Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Une rentrée originale

Dastrrd… On a parlé de cet événement dans tous les médias du Québec, mais pour tout vous dire ça ne m’intéresse pas trop, surtout parce que le Journal de Montréal, qui a déclenché cette vague médiatique, n’est pas une référence dans le monde des journaux québécois.

Reprenons les faits, lors de la semaine d’initiation traditionnelle de l’École Polytechnique, le comité organisateur prépare une « beuverie » se déroulant à l’extérieur de Montréal au fin fond de la province. Monsieur Richard Martineau qui apprend la nouvelle décide d’écrire un article pour annoncer son avis sur la chose et c’est cela qui me choque le plus. Un journal lu par deux millions de personnes par semaine *sic, prend le temps de parler d’un party étudiant qui date de plusieurs années. Et le pire dans tout ça c’est qu’il a été repris par tous les médias prenant l’envergure d’un vrai problème national. Un faux problème déclenché par un article fallacieux, une opinion qui est expliquée dans le journal de cette semaine à la section « Quintessence de connerie ».

Évidemment le Dastrrd comme, toutes les autres activités de l’initiation, reste un moyen de s’amuser à notre arrivée à Polytechnique et se produit une seule fois dans tout le cursus de l’étudiant. Faut-il interdire ça? Je ne pense pas. D’abord et avant tout, personne n’est obligé de faire l’initiation, chacun fait le choix de participer ou pas aux activités. Reprenons alors le raisonnement de notre journaliste du JdM, si j’en crois le raisonnement de son article de seconde zone, les ponts s’effondrerait parce que les ingénieurs civils seraient des fêtards qui aiment bien boire. Un journaliste se rabaisse à faire un lien des plus odieux et ses collègues s’empressent de mettre de l’huile sur le feu en rapportant des faits plus incroyables les uns que les autres. Tout un tas de choses qui peut pousser à se demander si les médias ne seraient pas plutôt la cause de bien des problèmes au Québec, car que l’on veuille ou pas les étudiants en génie civil sont les futurs ingénieurs qui construirons des ponts et des viaducs. Monsieur le journaliste prend donc une fête étudiante, tout à fait indépendante de la vie active, pour faire un lien par une logique martienne afin de pourrir le métier de l’ingénieur.

Pour ce qui est de l’édition de cette semaine, Des réactions de rédacteurs de l’équipe et une annonce de l’AÉP sont consacrées à l’initiation et son activité désormais très connue. Pour le reste nos amis du cinécessaire préparent leur session de films et les pages « sport » sont de retours.

En conclusion, je ne lis pas le Journal de Montréal et ce n’est pas aujourd’hui que je vais m’y mettre, par contre j’espère bien que l’AÉP ne changera en rien ses habitudes. Finalement, je voudrais conseiller à monsieur Martineau le sobre de prendre un cours sur la résistance des constructions pour savoir qu’avec ou sans alcool il suffit d’une erreur pour voir des ponts tomber, malheureusement.

Articles similaires

Toto-Dit-é

9 octobre 2007

Enfin nous voici à la semaine des intras. Une semaine tant attendue par tous, celle où l’on se pose la fameuse question : ai-je bien fait de choisir Poly? Après une série d’intras et de rapports on se dit forcément que non, que l’on aurait pu trouver mieux comme école (peut-être l’ÉTS). Mais quand on s’en débarrasse, on prend le temps de réaliser que nous avons passé l’une des semaines les plus effroyables de...

Poly assise sur une bombe

9 octobre 2007

La réputation phalloïde de la tour de l’Université de Montréal n’est plus à faire. Par contre, il est moins connu que Poly est dotée, elle aussi, d’un engin aux allures semblables, même si sa taille laisse un peu à désirer (détail qui, je l’ai répété maintes fois, n’importe que très peu). Cette cheminée, il faut bien l’avouer, n’est pas remarquable au premier coup d’œil, notre attention étant généralement détournée par la palette de...

H!nt Innovation

20 mars 2008

Louis Côté et Marco Lisi fondent Hint Innovation en 2006, suite à une réflexion amorcée l’année précédente, alors qu’ils sont tous deux collègues chez Bell Canada. Moins de deux ans plus tard, les co-fondateurs constatent avec grand bonheur que les objectifs qu’ils s’étaient fixés au départ sont tous en voie de se réaliser, certains ayant même déjà été largement surpassés! Comment l’expliquer? La petite histoire prend ses racines quelques années plus tôt, avant même...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Péi va mal…

22 janvier 2010

Par Thomas Goyette-Levac Soyons clair : je ne suis pas contre le Beach Party. Je n’y suis pas allé alors je ne peux m’exprimer contre. Cependant, il n’en demeure pas moins que la souffrance occasionné par le paiement de 20 $ et celle de se lever à 5h, un dimanche matin, ce qui, néanmoins, constitue un trou dans le budget d’un étudiant, est difficilement comparable à celle que les Haïtiens vivent en ce moment. Cette...

Calendrier culturel: quoi faire à Montréal

31 août 2012

Événement 1: Exposition Star Wars Quand: 19 avril 2012 au 16 septembre 2012 Jeudi au samedi: 10h à 21h Dimanche au mercredi: 10h à 19h Où: Centre des Sciences de Montréal Combien: 23$ Exposition itinérante qui se concentre sur les personnages de Star Wars par la présentation d’une collection de : -Costumes -Accessoires -Maquettes -Dessins conceptuels des archives de Lucasfilm -Quête identitaire interactive et création votre propre héros de Star Wars. Événement 2: Wicked...

Trois stages : Mon expérience en Génie info

26 septembre 2014

Chaque stage et chaque entreprise sont différents. Pour certains, c’est une opportunité magique et joyeuse, pour d’autres, un broyeur d’âme. Voici donc les expériences que j’ai retirées de mes trois stages. Étant étudiant en Génie informatique, j’ai eu la chance d’avoir un stage dans mon domaine... et un deuxième... et un troisième! Ce qui peut apparaître comme une bonne fortune s’est avéré moins agréable qu’à première vue.   En effet, chaque stage additionnel après notre...