Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Les Carabins trébuchent face aux Stingers

Montréal, le 15 septembre 2007 – Les 3903 partisans de l’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal, 5es au pays, ont vu les Stingers de l’Université Concordia gâché le match d’ouverture de leur équipe favorite au CEPSUM. Les visiteurs, 7es au top 10 de SIC, ont remporté un match qui ne passera probablement pas à l’histoire par la marque de 9 à 6.

Des pénalités et des erreurs à des moments cruciaux ont fait mal aux protégés de l’entraîneur-chef Marc Santerre, eux qui ont entre autres échappé le ballon à quatre reprises et qui montrent maintenant une fiche de 1 victoire et 1 défaite.

Deux offensives silencieuses Les Stingers ont ouvert la marque grâce à un placement de 18 verges de Rene Parades. Les Carabins ont inscrit un simple quelques minutes plus tard pour s’inscrire au pointage. À trois reprises, les Bleus auraient pu se retrouver en bonne position dans le territoire des Stingers en effectuant un revirement, mais des pénalités sont venues à chaque fois annuler le jeu des joueurs de l’UdeM.

Quelques seondes avant la fin du 2e quart, les Stingers ont récupéré le ballon suite à une échappée de Frank Bruno sur un botté de dégagement. Parades a suivi quelques instants plus tard avec un 2e placement, cette fois sur 37 verges, pour doubler l’avance des visiteurs avant de retraiter au vestiaire.

Les Carabins bloqués à la porte des buts Venu en relève au quart-arrière Marc-Olivier Brouillette, blessé à un doigt en 1re demie, Stéphan Larosilière a mis quelques jeux à trouver son aplomb, mais a par la suite montré de belles choses en utilisant différents receveurs. Vers la fin du 3e quart, il a rejoint consécutivement Jonathan Lapointe et Mathieu Razanakolona pour cogner à la porte des buts. Les Bleus ont toutefois été bloqués à trois reprises au sol, mais ont inscrit 2 points sur un touché de sûreté en plaquant le quart des Stingers dans la zone des buts.

Quelques minutes plus tard, les Carabins ont réussi à se placer de nouveau en bonne position dans la zone de Concordia pour permettre au botteur recrue Pierre-Paul Gélinas de réussir son 1er placement sur le circuit universitaire. Ce botté de 26 verges portait du même coup la marque à 6 à 6.

Malheureusement pour les Carabins, les pénalités sont revenues les hanter en fin de rencontre alors qu’ils ont écopé de deux autres infractions et les Stingers ont pu avancer de 30 verges. Parades en a finalement profité pour réussir son 3e placement du match, sur 26 verges, pour ainsi permettre aux visiteurs de se sauver avec la victoire.

« Nous avons en quelque sorte créé notre propre perte en commettant des erreurs dans des moments qui auraient pu nous être bénéfiques », a résumé Santerre tout en se disant malgré tout encouragé par la tenue de son attaque aérienne.

Stéphan Larosilière a complété 16 de ses 29 passes pour des gains de 170 verges. Son opposant Robert Mackay a quant à lui cumulé 144 verges grâce à 13 passes complétées sur 27. Les deux défensives ont été efficaces contre le jeu au sol, les Carabins ayant eu le dessus avec 86 verges de gain contre 75 pour Concordia.

Les Carabins tenteront de se racheter samedi prochain à 13h, toujours au CEPSUM, cette fois face aux Gaiters de l’Université Bishop’s. Les partisans des Bleus sont conviés dès 9h le matin pour la tenue du Tailgate party. Ce match sera diffusé sur les ondes de RDS et de CKAC SPORTS.

Articles similaires

Le Polyscope, les Carabins: une histoire d’amour

28 août 2009

Hey, toi fan de sport ! Sais-tu que grâce à ton journal tu peux aller voir gratuitement les matchs des Carabins ? Quelque soit le sport : football, soccer, volleyball et même natation, le Polyscope te fournit un accès intégral à tous les matchs de la saison et, s’ils se qualifient, les matchs des play-offs. Retrouvez pendant toute la saison régulière, chaque semaine dans le Polyscope, les résultats et analyses des matchs des Carabins. Si...

Défaite contre Concordia: nos Carabins à la dérive

22 septembre 2006

C’est par un merveilleux samedi après-midi que nos Carabins affrontaient les méchants Stingers de l’Université Concordia. Une superbe journée, l’été nous caressant d’un joli au revoir. C’était les retrouvailles, autant pour les spectateurs, les joueurs... et les cheerleaders bien sûr. Nos joueurs ont commencé la partie en force. L’armoire à glace Simon Ouellet (6’6’’, 270 lbs, 4e année, Génie industriel) commençe sa journée au boulot avec un sac du quart. Il la complètera d’ailleurs...

Carabins : Résumé de ces dernières semaines

30 octobre 2009

L’excellente saison des équipes de soccer des Carabins de l’Université de Montréal est une fois de plus récompensée avec le dévoilement hebdomadaire des top 10 de sport interuniversitaire canadien. Pour la première fois depuis les débuts du soccer à l’UdeM en 2001, les formations féminine et masculine trônent en même temps au sommet de leur classement national respectif. Les joueuses de l’entraîneur-chef Kevin McConnell connaissent une saison du tonnerre avec une fiche de dix victoires...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Retour sur la Tournée des Grands Ducs

26 septembre 2013

  Pour ceux qui ne le savent pas la TGD ou la Tournée des Grands Ducs est un des évènements du finissant à l’école Polytechnique de Montréal. Pourtant quand on y regarde de plus près, on se demande si cet évènement initialement crée pour les finissants est bien orienté pour les finissants. Plus les années passent, plus on peut entendre des « nouvelles histoires » sur certains étudiants qui ont réussi à contourner la...

La couverture douteuse de L’Intérêt

14 septembre 2012

  Jeudi soir dernier, je suis sorti un peu honteux de ma séance de montage du Polyscope. Je venais de laisser Guillaume, noter cher directeur, en charge de la couverture du journal. Nous avions passé deux heures à essayer (sans succès) de trouver une idée pertinente pour notre première page. C’est la mort dans l’âme que j’avais abandonné aux mains de mon collègue illuminé la destinée de cette édition duPolyscope… avec les résultats que...

Adieu la coupe Dunsmore

10 novembre 2006

Qui a dit qu’une partie de football ne pouvait être romantique ? Pourtant tous les éléments étaient réunis pour satisfaire les éternels amateurs du rose : un ciel clément, quelques percées appréciées de rayons de soleil, une probiscuité inespérée et un gars, micro à la main, qui gueulait un charabia incompréhensible. N’est-ce pas convaincant ? N’est-ce pas la lune de miel que toute femme souhaite un jour ? Malheureusement pour nos oreilles, en ce...