielkraut –

Nostalgie, le mot le plus simple et le plus exact sur la description de mes sentiments à l’égard de cette situation aujourd’hui. Avant d’étaler mes maux sur cette feuille, je voudrais rendre hommage à ces grands Hommes, qu’ils soient portugais espagnols français, ces hommes dont la vision était pure et juste. Si on avait pu suivre tout au long de ces siècles cette idéologie que certains qualifie d’inhumaine, le monde serait débarrassé ce ces plaies, de ces fainéants bons à rien qui sont en permanence insatisfaits de leur sort; qui en outre est plus que mérité.

Un peu d’histoire : Au XIXème siècle, jusqu’à ce qu’ils estiment être des hommes à part entière, qu’ils manifestent et assassinent lâchement par derière nos semblables au nom d’une liberté qu’ils n’ont jamais eu et qu’ils n’auront jamais, ces gens menaient une belle vie. Leur patron homme blanc, bon et charitable leur offrait une case pour s’abriter des intempéries et un travail bien rémunéré pour un service de 72 heures par semaine. Ces personnes ne sont jamais satisfaites je vous dis!!! De leur croisière transatlantique tous frais payés jusqu’à leur nouvelle demeure au soleil des tropiques avec vue sur les champs, ils ont toujours trouvé un motif d’insatisfaction et trouvèrent matière à se rebeller contre nous leur sauveurs.
Pensez-vous donc que j’exagère sur les mots? Nous avons sauvé ces sauvages de l’ignorance, de l’athéisme et de la misère qu’ils voyaient chez eux. Ces ingrats ont commencé leur révolte à Hispaniola, ceci s’est étendu aux autres colonies, et nous chefs d’entreprises agricoles avons tout ou presque tout perdu.

Au-delà de cette tristesse qui m’anime, je me délecte de voir ce que sont devenus leur descendants « libres
». Par qui commenceront-nous? Par les plus à plaindre, premier peuple indépendant au monde, je les regarde, ils sont fiers, on ne peut pas faire plus fiers qu’eux. Mais de qu’elle fierté parle-t-on? Celle de posséder le plus grand bidonville de la Caraïbe, celle de ne jamais avoir connu la stabilité politique, ou encore celle de ne pas voir sa langue officielle reconnue comme langue à part entière? Ils se plaignent de ne pas avoir de quoi manger de quoi vivre, mes amis voici le prix de l’indépendance!!! Si vous aviez été soumis comme on vous le demandait votre enfer serait l’un des plus beau paradis sur terre. C’est d’ailleurs le cas de tous leur voisins; vous avez réclamé l’autonomie, regardez dans quel état est votre « pays ». Mi amigos hispanohablante, qué tal? Prisonnier du communisme pour les uns, de la prostitution pour d’autres, donc je suppose que vous ne vous portez pas si bien que ça. Vous êtes juste bon à alimenter les gangs qui s’en prennent à nos gentils enfants innocents. Je vous vois dans les rues avec vos tatouages sur le corps tels des indigènes avec vos peintures de guerre. Ce qui m’indigne le plus ce sont nos signes religieux autour de leur coup comme si vous croyiez en quelque chose. Votre dieu est un vieux en tenue de sport Adidas dont le petit frère n’est plus fidel aux convictions de son aîné.

On dit qu’au pays des aveugles les borgnes sont rois, oui je parle de ceux qui se crûrent plus intelligents que les autres. Appelés Domiens, Ultramarins ou Français d’outre-mer tout simplement de leur nom générique les Antillais, ils ne sont rien d’autres que des Bounty. Vous savez la barre au chocolat dont la principale caractéristique est qu’elle est noire à l’extérieure et blanche à l’intérieure.
Voyez-vous maintenant où je veux en venir? J’admire beaucoup ces français qui ont su faire un véritable lavage de cerveau à ces gens leur faisant croire qu’ils étaient nos (leurs) égaux. Mais ces gens ne font que profiter des assurances et avantages sociaux des français. Ces BS de la Caraïbe se vantent d’être français mais ils ne le sont que parce qu’ils représentent une source presque intarissable de sportifs. Si vous faites attentions aux sportifs français, ils sont presque tous noirs, ce serait plutôt l’Afr-ance que la France. Je m’escrime à voir leur réaction quand leur bienfaitrice France à proposée une loi visant à enseigner dans les écoles l’aspect positif de la colonisation, ils ne veulent même pas connaître la vérité sur leur passé.
Ceux là, laissons les dans leur ignorance et leurs illusions. Chanteurs de reggae, de salsa, de Kompa, de soca ou de zouk continuez à chanter et à danser puisqu’ il y a que ca que vous puissiez faire.

Si nous faisons un bilan depuis la fin de la colonisation, ils n’y a aucun aspect positif. Les grandes puissances et la communauté internationale ont perdu de grosses sommes d’argent et en perdent encore à entretenir ces bons à rien. Si on pousse la réfl exion plus loin, d’où viennes les drogues qui détruisent la vie de nos jeunes enfants innocents? La marijuana et ses dérivées viennent de la Caraïbe.
La plus grande communauté noire du Québec qui nous pose souvent problème, encore des caribéens. Si ces BS fumeurs de weed, cherchaient un travail au lieu de passer leurs journées à danser et faire la fête, nous ne serions pas dans la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Je suis et je milite pour qu’ils rentrent tous chez eux, je ne peux plus supporter de les voir semer le trouble dans un si beau pays comme le mien; s’ils subissent de la misère dans leur pays, c’est qu’ils n’ont que ce qu’ils méritent.

Mots-clés : Mine Skope (15)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+