Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

L’amour au cinéma

Par Joseph Djenandji

L’amour a souvent été un sujet récurrent au cinema. Plusieurs cinéastes ont tenté de nous éclaircir à propos pour ultimement arriver au consensus qu’on en connais pas grand chose. Pas mal de films l’aborde, mais rares sont ceux qui le font comme sujet principal. En tant que membre de cet établissement, vous auriez été condamnés à une vie de célibat si ce n’etait pour Nettie Königsberg, qui a enfanté Woody Allen. Il a rendu acceptable le fait que de belles femmes s’intéressent au genre de personnes qui s’intéresseraient à l’ingénierie.

Donc lors de votre prochaine visite à la vidéothèque avec votre dulcinée, n’hésitez pas à emprunter son Annie Hall, film qu’il a écrit pour lui-même séduire Diane Keaton. Le film grandement autobiographique récite les ébats amoureux entre ses deux de façon humoristique. Il contient quelques citations légendaires : Allen désigne les cours universitaires comme n’étant que de la masturbation mentale, citation qui m’a souvent été utile pour justifier mes absences en classe. Plusieurs autres films ayant l’amour comme thème principal comme Harold and Maude, film qui vaut la peine d’être vu pour les dix premières minutes où un jeune Harold interprète divers faux suicides devant sa mère pour en suite tomber amoureux d’une femme de 79 ans.

Lost in Translation, film de Sofia Coppola, qui est elle-même fille de Francis Coppola, le metteur en scène de la Trilogie. Bien qu’elle a réussi à elle seule à ruiner le Parrain 3, avec une histoire d’amour impossible entre elle et son cousin. Elle se rattrape avec Lost in Translation, un film sur le même thème d’amour impossible, cette fois ci entre Scarlett Johansson et un Bill Murray au sommet de sa forme. Mais si passer un soir devant les rayons cathodiques n’est pas votre passe temps préféré je vous conseille Rambo : First Blood Part II, et en deux temps trois mouvement vous et votre belle aimé se verront en train de bien s’aimer à la place, mais si au contraire elle aime le film je me poserais de sérieuses questions.

Pour le même effet, les filles je vous conseille le film Waitress, un film où une serveuse tombe amoureuse de son gynéco et tente de gagner un concours de tartes… chaque fois que j’y pense je vomis un peu dans ma bouche.

Mots-clés : Cinéma (60)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.