Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Le pays des cèdres

Le pays des cèdres, l’antique Phénicie, la perle du Proche-Orient sont tous des surnoms attribués à ce modeste pays logeant l’Est de la méditerranée. La nature a fait un don au Liban par les paysages féeriques qui éblouissent les visiteurs et les attirent de tous les coins du monde, pour venir vivre toute une histoire qui mérite par excellence le nom d’Odyssée de l’orient, mais il a toujours survécu et résisté à tant de guerres, de secousses, et d’agressions. La terre du miel et du lait selon la bible, a été la cible des civilisations et des plus puissants empires. C’est son ciel d’azur, les eaux tièdes de ses rivières qui viennent rejoindre la fonte de ses neiges, ses cédraies et montagnes, et ses plages dorées qui ont contribué à sa renommée.

C’est de là qu’on vient. Du pays des cultures et des richesses, du berceau de la francophonie en orient, les jeunes étudiants libanais prouvent chaque jour leur aptitude à s’intégrer, s’accommoder et vivre la vie québécoise très aisément, tout en gardant leur identité et leur signature libanaise. L’AELEP, association des étudiants libanais de polytechnique, est en fait ce cadre qui facilite cette intégration, assure la solidarité des étudiants libanais entre eux, et crée cette ambiance de joie et d’intérêts par les multiples activités qu’elle organise. L’étudiant libanais se sent alors bien entouré pour pouvoir donner de son mieux et investir toutes ses capacités pour réussir sur le plan académique et social.

L’association, qui compte aujourd’hui plus de 150 étudiants, a été fondée en 2005, depuis, trois comités ont été en charge. Nos réalisations, nos activités? Nombreuses et intéressantes! Des «partys», des sorties, et plein de folies!

Cette année, nombreuses étaient nos activités, et importants étaient nos achèvements, qui tous accomplis avec succès, ont prouvé une fois encore jusqu’où peut aller l’ambition des étudiants détérminés à se développer et à se démarquer au sein de leur société polytechnicienne!

CAFEL, une bourse, une aide, une aile !
Il existe un principe de pouvoir en nous, qu’en orientant intelligemment on est capable de développer nos capacités mentales. L’AELEP tente le plus possible d’optimiser les conditions et de minimiser les contraintes pour que ses étudiants y arrivent. Elle s’avère jour après jour une association polyvalente et déterminée à subvenir en aide dans tous les domaines aux étudiants libanais de l’École Polytechnique, qui eux de leur part lui ont fait confiance et ont contribué à sa solidarité.

Dès leur arrivée à l’école, les étudiants libanais sont encadrés et accueillis par l’association qui leur offre différentes formes de divertissements, de privilèges et d’avantages et les accompagne durant leur cheminement et leur séjour, pour maximiser les chances de leur réussite, dans une ambiance favorable, une ambiance de détente et de soutien.

La motivation est un facteur crucial pour réussir ses études à l’université. C’est une source de forces qui nous mènent à la persévérance face aux difficultés, à l’engagement et à la discipline pour atteindre son but. Le projet d’octroi de bourses aux étudiants libanais de l’École Polytechnique est conçu dans cet objectif.

CAFEL, dont la conception a commencé en mai 2007, est sous la responsabilité d’un sous-comité de l’AELEP, formé de cinq personnes. Les commanditaires sont des hommes d’affaires libanais, qui ont prouvé encore une fois par leurs donations la solidarité de toute la communauté libanaise.

Grâce à la générosité de ses donateurs, l’AELEP remet 8000$ en bourses en 2007-2008. Une approche unique, et la première tentative de l’association à ce niveau, le projet de bourses a connu un grand succès, grâce à un travail ardu et organisé de plusieurs groupes de personnes, parmi lesquelles nous citons les étudiants, les commanditaires, et surtout les enseignants de l’École Polytechnique, dont la contribution et la collaboration, sont fort appréciées.

Les quatre bourses désignées sont destinées aux polytechniciens libanais de tous les cycles et de toutes les spécialités, qui se sont démarqués par une excellence académique, ainsi qu’un engagement sincère et une implication démontrée auprès de leur association.
La sélection des bénéficiants des bourses, a été effectuée par une équipe formée par des enseignants à l’École Polytechnique, par le biais d’une étude totalement secrète et objective.

Le dévoilement artificiel et public des résultats s’est tenu durant une soirée de remise des bourses, en présence des commanditaires, le 21 décembre passé. La soirée de fin de session et de remise des bourses, a couronné notre projet, une soirée rassemblant étudiants et professeurs, qui ont passé des moments mémorables, de joie, de succès et de détente.

Une fois encore, l’AELEP se distingue par ses projets et par ses activités. Nous avons eu le plaisir d’accueillir des gens d’affaire qui ont attribué à la réussite de notre projet, par leur générosité et leur confiance fort appréciées, en plus de nos professeurs qui nous ont aidés à la prise de décision pour choisir avec transparence les étudiants qui méritent les bourses offertes, ainsi que les étudiants qui attendent impatiemment cette soirée chaque année.

Vous pouvez en savoir plus à ce sujet en visitant notre bulletin d’information (www.aelep.org). Vous y trouverez aussi la galerie des photos et plein d’autres nouvelles intéressantes.
Solidaires, coopératifs et ambitieux, c’est de cette façon que le Liban, la Suisse de l’orient, a pansé ses plaies!
NDLR LOL!




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+