Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Entrevue avec de Vieux Philosophes : Platon

EVP : Bonjour monsieur Platon. Comment allez-vous aujourd’hui ?
P : Je vais très bien, merci, mais appelez-moi MC Platoon.
EVP : Oui… Bien sûr. Puis-je vous demander pourquoi ?
P : Oui, vous pouvez.
EVP : Euh… Pourquoi donc ?
P : J’ai grandi dans le ghetto d’Athènes. C’est un milieu dur et j’ai dû me battre pour ma survie. Je suis en quelque sorte l’armée de la rue, c’est de là que vient mon nom, mon identité.
EVP : Très bien, M. Platon…
P : APPELEZ-MOI MC PLATOON.
EVP : Oui excusez-moi. Alors, MC Platoon, parlez-nous de votre allégorie de la caverne. Que signifie-t-elle ?
MC P : L’allégorie de la caverne ne signifie rien. Je l’ai écrite quand j’étais jeune et que je ne connaissais rien aux choses de la rue. En plus, à cette époque, j’étais dans un coma éthylique la plupart de mes journées. Mes « beats » ont évolué depuis, vous devriez écouter mon allégorie du ghetto… Elle a eu tellement d’influence sur le milieu de la philosophie que même Anaximandre et Anaxagore se sont inspirés de moi.
EVP : Mais, dites-moi, qu’est-ce qui vous inspire ?
MC P : Mon inspiration vient des évènements que j’ai vécu. Quand j’étais jeune, un truand a fait feu sur moi avec un arc. Les médecins ont eu de la difficulté à retirer la flèche… on ne peut qu’être marqué par de telles choses. Je me promène dans mon ghetto, j’observe les gens et j’écoute les rumeurs : qui a tué qui, qui a volé quoi, qui a fait un gros coup, et tout le reste des mots de la rue. Je m’inspire de ces choses pour créer ma musique, you know what I mean ?
EVP : Si vous le voulez bien, retournons à une conversation plus philosophique…
MC P : Bien entendu… Je suis justement en train de créer une nouvelle doctrine philosophique. Mais je prends mon temps, il faut qu’elle soit parfaite. Vous savez, le monde de la philosophie est, comme le monde du rap, très compétitif. Il faut se conditionner mentalement. Les philosophes sont comme des combattants d’élite qui vont dans l’arène avec leurs idées et leurs « beats ». Si tu n’es pas assez bon, tu te fais écraser par les meilleurs. C’est un monde dur et cruel où les chiens mangent les chiens. Mais moi, je n’ai pas ce problème, je suis au top, je suis le mâle alpha. Ce n’est pas comme ces « wannabes » Démocrite et Empédocle. J’ai déjà travaillé avec eux pour le Athènes Fest -375 avant J.-C. et je sais q’ils n’iront nulle part. Comme je dis toujours, « Que quelqu’un tombe dans une petite piscine ou qu’il tombe en pleine mer, il n’en devra pas moins espérer avoir des swim-aids s’il ne veut pas être noyé par mon talent ».
EVP : Vous semblez avoir des problèmes avec certains de vos compétiteurs… sans mentionner votre apparent complexe de supériorité…
MC P : En ce qui concerne mon complexe de supériorité, que voulez-vous, je suis un philosophe après tout. Pensez-vous que Jean-Paul Sartre est mieux ? Recevoir un prix Nobel et ne pas l’accepter ?! Avec la gueule qu’il a, est-ce qu’il pense vraiment pouvoir faire mieux ? Ceci dit, en ce qui concerne mes compétiteurs, je ne cherche pas vraiment à les provoquer. C’est juste moi qui réagis à ce qu’ils ont fait. Ils ont fait des choses derrière dont les gens ne sont pas forcément au courant.
EVP : Quoi par exemple ?
MC P : Ils ont osé dire qu’ils vendaient plus d’albums que moi. Ils ne sont même pas capables de vendre un million d’albums et ils viennent dire qu’ils valent mieux que moi, qu’ils sont meilleurs.
EVP : Je n’étais pas au courant de cela.
MC P : Peu de gens le savent, mais quand tu évolues dans le milieu de la philosophie, tu dois savoir ce genre de choses. Quand tu travailles avec d’autres philosophes, ça peut te causer des problèmes si tu ne fais pas attention, if you catch my drift. C’est comme Démocrite et Empédocle, ils ne font pas attention à ce qu’ils disent. Ils sont en train de me chercher et s’ils continuent, ils vont me trouver. Ils sont mieux de faire attention, car ils ne sont pas armés pour ce genre de « clash ».
EVP : Vous méprisez donc plusieurs de vos compétiteurs. Pouvez-vous me donner votre opinion au sujet de quelques philosophes ?
MC P : Bien sûr !
Démocrite : Minable ; Empédocle : Minable ; Rousseau : Il a du talent, mais il peut s’améliorer ; Thalès de Milet : Assez bon ; Parménide : C’est le meilleur. Sa philosophie est indiscutablement la plus évoluée. Ses « beats » sont hallucinants et il parle des vraies choses du ghetto comme l’Être et le non-Être. Il n’est pas un « wannabe ».
EVP : M. Platon… euh… MC Platoon, merci de m’avoir accordé cette entrevue. J’invite en terminant nos lecteurs avides de philosophie à se procurer votre plus récent album, dont les profits financeront le lobbye pro-châtiment à la ciguë.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.