Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Cocktail de la semaine

Merde que la semaine de relâche passe vite ! Je n’ai même pas eu le temps de compléter GTA San Andreas une deuxième fois et je me suis torché la gueule une fois seulement ! Heureusement qu’il y a le Pub vendredi, je vais pouvoir me renflouer d’alcool. Et puisque c’est le Pub Tokyo cette semaine, j’ai trouvé qu’il serait logique de vous parler de cocktails à base de liqueur japonaise. Tout d’abord, mentionnons le cas du saké qui est un alcool de riz tirant environ 15%. Ceci dit, les liqueurs japonaises les plus connues ici sont le Midori et le Soho. Le Midori est une liqueur de melon de miel, tandis que le Soho est une liqueur fine de litchi qui tire 24%. Pour savoir quelle sorte de fruit est un litchi, Wikipedia est tout indiqué (je ne suis pas jardinier, moi..)

Commençons par le Melon Ball. Tout d’abord,remplissez à moitié de glace ton verre highball. Versez ¾ d’onces de Midori et 1¼ oz de vodka. Puis, versez délicatement le verre de jus d’orange pour procurer une allure colorée et étagée à votre cocktail. Complétez en ajoutant un bâtonnet, une orange sur le bord et une cerise sur un pic. Le Killer Kool-Aid est semblable : on remplace le jus d’orange par du jus de canneberge, et la décoration se limite à une tranche de limette et un bâtonnet.
Vous pouvez également réaliser ces cocktails en shooter : dans un shotglass, insérez ½ oz de jus (orange ou canneberge pour Melon Ball shooter et Killer Kool-Aid shooter respectivement), ¼ oz de Midori et ¼ oz de vodka.

Passons maintenant à quelque chose de plus élégant, le Litchi Martini. Pour l’apprêter, vous avez besoin d’un verre à cocktail préalablement refroidi (il suffit de remplir le verre de glaçons) et d’un shaker avec un bec verseur ou un strainer (passoire). Versez 1 once de jus de canneberge, ¼ oz de jus de limette, beaucoup de glace, 1 oz de vodka et ½ oz de Soho. Brassez le tout, et versez le mélange dans le verre à cocktail, tout en prenant soin de vider le verre de ses glaçons. L’ornement du cocktail se limite à un litchi sur pic.

Vous avez sans doute entendu parler du Cosmopolitain, non ? Eh bien, la recette est presque identique à celle du Litchi Martini : il suffit de remplacer le Soho par ½ oz de triple sec, le litchi par une cerise et d’y ajouter une tranche de limette…

Et c’est tout pour cette semaine. Lorsque vous serez au Pub Tokyo, laissez digérer votre cocktail avant d’essayer Dance Dance Revolution, car habituellement, le monde apprécie un tapis de danse propre !

P.S. : pour avoir plus d’informations sur l’inside du party de fin d’initiation publié la semaine dernière dans cette même chronique, payez-moi une bière !

Articles similaires

Cocktail de la semaine

20 mars 2008

Les intras arrivent rapidement, et vous êtes confrontés à choisir entre études et plaisirs ensemble : alcool doit donc cohabiter avec caféine… Au lieu d’un banal vodka-Redbull, concoctez donc un café alcoolisé : rien de mieux qu’un bon cocktail chaud et sucré pour se motiver à passer une nuit blanche d’étude un vendredi. Il y a de nombreuses recettes de cafés alcoolisés, mais elles possèdent toutes la même base : un alcool principal, du...

Cocktail de la semaine

20 mars 2008

Depuis le début de la civilisation (c.-à-d. quand les Russes ou Polonais inventèrent la vodka, qui signifie petite eau en russe ou polonais), l’être humain se pose des questions existentielles, surtout lors de lendemains de veille : Où suis-je? J’ai fais quoi? Que vais-je faire? Pourquoi est-on trois dans le même lit? Il s’est également questionné de quelle manière il pourrait utiliser la vodka restante dans la bouteille déposée à côté de la toilette...

Vers des drogues plus dures…

14 septembre 2007

Les nuages se dissipent au-dessus de nos têtes, les herbes s’assèchent et les feuilles tombent. Ce n’est pas encore l’automne, mais la sécheresse nous guette. Avant même que beau-papa Arno ait pu faire de gaffe, l’alcool à Polytehcnique est en voie d’extinction. Tout ça pourquoi? À cause de la surmédiatisation d’une fête, d’un rituel d’initiation semi-privé. Comme l’a dit le grand philosophe italien D’Andréagiovanni : Quand tout va bien, on se gratte les gales....




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Le minimum du minimum

14 mars 2003

Votre dernier stage vous a permis de vous coller quelques dollars et vous en avez marre du transport en commun ? Songeriez-vous à faire l'acquisition d'un véhicule automobile ? Neuf ? Si vous avez répondu « oui » à toutes ces questions, cet article s'adresse à vous. On utilise généralement le transport en commun par obligation et rare sont les gens qui l'utilisent uniquement par conscience sociale. Malgré les problèmes croissant de congestion des...

Candidats à la direction générale : ce que vous devez savoir…

23 février 2007

Au cours des dernières années, une saga épique s’est déroulée entre les murs de notre belle école sans que la plupart d’entre vous ne s’en doute. Aujourd’hui, en primeur et en exclusivité, nous avons pensé vous distraire un peu en vous mettant au courant des grandes lignes de cette histoire pleine de rebondissements. En 50 avant 2051, toute l’aire départementale est occupée par l’empire « non-matériel »… Toute? Non, un petit programme résiste encore...

En attendant l’ultimatum climatique…

9 octobre 2009

Vous croyez que le réchauffement planétaire ne vous concerne tout simplement pas parce que vous comptez être morts lorsque nous subirons les effets les plus dévasteurs de ce phénomène, en tenant compte bien sûr que vous ne prévoyez pas avoir d’enfants ? Vous pensez que c’est un problème qui ne concerne pas notre coin du globe terrestre et que les pays concernés pourront se débrouiller seuls avec leurs problèmes ? Eh bien, vous êtes une bande...