Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Le Québec sera bientôt à la traîne de toutes les nations

Par Lucie de Lߴéveillée

Que ceux dont le coeur se lève à la vue de miasmes s’abstiennent de lire ce qui suit : ils n’y trouveraient rien sinon le dégoût et la répugnance de leur propre image.

Ceux qui se sont sentis insultés par l’insistance de Lucien quand il nous enjoints à prendre conscience de notre paresse sont les mêmes qui nous mènent tout droit à notre perte. Selon un récent sondage sérieux mené par l’agence CROSSE, ces éléments menaçants de la population sont au nombre de 7,72 millions, en comptant les femmes et les enfants bien sûr.

Pourtant ces 7.72 millions d’immatures pré-pubères qui peuplent notre Belle Province semblent ignorer à quel point notre détresse est grande. Alors que le dernier gouvernement péquiste nous a menés au bord du ravin, nous voilà sur le point de faire un périlleux pas en avant.
C’est pourquoi l’heure de l’éveil a sonné. Oui, il y a beaucoup trop d’étrangers au Québec, particulièrement ceux dont la peau par trop foncée offense l’oripeau qui la drape.
C’est pourquoi nous avons proposé, sans succès malheureusement, que chaque Québécois puisse bénéficier du droit de faire renvoyer à son pays tout immigrant de son choix pour chaque enfant additionnel qu’il procréera.

Il est en effet évident que jouer sur le sentiment de la supériorité du Québécois sur son confrère étranger poussera les bergères à enfanter dans les chaumières. Mais ces grognasses préfèrent s’adonner inconditionnellement à la pilule et ne mettre bas que d’un enfant et demi par matrice reproductive. À moins qu’elles ne préfèrent serrer leur derrière infertile dans les jupes des tailleurs qui les mènent tout droit au bureau où elles vont gagner l’argent qu’elles ne dépensent pas à nourrir la bouche des enfants qu’elles ne font pas.

Voilà la ruine de notre fière nation.
Cela et la syndicalisation massive de la population ouvrière qui préfère roupiller sur les pelles plutôt que de boucher tous ces nids de poule qui mettent nos routes au rang de ces nations que sont le Niger, l’Afghanistan et la Saskatchewan. Tous ces hommes qui se pognent le beigne comme on dit parmi le peuple; tous ces hommes devraient se secouer l’échine pour bâtir une économie à même de concurrencer cette Inde et cette Chine qui nous menacent.

Pourquoi ne pas réinstaurer la semaine de 48 heures? Je vous le demande.
La réponse est malheureusement claire: ce sont tous ces hippies qui ont pris le gouvernail national qui nous conduisent à la paresse et qui nous éconduisent de ces voies salutaires. Tous ces hippies disais-je, ceux qui aiment à aligner la poudre blanche dans les bureaux ministériels et s’en mettent plein le nez de nos retraites.
Tous ces oiseaux migrateurs qui vont dépenser en Floride le peu d’argent dont nous disposons pour se payer des drinks et des œillades inutiles.

Combien de commissions nous faudra-t-il encore mettre sur pied avant de découvrir que notre nombril se trouve bel et bien au centre de notre rotondité qui nous sert de ventre? Combien de brames inutiles nous faudra-t-il pousser à regarder les Canadien mettre une puck dans les filets avant de nous rendre compte que pendant ce temps, le dragon asiatique nous met le feu aux miches? Quand réapprendrons-nous à parler français? Ce français que nous avons écorché depuis que nous avons retiré l’éducation des soins de notre mère l’Église? Quand retrouverons-
nous des hommes aussi glorieux et visionnaires que Duplessis?
Pas tant que nous n’aurons pas ouvert les yeux. Et le Québec portera à bout de bras l’impuissance qui le caractérise déjà.

Mots-clés : Mine Skope (15)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Soyez responsable

23 mars 2007

Depuis l’avènement de la société de consommation, les Nord-américains consomment de plus en plus, au point où il faudrait maintenant plus de quatre planètes Terre pour subvenir aux besoins de la population si tous les gens dans le monde consommaient comme nous. Par ailleurs, de par leur nature même, de nombreuses compagnies n’hésitent pas à poser des actes douteux comme l’exploitation de travailleurs dans le tiers-monde pour maximiser les rendements pour leurs actionnaires. Heureusement,...

Les vraies origines des Allemands

10 mai 2008

Par Erich Graf Le racisme est rendu selon moi, un terme désuet. En effet, ce n’est plus en terme de race que nous nous détestons, mais plutôt en terme de nationalité; les français et les anglais sont de la même “race”, mais ils se détestent pareil. S’il y a bien un peuple sur terre que je ne comprends pas, c’est bien le peuple allemand. Prenons leur langue par exemple, à chaque fois que j’entends...

Kaïn casse la baraque

23 mars 2007

Les 10 et 11 mars dernier au Spectrum, le groupe Kaïn arrêtait sa tournée à Montréal le temps d’un spectacle, faisant salle comble les deux soirs. Les membres de la formation présentaient un amalgame de leurs deux albums, Pop Culture et Nulle part ailleurs, devant une foule venue se déchaîner en chantant, dansant et sautant. Somme toute, une foule prête à casser la baraque en compagnie de leur groupe chéri. Pour ma part, j’y...