Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Reprise du flambeau en génie géo

Par Pier-Olivier Fontaine

C’est avec enthousiasme et fierté que nous vous présentons le projet : ALASKA 2008 : TERRE DE CHANGEMENTS Deuxième génération d’un projet initié en 2005 , Alaska 2008 : Terre de changements est organisé entièrement par des étudiants finissants en génie géologique.

La géologie est une science naturelle qui s’appréhende vraiment au contact du terrain. C’est la raison pour laquelle la formation de l’ingénieur géologue de l’École Polytechnique comprend des camps de terrain dans la région élargie de Montréal. Cependant, dans un monde en constante évolution où l’ingénieur est amené à exercer sa profession dans différents pays, l’étudiant en génie géologique doit s’intéresser aux plus récentes découvertes et innovations de son domaine d’étude.
À la fin de l’été 2005, un groupe d’étudiants en génie géologique ont eu l’idée d’un projet de grande envergure. Ce projet consistait à étendre leur bagage scientifique jusqu’à l’étranger en découvrant de nouvelles applications dans un contexte géologique totalement différent. Pour eux, la destination semblait évidente : l’Islande.

Avec ce projet, le département de géologie de l’École Polytechnique rejoignait, avec l’aide considérable de l’université, le rang de nombreuses universités québécoises et Nord-américaines qui effectuaient déjà annuellement des projets à l’étranger en géologie (UQAM, ULaval, UQAC, etc.).

Le présent projet en Alaska constitue ainsi la deuxième génération d’une telle expérience.

Nous avons choisi ce territoire parce que tout comme l’Islande, il est reconnu pour son contexte géologique particulier et est un veritable laboratoire extérieur pour l’observation des changements climatiques et de l’impact de ces changements sur les sociétés nordiques.

Le projet avance à grand pas et nous sommes présentement en recherche de commanditaires et en campagne de levé de fonds. Le prochain évènement organisé est un spectacle bénéfice avec deux bons groupes rock (Bloody Mary’s et Alkazar) dont quelques membres sont des Polytechniciens. Le spectacle aura lieu le 17 février prochain au Quai des brumes (4481 rue Saint-Denis, métro Mont-Royal). C’est 5 $ si vous achetez des billets à l’avance et 6 $ à la porte. Les billets sont en vente au Pub ou au local étudiant de génie géo B-613.3. C’est un bon moyen de décrocher de l’ambiance stressant des intras.

Nous espérons qu’Alaska 2008: Terre de changements connaîtra un franc succès notamment grâce à l’appui de fiers partenaires. Nous tenons à remercier nos partenaires actuels qui sont SNC Lavalin et Inspec-sol. Nous avons également reçu l’appui du CGM et remercions le Pub et le Polyscope pour nous permettre de faire de la publicité.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Le café étudiant du pavillon d’aménagement

12 février 2010

Voici un café étudiant qui est pas mal différent des autres. En fait, il s’agit plutôt d’un croisement entre un Second Cup, et une cafétaria, mais avec une touche étudiante. Tarification En vrai, les prix sont plus proches de ceux d’une cafétaria que ceux d’un véritable café étudiant tenu par des impliqués : en moyenne, les prix sont de 25¢ à 50¢ inférieurs à ceux d’une cafétaria. Toutefois, les étudiants qui y travaillent sont...

Mon degré de sagesse

28 août 2007

Cette année, j’ai enfin atteint un niveau de sagesse* et d’expérience qui me permettent éthiquement de souhaiter la bienvenue aux nouveaux étudiants de Poly. J’ai pris conscience de ce droit lors d’un BBQ quand certains de mes amis m’ont appris à ouvrir une bière avec un jonc d’ingénieur, et je me suis rendu compte au même moment que je venais soudainement d’entrer dans le club sélect des vieilles croûtes, dont les membres sont tous...

Des étudiants démesurés ?

21 septembre 2012

Vous avez tous vu, je l’espère, la une du 24 heure du mercredi 19 septembre 2012 qui présentait une photo d’un «Gros partys à Polytechnique». Au final, l’article n’est pas scandaleux et ne fait que mentionner qu’à Polytechnique on est capable d’organiser des gros party probablement parce que nous sommes des futurs ingénieurs. Ce n’est pas ce que j’appellerais un grande une et du grand journalisme mais je suis contente que la vie étudiante de...