Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.
Publicité:

St-Édito d’amour chéri

Je tiens à commencer cet édito en remerciant la ministre Courchesne pour le plan d’action qu’elle veut appliquer aux cours de français de niveaux primaire et secondaire. C’est gentil, Michelle, d’avoir réagit si promptement à mon éditorial. J’ai bien aimé l’apprendre par surprise dans La Presse, mais tu aurais pu me l’annoncer en dégustant un petit porto à la lueur d’une chandelle, comme nous en avons généralement l’habitude, tu sais. Tout ça pour dire qu’il m’enchante d’apprendre qu’on appliquera les jeunes à écrire chaque semaine et que le nombre de lectures obligatoires augmentera, deux éléments que je crois essentiels pour maîtriser la langue française. J’espère juste que ces idées ne seront pas un feu de paille comme l’avait été notre projet de voler une banque pour ensuite s’enfuir à Tahiti et y finir nos jours en dégustant des laits de coco sur la plage, n’est-ce pas Michelle? Enfin, je te fais confiance.

Pour ceux qui n’ont à l’esprit que leur laboratoire d’ING1000 et qui auront négligé de remarquer les couleurs et dessins particuliers de ce numéro du Polyscope, je profite de l’occasion pour leur rappeler que le thème de ce journal est celui de la St-Valentin. Et comment, en cette période bien spéciale (spéciale dans le mauvais sens, évidemment), ne pas parler des préliminaires américaines qui ont lieu en ce moment même. En réalité, j’ai très peu de choses à dire à ce sujet, car je n’arrive pas vraiment à prendre position. McCain est le candidat typique républicain qui me dégoute, Entre Clinton et Obama, le choix semble plus difficile, l’expérience contre la jeunesse, la femme contre le noir, mais est-ce que les États-Unis sont suffisamment ouverts pour élire une femme ou un noir? Tout ça pour dire qu’après la réélection de Bush il y a bientôt cinq ans, je suis prêt à tout et à n’importe quoi.

***

Mais chose selon moi beaucoup plus intéressante, on pouvait lire dans un fait divers cette semaine qu’un coroner ontarien décréta qu’il était dangereux d’utiliser des cure-oreilles, du genre Q-Tips, parce qu’un homme de 43 ans est décédé suite à des complications découlant d’une perforation des tissus du tympan. Imaginez un homme qui a eu pendant 43 ans les oreilles propres, qui n’a jamais manqué un mot par cause d’encrassage auditif, qui avait le conduit sans doute luisant de propreté. Et qu’est-ce que ca lui a apporté? Il en est mort. On apprendra bientôt que les enfants ont raison, que c’est mal de se laver. Si ça se trouve, prendre une douche est cancérigène.

***

Enfin, je veux terminer cet édito de la St-Valentin sur une sage note pour ceux qui seront célibataires le jour de la St-Valentin et qui chercheront à noyer leur tristesse en procréant sauvagement : n’oubliez jamais qu’il est généralement déconseillé de coucher avec une fille dès le premier soir d’une rencontre. Assurez-vous d’abord de bien la connaître, d’avoir des sentiments à son égard, et d’avoir fait une enquête de crédit complète. La dernière qui m’a fait le coup est partie avec ma télévision plasma pendant la nuit. J’en pleure encore souvent le soir en m’endormant.

À propos des célibataires, je voudrais préciser à la demoiselle qui a commenté dans notre sondage sur vos habitudes sexuelles « qu’il manquait de politique dans le Polyscope » qu’elle a gagné un rendez-vous galant avec moi, et qu’elle peut passer laisser son numéro de téléphone quand elle veut au journal. Et oui, on ne court pas tous après les cheerleaders au Polyscope! (Quoique si elle aime la politique ET est cheerleader, c’est un plus!)

Mots-clés : Saint Valentin (15)

Articles similaires

Spécial films St-Valentin par notre Nanouchhka!

13 février 2009

Allô amis de la poly, voici quelques suggestions de films à regarder en se lovant sur le canapé le soir de la St-Valentin. En effet, rien de mieux qu’un film pour se remémorer en souriant vos premiers rendez-vous maladroits. Nan sérieusement qui n’a jamais été au cinéma ou voir un film chez l’autre pendant la phase d’approche. Rien de mieux qu’une ambiance tamisée pour se rapprocher en douceur de l’autre. Les gars vous avez...

Polygamie, quand tu nous tiens

13 février 2009

Dossier choc à Poly : un étudiant parle de son harem constitué de filles de Polytechnique. En voici les détails. NDLR : si Raphaelle pose ses yeux sur cet article, remplacer Will par Jef ; si toute autre personne lit ces lignes, remplacer Jef par Will. Théorie de l’évolution de William Le genre humain est divisé en deux espèces : Celles qui sont admises dans le harem de William ; Et les hommes. Paradoxe de...

La séduction, qu’est-ce que la séduction ?

11 février 2008

La séduction : vient du latin seducere signifiant « amener à l’écart pour obtenir des faveurs ». L’objectif de la séduction est d’attirer l’attention d’une personne par tous les moyens possibles. Dans le règne animal cela peut prendre plusieurs formes : une danse chez certains oiseaux, un combat pour un type d’insecte, l’émission de certaines odeurs pour d’autres. Mais pour nous les Hommes ? Qu’est-ce que cela représente ? Je vous dirais le tout...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.