Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Polythéâtre : Le Père Noël est une ordure

Polythéâtre et l’École Polytechnique de Montréal présentent :
Le Père Noël est une Ordure de Josiane Balasko, Marie-Anne Chazel, Christian Clavier, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte et Bruno Moynot.

Les 28, 29 Février et 1er Mars à 20h au centre d’essai de l’Université de Montréal Pavillon J.-A.-DeSève 2332 Edouard-Montpetit, 6e étage
Résumé : Le réveillon de Noël démarre plutôt tranquillement pour Mortez et Thérèse, bénévoles de l’association « Détresse amitié » chargée de venir en aide aux personnes désespérées. On échange des banalités, on s’offre ses cadeaux, on supporte les frasques pittoresques de l’envahissant voisin du dessus, monsieur Preskovitch…

Mais l’apparition de Katia, travesti en mal d’amour, et de Josette, la cousine enceinte de Thérèse qui fuit son fiancé psychopathe et alcoolique, viendront pimenter un peu cette soirée trop calme. Et quand arrive Félix, ledit fiancé, véritable tempête dans les locaux de « détresse-amitié », le contrôle de la situation leur échappe totalement et les catastrophes s’enchaînent…

Mise en Scène : Asma Moumni
Production : Matthieu Bister et Nicolas Basile
Distribution : Thérèse : Soukeyna Aubert Mortez : Clément Ferchaud Preskovitch : Luc Mercier Josette : Natalie Chavane Katia : Pierre-Mathieu Demizieux Félix : Nicolas Paulin Les inconnus au téléphone : Alexandre Boivin Françoise Mortez : Véronique Bouzaglou
Direction Artistique : Luc Mercier Costumes : Asma Moumni Régie Plateau : Brice Tiret Eclairages : Stéphanie Gaudreault Régie Générale : Alexandre Viens Sons : Julien Freulon Affiche : Emmanuel Rey-Leduc
Réguliers : 10$, Étudiants : 5$
Billets en Vente du lundi au vendredi devant l’AEP entre 11h30 et 13h30.
Réservations sur : polythéâtre.org ou au (514) 340-4747 #0




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.