Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

C’est avec des cennes qu’on fait des doigts

J’aimerais dire à tous ceux qui comme moi ne faisaient plus con- fiance aux partys dit Super, Méga, Hardcore, Latino, Cool ou Horny. Ben là si t’entends dire que Molson fait un Méga-Party, ben c’est vrai ! Dimanche passé y’avait 14 pitounes d’annonces de bière sur des palet- tes de caisses de bière, des motos qui faisaient des flips pis la fille de Normand Bratwait !

Mais t’étais pas là…

Si je dis ça c’est pour contraster avec la mauvaise nouvelle que j’ai apprise. Je suis vraiment triste, deux étudiants de Polytechnique sont morts par asphyxie en mettant des condoms sur leurs têtes dans un party de saucisse lundi soir.

Je suis désolé. Maintenant je suis conscient que les articles que j’écris sont des armes, je dois les utiliser pour combattre les bonnes guerres. Le sexisme, le racisme, la pollution… Mais j’ai vu que y’a tout plein de comités pour ça, alors je vais m’attaquer à l’économie.

À lire mes articles, vous pensez sûrement que j’ai rien à faire, mais détrompez-vous, je suis en stage!

L’autre jour j’ai fait le ménage dans ma collection de magazines. Les Petits Débrouillards, franchement je n’ai pas été capable d’en jeter aucun. Je m’y réfère souvent. J’ai retrouvé celui qui disait comment nettoyer les cennes noires. Ils disent de les tremper dans du vinaigre et du sel. Yo! Ça marche vraiment! Pis pour que ça marche plus vite, j’ai décidé de mettre le mélange sur le rond du poêle.

Quelques minutes plus tard, je touchais cet argent tout neuf. J’étais ému quand je tombais sur des sous de 1983, l’année de ma naissance. Ces cennes maintenant toutes pro- pres étaient redevenues ce qu’elles étaient alors que j’étais bébé. Ça veut dire qu’en sortant de l’hôpital où je suis né, ma mère a peut-être déjà dit à mon père: «Yo, t’as tu vu les nouvelles cennes?» Pis là mon père a sûrement répondu: «Mets’en, Y shine en christ!» Pis toute cette discussion partait peut-être de la cenne que j’ai dans les mains! Je sais pas pour vous, mais je trouve ça vraiment tripant des histoires de cennes.

Une fois que je m’étais inventé cette histoire dans ma tête, je réalisa combien il était plate d’avoir un paquet de cennes toutes propres. Vu qu’il me restait encore deux jours pour étudier équations différentielles, j’ai décidé de chauffer les cennes toutes propres sur le rond rouge pour qu’elles bleuis- sent. C’est là que toute la magie à commencé!

C’est pas des blagues ! Les cennes étampés après 1997 (98 et +) fondent! Je sais pas elles sont fait en quoi, mais ce n’est pas du cuivre.

Encore une fois, j’étais tout excité. J’ai commencé à planifier me couler une bague, une couronne, des souliers à caps d’acier, mais je me suis dit que ça serait chieux. Étant donné que le journal sur lequel on imprime est biodégradable, je me suis dit que je pourrais couler une partie de mon corps pour que je sois souvenu éternellement.

Ça fait que là! J’ai foutu plein de cennes dans un petit chaudron en fonte pour faire fondre mes cennes. Ça a marché! Mais là, ça ne me res- semble pas trop une grosse flaque de cennes. Fallait que je me fasse un moule. Initialement je voulais mouler mon nez. Il est quand même impressionnant et séduisant. Le problème c’est que quand j’ai essayé de démouler le plâtre, les petits poils de narine ont commence à arracher. Comme la douleur était insupporta- ble, j’ai commencé à courir dans la maison en éternuant pis en sacrant comme une poule dont on vient de couper la tête.

Ayant eu le même problème avec les autres endroits où j’ai du poil, je me suis finalement résigné à mouler mon index.

Une heure plus tard, quand je l’ai démoulé il était là, lourd, résistant, conducteur, luisant…j’avais créé le Super-doigt© ! Je sais maintenant comment se sentait Jésus quand il a crée le T-1000 dans Terminator.

Il me faisait peur au début, il avait l’air invincible. J’ai donc décidé de le peinturer couleur « ma peau » et de lui mettre du vernis à ongle. Il était plus cute là.

Trop excité pour avoir trouver une utilité à mon doigt efféminé avant de le couler, je dus réfléchir…

Je le regardais en me disant que ça serait super drôle de le glisser dans la sacoche de ma blonde. Quand elle a fouillé pour son rouge à lèvre, elle a flippé !

Bang ! À me l’a garnoté dans le front en me traitant d’épais pis de gay parce que j’avais apparemment utilisé son kutex pour mettre sur le doigt.

