Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Édit-toto

Faut pas investir dans l’éducation, il faut plutôt investir dans la santé, parce que la population vieillit, et qu’on a besoin d’hôpitaux pour s’occuper de nos aînés. Faut pas investir dans l’éducation, il faut plutôt investir dans les infrastructures routières, désuètes, qui semblent maintenant tellement mal en point qu’elles risquent de s’effondrer. Par contre, il faut avoir de l’argent pour pouvoir investir. Tout ça coûte cher, et le lourd système de gestion de l’état n’ajoute encore que dépenses supplémentaires et inertie administrative. Il faudrait peut-être y investir de l’argent?

Dans une province où les débats touchant à l’éducation impliquent de choisir entre un bulletin lettré ou chiffré, il ne faut pas se surprendre qu’on parle de dégel des frais de scolarité. Quand on finira par comprendre qu’une amélioration de la qualité de l’éducation pourra améliorer à la fois toutes les sphères de la vie publique citées plus haut, on pourra peut-être espérer des changements. Les préoccupations touchant la qualité de la langue française dans le cadre professionnel pourraient être résolues en élevant le niveau des cours de français au secondaire. Les élèves n’aiment pas lire? Et alors, ce n’est pas à 12 ans qu’on va jouer à l’autodidacte. En les forçant à lire, on s’assure que dès le secondaire ils connaissent bien leur orthographe, on évitera alors que les étudiants en enseignement aient de la difficulté avec leur examen de français à l’université. Et finalement, en augmentant les frais de scolarité, on s’assure que la tranche des étudiants, aussi mince soit elle, qui doit travailler à temps partiel pour joindre les deux bouts abandonne ses cours parce qu’elle n’arrive plus.

Modifier le niveau des frais de scolarité est une décision qui implique un choix de société. Une hausse implique qu’on cherche à réserver l’éducation universitaire à une élite financièrement aisée. Par la même occasion, on s’assure que le restant de la population garde un niveau d’esprit critique assez bas. Est-ce le but ultime de Jean Charest lors qu’il souhaite augmenter les frais de scolarité? J’en doute, il cherche seulement à obtenir un bilan financier positif à la fin de son mandat. Le résultat n’en sera malheureusement pas différent.

Articles similaires

L’Université Laval remporte les 19e Jeux de génie du Québec

23 janvier 2009

Par Pierre-Luc Pomerleau Depuis 1990, les Jeux de génie permettent aux étudiants du Québec inscrits dans un programme de baccalauréat en génie de se surpasser dans une atmosphère amicale. Cette compétition s’inscrit dans les activités de la Confédération pour le Rayonnement Étudiant en Ingénierie du Québec (CREIQ). Avec les années, les Jeux de génie ont acquis une grande popularité; il s’agit du plus grand rassemblement en génie au Québec. L’événement est accueilli à tour...

Sur ma télé

10 novembre 2006

Première chose qui me passe par l’esprit ce matin, allumer la télé et regarder les informations pour répondre à la question que tout le monde se pose : qu’en est-il des élections de mi-mandat américaines? À ma surprise, c’est le divorce de Britney Spears qui fait les manchettes. Le destin de tout un pays, et peut-être du monde, pendant les quatre à six prochaines années se joue, et les titres nous racontent que Kevin...

Politiquement vôtre

20 février 2004

En cette période de mi-session, suffisamment perturbante par la démultiplication des examens et des devoirs, l'actualité politique me donne un arrière-goût dans la gorge : un mélange de bile et d'oeufs pourris. J'ouvre chaque matin mon journal avec un tremblement dans les mains et une légère fièvre. « Qu'ont-ils donc à nous emmerder avec l'affaire des commandites ! », me dis-je avec dégoût. Et à y penser à tête reposée, face à mon écran,...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Démocratie

2 mars 2007

Parce que ça passe le temps, discutons de démocratie. Je ne vous apprendrai rien, en tout cas je l’espère, en vous disant que le principe fondateur de la démocratie est de faire ce que la majorité désire et il incombe ensuite à la minorité de s’en accommoder. Évidemment, il faut prévoir un minimum de protection des droits de la minorité, mais il ne faudrait surtout pas que cela aille à l’encontre des choix de...

Résultats CQI

5 février 2010

Du 21 au 24 janvier dernier se déroulait la compétition québécoise d’ingénierie (CQI). Lors de cette compétition rassemblant des étudiants en génie de partout au Québec, Polytechnique s’est taillé une place parmi les gagnants. Nous tenons à féliciter ces étudiants : Bouchra Ouatik 1ère position en communication scientifique Jonathan Brus et Mathieu Dépelteau 3ème position en communication scientifique Mathieu Allan et François-Pierre Perron 1ère position en réingénierie Nous voulons aussi souhaiter bonne chance à Bouchra...

Après deux ans d’attente : le BEACH PARTY

20 janvier 2012

Après des éditions réussies depuis 1979, le Beach Party de la Polytechnique est revenu en force pour cette édition 2012 avec une nouveauté : l’implantation d’un thème, soit Beach Pirate. Cette année, non seulement y avait-il une transformation complète de la cafétéria en centre balnéaire : sable, palmiers, piscines, glissage de deux étages, mais il y avait aussi des coques de bateau, des voiles, des lanternes, une chute d’eau et une simili cale d’emprisonnement...