Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Cocktail hebdo

Cette semaine, vous avez enfin découvert que la bière n’est pas le seul produit alcoolisé en vente au Québec ! Bienvenue dans le monde des cocktails, là où il y a un drink pour tous les goûts et tous les budgets. Fort de ma formation hôtelière en bartending (une grosse semaine de formation !), je vous partagerais une recette de cocktail par semaine dans les pages du merveilleux PolyscopeMD. Commençons par un classique, le Sex on the Beach. Vous avez besoin d’un verre highball (un verre haut et droit), de la glace, du peach schnapps, de la vodka, du jus d’orange et de la grenadine. Remplissez le verre de glace jusqu’aux deux-tiers. Versez une once de Peach Schnapps et une once de vodka. Remplissez le verre de jus d’orange, tout en laissant assez d’espace pour ½ oz de grenadine. Et voilà ! Si vous tenez à décorer votre verre, ajouter une demi-tranche de citron sur le bord du verre, une cerise sur un pic, et 2 pailles. Finalement, ceux qui osent remplacer la vodka par de la Zaroff (boisson aromatisée à la vodka en vente à l’épicerie) méritent d’être décapités live.

Mots-clés : Cocktail Hebdo (13)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

La séduction, qu’est-ce que la séduction ?

11 février 2008

La séduction : vient du latin seducere signifiant « amener à l’écart pour obtenir des faveurs ». L’objectif de la séduction est d’attirer l’attention d’une personne par tous les moyens possibles. Dans le règne animal cela peut prendre plusieurs formes : une danse chez certains oiseaux, un combat pour un type d’insecte, l’émission de certaines odeurs pour d’autres. Mais pour nous les Hommes ? Qu’est-ce que cela représente ? Je vous dirais le tout...

De l’importance historique de la boisson

19 février 2010

Statistiquement parlant, si vous lisez cet article, il y a de fortes chances pour que vous soyez un Polytechnicien (ou, dans une moindre mesure, sa variante féminine). Le cas échéant, il y a fort à parier qu’on vous ait déjà accusé de désordre public en état d’ébriété. Ça, ou bien je généralise mon cas à l’entièreté de la communauté étudiante. Dans un cas comme dans l’autre, ça en prend relativement peu pour ternir l’image...

Google, ou l’art de se comporter en fillette

22 janvier 2010

«Une chronique barbare, mais, diantre, de kossé ça ? » se diront les néophytes. Ce paragraphe d’introduction que je vous étampe droit sur la rétine, c’est mon petit cadeau de bienvenue dans ce qui sera, pour tout le reste de votre parcours universitaire, votre « pit-stop » hebdomadaire de brutalité syntaxique, de barbarisme distingué et de gros métal non dilué. En somme, c’est ici (entre autres) que j’insémine passionnément et violemment la page et...