Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Boire mieux! Boire où?

Avec le grand nombre de microbrasseries au Québec, il n’est pas étonnant que l’on puisse avoir de la bonne bière un peu partout. Les microbrasseries commencent en général comme les essais de brassage à la maison d’amateurs de bière. Il semblerait donc normal que leurs bières soient souvent bien travaillées, avec des goûts variés : les brasseurs y mettent leur coeur! Nous avons tous nos endroits favoris pour aller se désaltérer, que ce soit pour la bière, l’ambiance, la nourriture ou la bonne compagnie.

Quelque Pubs-Restos intéressants

Les 3 Brasseurs sont populaires autant pour leurs bonnes bières brassées sur place (dont une excellente qu’ils ne brassent que pendant le temps des fêtes) que pour leurs Flamm’s pizzaesques. Et en plus : des peanuts à volonté! Il y en a maintenant plusieurs à Montréal, situés à différents endroits au centre-ville, ce qui en fait d’excellents endroits où débuter une belle soirée (Ou la passer au complet… que voulez-vous, la bière est bonne!).

www.les3brasseurs.ca

L’Amère à boire, situé sur St-Denis, est peut-être petit, mais très accueillant. Surtout en considérant leur attirail de bières, qui recouvre beaucoup de styles de bière (quatorze bières différentes!). Malheureusement, je n’ai toujours pas goûté l’Amère à boire, bière qui porte le même nom que l’établissement (ou vice-versa, je ne fais pas de discrimination) puisqu’il n’y en avait plus à chaque fois que j’y suis allé!

www.amereaboire.com

Mon endroit favori pour aller prendre une bonne bière est assurément le Dieu du Ciel. Petite brasserie artisanale située sur St-Laurent, on y retrouve un menu de bière très varié et toujours changeant. On peut consulter le menu du jour sur leur site web. Non seulement leurs bières sont excellentes, mais le brasseur produit aussi quelques bières uniques et étonnantes, telle que la Charbonnière (une bière fumée) et une autre… au poivre! (la Route des Épices, si la mémoire ne me fait pas défaut). Un endroit à visiter absolument. Je rêve au jour où ils commenceront à l’embouteiller…

www.dieuduciel.com

Les bières de la semaine :


Dominus Vobiscum Blanche
(Microbrasserie Charlevoix)

Soeur de la Double et la Triple de la semaine passée. Robe d’un or éclatant, bien que trouble. Mousse généreuse à grosses bulles qui disparaît tranquillement, sans toutefois rester longtemps. Fortes odeurs de houblon et d’agrumes. Goûte presque uniquement les agrumes, aucune amertume remarquable. Goût sucré agréable, comme si c’était une limonade houblonnée. Cela la rend très rafraîchissante et en ferait une excellente bière d’été. Très pétillante par contre, les saveurs sont difficiles à déceler tant que l’effervescence ne s’est pas estompée en bouche. Si on ne la garde pas un peu en bouche, on ne la goûte bien qu’à l’arrière -goût. Je pense que beaucoup de personnes qui n’aiment pas les bières en général pourraient être surprises par celle-ci!

Voyageur des Brumes
(Dieu du Ciel)

Bière de type « Spéciale extra bitter ». Robe rousse très foncée. Collet peu présent. Assez forte odeur de caramel et de houblon, avec un peu de toast. Moelleuse en bouche, roule sur la langue. Très amère, comme l’indique son nom, bien que l’amertume ne soit pas trop envahissante. Fort goût de houblon, caramel. Il paraît que la version en cask de la bière goûte plus fruitée. Arrière-goût d’amertume languissant sur l’arrière de la langue.


Guinness (Brasserie Labatt)

La bière noire classique, près du style « porter ». Sa mousse est onctueuse et persistante, le degré de consistance variant selon qu’elle soit en bouteille, en canette ou directement du fût. Arôme léger de brûlé. Très douce en bouche, les bulles ne sont pas éclatantes : elles « croustillent ». Goût léger de brûlé, ainsi que de café froid. Légère aigreur à l’arrière-goût, mais pas d’amertume. Une bière qui descend très bien entre autre à cause de sa douceur. J’ai déjà fait un bonhomme sourire dans la mousse d’une pinte de Guinness (en fût) et il était encore visible lorsqu’il ne restait que la mousse!

Mots-clés : Dégustation (6)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+