Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Page blanche

Ma dernière page blanche de l’année scolaire. Comme toutes les autres, je vais laisser couler mon imagination jusqu’à ce que mes mots aient envahi toute la feuille. Je suis plus fort qu’elle et je vais la défricher telle une savane africaine fertile. C’est en effet le dernier Truc à Renaud avant septembre et c’est tant mieux, je suis tanné. C’est pas comme si je pouvais mettre ça dans mon C.V. ou même en parler en entrevue.

Je regarde avec envie ceux qui sont à Poly et qui participent à une société technique comme le Baja ou l’Avion-Cargo… Wow les champions! Avec ça les entreprises viennent vous chercher avant même que vous ayez fini votre Bac!

En ce sens, je vais utiliser mon dernier article de la session pour publier ma capacité d’assimiler la théorie de mes cours. Prenons une situation de la vie courante…

Vendredi passé, durant l’excellent Battle of the DJ au pub, j’ai reçu une bouteille de savon AXE. C’était la nouvelle sorte qui est supposée me faire lire dans les pensées des filles. La bouteille est tellement petite que je ne l’ai pas utilisée. Je l’ai alors mise dans mon panier d’échantillons. J’ai en effet en permanence dans ma salle de bain un panier en osier avec un tas de tout plein d’échantillons que j’ai volé dans les plus grands hôtels du monde et dont la petite taille m’empêche de les utiliser.

Étant profondément exaspéré de voir le panier de petites bouteilles ramasser de la poussière impunément, j’ai décidé de m’en débarrasser. J’ai divisé le tas de bouteilles en 3 tas : les bouteilles de savon (gel de douche), les bouteilles de shampoing et celles de revitalisant. Il me restait par contre les bouteilles de 2 en 1 qui n’étaient pas classées. Quel problème incroyable! Je me suis dit que je pourrais utiliser l’algèbre boolienne (sic) que j’ai apprise à Poly pour régler mon problème. Je me suis construit une table de vérité à partir de deux situations : « Je veux juste me shampooiner les cheveux » et « je veux juste me revitaliser les cheveux ». Dans une colonne, j’ai mis les 4 sortes de bouteille.

On peut donc clairement voir que les bouteilles 2 en 1 se comportent comme des bouteilles de revitalisant. J’ai donc élargi la condition pour être classé dans revitalisant avec un OU inclusif.
On peut aussi voir que ça servait à rien de mettre « savon » dans la colonne des bouteilles. Impressionnant hein?!

Je me suis retrouvé avec trois tas de mini bouteilles bien définies. J’ai pris trois bouteilles de Naya vides qui traînaient à côté de mon lit, symptôme d’une vie de party. J’ai transvidé tous les échantillons d’une catégorie dans une même bouteille et au crayon Sharpie, je les ai identifiées.

Vous devriez voir mes bouteilles, de vrais arcs-en-ciel de glycérine prêts à me nettoyer. C’est tellement beau que je n’ai toujours pas le goût de les utiliser, mais maintenant, au moins c’est juste trois bouteilles qui vont traîner. En plus, j’ai pu crisser mon panier d’osier à la poubelle. Fini l’osier, ça fait « années 80 », ça ramasse de la poussière et ça conserve l’humidité.

* * *

J’aimerais terminer la merveilleuse année que l’on vient de passer ensemble avec un message d’intérêt général pour la communauté Polytechnicienne:
Les céleris avec les paninis c’est fucking useless! Personne les mange pis ça mouille tous les natchos!

J’aimerais aussi dire que les brocolis ne sont pas qu’une excellente source de fer, les pieds sont aussi une excellente source de gros élastiques roses.

Oh pis une dernière avant septembre!

Comment t’appelles ça un cube qui veut toujours baiser? Hein? Hein?…

Un Cube lubrique!….

Ouf, ok c’est fini!

<< Truc précédent|Truc suivant >>

Mots-clés : Le truc à Renaud (27)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+