Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Cocktail de la semaine

Les intras arrivent rapidement, et vous êtes confrontés à choisir entre études et plaisirs ensemble : alcool doit donc cohabiter avec caféine… Au lieu d’un banal vodka-Redbull, concoctez donc un café alcoolisé : rien de mieux qu’un bon cocktail chaud et sucré pour se motiver à passer une nuit blanche d’étude un vendredi. Il y a de nombreuses recettes de cafés alcoolisés, mais elles possèdent toutes la même base : un alcool principal, du café chaud et un alcool secondaire. On peut apercevoir ci-dessous un tableau de neuf recettes de café. Règle générale, les cafés alcoolisés contiennent deux onces d’alcool en tout. On utilise soit un verre à eau ou un verre à café. Tout d’abord, on insère le ou les alcool(s) principal (aux) dans le verre. Ensuite, on remplit les 2/3 de la tasse de café chaud. On couronne le breuvage de crème fouettée, et finalement, on incorpore le ou les alcool(s) secondaire(s). Il est libre à vous de saupoudrer le café de cacao ou non. Pour la décoration, il faut une soucoupe, une cuillère à café et deux sachets de sucre.

Pour les plus téméraires et les pyromanes, il est possible de faire flamber le café : voici comment. D’abord, mettez vous au-dessus d’un comptoir en marbre afin d’éviter les incidents « flamboyants » (pour les pyromanes, faites-le sur une table en bois). Ensuite, enrobez le bord du verre de sucre après avoir préalablement enduit le rebord de jus de citron. Puis, après avoir versé l’alcool principal, enflammez-le avec un briquet à BBQ. Faites tourner le verre par sa base avec un mouvement de rotation du poignet (c’est chaud après tout). Ainsi, le sucre sur le rebord du verre se caramélisera, donnant un goût plus sucré à votre café. Complétez le cocktail en ajoutant les autres ingrédients.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

La vitrine étudiante : révélatrice de la relation entre l’administration et ses étudiants

30 janvier 2015

Avant toute chose, petit avertissement. Cet article comporte, comme à mon habitude, une certaine dose de mauvaise foi, par ailleurs parfaitement assumée. La Vitrine étudiante n’est pas, comme certains semblent le croire, une catastrophe d’ampleur biblique. Loin de moi non plus l’idée d’être ingrat : Poly manque de place et l’espace mis à la disposition des comités étudiants est, si l’on compare avec d’autres établissements, généreux. Toutefois, la saga de la Vitrine m’a inspiré quelques...

Idiotproof, prise 2

5 février 2010

Au cours de la session précédente, j’avais écrit un article à propos des objets qui se devaient d’être conçus de façon à être « idiotproof », c’est-à-dire qui devaient être en mesure de résister à une utilisation abusive ou à des conditions d’utilisation hors des normes généralement prévues. J’avais, entre autres, cité comme exemple la notice de sécurité sur les tronçonneuses, qui avait graduellement évolué au cours des années, passant de « ne pas tenter d’arrêter la...

27 octobre : Échec

31 octobre 2003

Et voilà! C'est encore réussi! Je n'ai qu'à mettre une photo qui, dans le cadre d'un journal étudiant, sorte légèrement de l'ordinaire comme un séchoir à cheveux, une cigogne ou une vieille pub de chocolat Poulain et, à tout coup, je réussis à créer l'intérêt et à vous faire lire ma Chronique! J'sais pas si vous l'savez mais... vous êtes vraiment easy to get! Ça devient presque trop facile... Blagues à part, j'ai trouvé...