Fallait que je trouve de quoi de plus cool à faire avec. Pour me calmer j’ai écouté le DVD de Metal- lica, pis je peux dire qu’il y a rien de plus hardcore qu’un doigt de métal pour faire « DEVIL ! »

C’est à ce moment que j’ai compris que c’était plus utile que ça avait l’air.

Le Super-doigt© c’est par- fait pour toucher quelque chose de dégelasse. Pis là les filles font « Eeeuwwww ! » mais dans le fond ça les impressionne.

Tu peux aussi brasser tes pâtes avec. C’est tellement plus vétéran de guerre de brasser son spagatt avec un doigt de métal. Le Super-doigt© ne se fait jamais ébouillanter.

Je vous dis ce truc, mais en fait c’est illégal de modifier, détruire ou tremper dans le vinaigre de la monnaie Canadienne. Par contre il n’est pas encore interdit de te faire préparer un sandwich par un dégueu qui a tripoté plein de cennes.

Je vous avais dit que j’écrirais un article sur l’économie, ben continuez à lire S.V.P. ! Attendez ! Faites pas le mot croisé tout de suite. Ça s’en vient.

Alors en résumé : N’oubliez pas ! Plus y’a de cennes fondu, moins y’a d’offre, et donc la valeur des cennes va augmenter. Vous avez l’économie entre vos mains !

C’est sûr que c’est plus efficace de lancer des 2 piasses dans la rivière, ou de brûler des billets, mais s’il fallait que je dise des trucs vrai- ment intelligents et sensés, j’aurais probablement écrit 2 lignes, je me serais endormi sur mon clavier, pis là mon frère serait venu me réveiller en me frappant derrière la tête en disant «Calisse d’incapable!»…Et j’aurais pleuré.

<< Truc précédent|Truc suivant >>

Mots-clés : Le truc à Renaud (27)

Articles similaires

Renaud chez les fous!

23 février 2007

Polytechnique est une école de fous. Partout les gens courent et boivent du café. Du café pour courir plus vite, et puis de la gomme… pour mâcher plus vite. La cadence effrénée isole les étudiants dans une espèce de bulle d’étude qui rend assurément fou. Peu après être arrivé à Poly, tous les étudiants reçoivent une dose de délire. Certains se promènent le crâne rasé d’une fausse calvitie ou tout simplement déguisé en vache....

Voodoo Homemade

16 mars 2007

De tous les temps, les humains ont eu recours à des symboles pour accessoiriser leur spiritualité. Il y une foule d’objets sacrés servant à lier Ciel et Terre. Ces objets donnent souvent le ton de la religion et font ressortir la mécanique de son emprise sur les humains. Certaines religions sont basées sur la reconnaissance d’un sacrifice fait par un prophète ou servant d’inspiration à un mode de vie. D’autres font tout simplement peur....

La Probiscuité

15 septembre 2006

J’aime les Chinoises, grosses et petites, rondes et minces. Pourquoi les Chinoises en particulier, je ne sais pas. C’est une forme de discrimination raciale positive. Il y a quelque chose qui me fascine dans leur façon de penser. C’est comme si le fait d’être si nombreuses les avaient forcés à purifier leurs idées. Je n’ai jamais lu de littérature chinoise, mais je suis adepte de leurs biscuits de fortune. Quelle belle invention. Avec moins...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Pour que vive un Québec libre

31 mars 2006

Pour que vive le Québec libre, il faut comprendre et faire comprendre sa nécessité. Les motivations qui faisaient hurler les défenseurs de l’indépendance il y a peutêtre cinquante ans diffèrent des arguments avancés par les bouches en cul-de-poule qui servent aujourd’hui la cause dans l’arène politique. Ce n’est d’ailleurs plus au seul Parti Québécois que revient la tâche ardue de défendre ce rêve qui donnera au monde une nation québécoise, d’autres voix s’élevant un...

Hyponyme

3 mars 2006

Selon le Petit Larousse, terme linguistique : terme dont le sens est inclus dans le sens d’un autre, qu’on appelle hyperonyme. Beaucoup de mots peuvent ainsi être hyponymes d’autres mots qui les englobent. Par exemple, voilier est un hyponyme de bateau. Marteau l’est de même pour outil. Notre ami Roger, assez agassé par l’insipidité des mots que nous lui prêtons, me disait qu’il allait écrire une chronique dans nos pages, qui « porterait un...

Le mauvais goût américain en Europe

24 mars 2006

Après plus d’un mois de voyage et de découverte de la vérité, Éric et Renaud se retrouvent à Prague. Finalement, le statut d’étudiant les rattrape. Mais pas n’importe lequel! Celui d’étudiants en échange… Éric : Allemagne - Prague Parti de Berlin, je prends le train (toujours seul) en direction de Prague. Départ finalement vers la République Tchèque! Lorsqu’il arrive, le train est plein. J’essaie de me trouver une place, et je réussi finalement à...