Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Un dégel sous le soleil du mois de juin

Le 28 juin 2007, alors que les campus sont vides et que les étudiants travaillent à gagner de quoi payer leur facture universitaire, la ministre Michelle Courchesne procède à une annonce qui touche directement les prochaines générations. Les mesures annoncées se répartissent sous trois volets : hausse des frais, amélioration de l’aide financière aux études (AFE) et consultation sur les frais afférents.

Les frais de scolarité Tout d’abord, la ministre confirme que les frais de scolarité augmenteront de 50 $/session, à chaque année, et ce pour les cinq prochaines années. Examinons l’effet de cette hausse sur le montant annuel des frais de scolarité d’un étudiant à temps plein inscrit à 15 crédits pour les sessions d’automne et d’hiver (voir tableau).
C’est donc dire que les étudiants qui commencent cet automne débourseront 1000 $ de plus pour leur baccalauréat que ceux qui viennent de finir (dans l’éventualité optimiste d’un bacc de quatre ans).
Dans le cas des frais différenciés payés par les étudiants internationaux, la situation est amplifiée : ces frais qui étaient, depuis quelques années, indexés à la hauteur de 4% par année, subiront plutôt une hausse de 5% en 2007-08. De plus, les universités auront la liberté d’augmenter, jusqu’à concurrence de 10%, le montant de ces frais. Gageons que les établissements ne se feront pas prier pour profiter de cette manne! C’est donc une hausse de 15% que les étudiants internationaux qui, rappelons-le, forment le cinquième de la population étudiante de Polytechnique, devront affronter.
On estime que la hausse représente un montant global de 20 millions de dollars pour les étudiants du Québec la première année, et jusqu’à 100 millions de dollars à terme. De ce montant, 75% vient augmenter le budget de fonctionnement des universités, comme un léger pansement sur la plaie ouverte du sous-financement, alors que le dernier quart revient au gouvernement pour compenser le coût des améliorations à l’aide financière aux études.
Bonification de l’Aide financière aux études Afin d’adoucir l’effet du dégel chez les étudiants les moins nantis, la ministre a également annoncé quelques modifications qui ont pour effet de bonifier le régime d’aide financière aux études.
Indexation pour 2007-08 des dépenses de subsistance admissibles à l’AFE Ajout d’une dépenses admissible de 40 $/session, ou 10 $/mois, pour la connexion Internet Hausse des exemptions permettant de diminuer la contribution parentale exigée On estime le coût de ces mesures à 31 millions de dollars pour le gouvernement. N’oublions pas que ces mesures seront notamment financées par une contribution de 5 millions de dollars des étudiants en 2007-08, et de 25 millions en 2011-12.

Tentative de réglementation des frais afférents On désigne comme frais afférents l’ensemble des frais obligatoires exigés par les universités, autres que les droits de scolarité. On parle entre autres de frais généraux, frais technologiques, frais pour services aux étudiants, frais de diplomation, etc. Établis selon la seule volonté des administrations universitaires, ces frais ont bondi de 300 % depuis 1994. Ces hausses ont souvent été interprétées comme une façon de contourner les frais de scolarité et de pallier au sous-financement gouvernemental.
Le 28 juin, la ministre annonçait son intention de réglementer les frais de scolarité. À cette fin, elle entend consulter divers acteurs. On en sait encore très peu sur les modalités de cette consultation, outre le fait que les étudiants seront invités à s’exprimer via le site web du Ministère (ça promet…).

Articles similaires

Démocratie

2 mars 2007

Parce que ça passe le temps, discutons de démocratie. Je ne vous apprendrai rien, en tout cas je l’espère, en vous disant que le principe fondateur de la démocratie est de faire ce que la majorité désire et il incombe ensuite à la minorité de s’en accommoder. Évidemment, il faut prévoir un minimum de protection des droits de la minorité, mais il ne faudrait surtout pas que cela aille à l’encontre des choix de...

Politiquement vôtre

20 février 2004

En cette période de mi-session, suffisamment perturbante par la démultiplication des examens et des devoirs, l'actualité politique me donne un arrière-goût dans la gorge : un mélange de bile et d'oeufs pourris. J'ouvre chaque matin mon journal avec un tremblement dans les mains et une légère fièvre. « Qu'ont-ils donc à nous emmerder avec l'affaire des commandites ! », me dis-je avec dégoût. Et à y penser à tête reposée, face à mon écran,...

Un dégel soigneusement préparé

21 septembre 2007

Cet article est le premier d’une série de textes visant à démystifier le dossier complexe des frais de scolarité et du financement des universités. Dans le contexte actuel du dégel des frais de scolarité, nous jugeons essentiel que les étudiants disposent d’un maximum d’information afin d’être en mesure de juger des mesures annoncées. Le 28 juin dernier, confirmant les inquiétudes du mouvement étudiant depuis la dernière campagne électorale, la ministre de l’Éducation, Mme Michelle...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Le gaspillage alimentaire

7 octobre 2016

31 milliards, c’est le montant en dollars que représente chaque année le gaspillage alimentaire au Canada. Autre fait saillant relevé par la Value Chain Management, c’est que plus de 40 % de la nourriture produite est perdue ou gaspillée. Or, un des plus grands enjeux auquel nous devrons faire face au 21e siècle, c’est de pouvoir nourrir près de 10 milliards d’êtres humains en 2050. Cela est d’ores et déjà un défi actuel, car en...

Inauguration de la place des Festivals

11 septembre 2009

Le 7 septembre, le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay a inauguré la nouvelle place des Festivals dans le Quartier des spectacles. L’événement s’est déroulé en présence de plusieurs ministres dont Mme Christine St-Pierre, ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine au gouvernement du Québec. Pour marquer l’occasion, la parade des Grand Bisous du Grand Charivari a défilé sur Ste-Catherine. Sur le thème du premier baiser, elle se compose de...

Les séries à regarder en 2012

14 septembre 2012

  La session vient de recommencer et avec elle recommence les différentes séries. Qu’elles soient anciennes ou nouvelles voici un récapitulatif des séries qui marchent, ou qui vont peut-être marcher Revolution La nouvelle série Revolution se situe dans un futur très apocalyptique. L’action se situe 15 ans après qu’un étrange et mystérieux phénomène ait désactivé toutes les technologies de la planète allant de l’ordinateur jusqu’au moteur, de la voiture aux batteries. Les personnes se...