Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Boire plus ? Boire mieux !

Je suis fan de bière. Voilà, c’est dit, mon secret est dévoilé. Bon, ok, la plupart des étudiants aiment boire de la bière. C’est quelque chose de relaxant et de sociable : on en boit tout le temps, ça fait partie de Poly. Mais depuis quelques années, j’ai développé un véritable amour de la bière. De la bonne bière. Une bière, on peut aussi la déguster, tout comme un bon vin. Ça peut être une Expérience. Avec un E majuscule. Même les bières « cheap » de consommation massive peuvent peut-être avoir un intéret dégustatif… Peut-être… J’ai récemment commencé à essayer de développer davantage mon goût par la dégustation, à lire des livres sur la bière, visiter des sites spécialisés, etc. Pour s’améliorer à déceler les différents goûts, il faut boire, pratiquer, comparer, apprécier, décrire. C’est facile de se motiver! Et comme tout adepte de quelque chose en ce monde, j’aime évidemment parler de ma passion! Donc je partage mes essais les plus récents avec qui veut bien m’écouter… Ou me lire, évidemment. Qui sait, j’en ferai peut-être quelque chose de régulier!

Mes découvertes de la semaine :
Dominus Vobiscum Double

(Microbrasserie Charlevoix)

Bière de style belge d’abbaye, à la robe brun-acajou. Produit une belle mousse blanche abondante lorsque versée, mais qui disparaît assez rapidement. Odeur subtile de fruits et d’amertume. Onctueuse en bouche, les premiers goûts perçus sont ceux de petits fruits et de caramel, sucré, suivis d’une généreuse amertume avec quelques relents de brûlé (en passant, ceci n’est pas une mauvaise chose, mais simplement une description du goût) en l’avalant. L’arrière-goût est une amertume douce, s’évanouissant peu à peu. C’est une bière très complexe qui vaut la peine qu’on la boive lentement, pas trop froide. Sa grande force en alcool (9%) aide à faire ressortir ses flaveurs, mais n’essayez pas de la boire sans avoir mangé! Particulièrement étonnante par sa richesse, elle plaira davantage aux amateurs de bières fortes telles que la Maudite ou la Fin du Monde.

Dominus Vobiscum Triple

(Microbrasserie Charlevoix)

Bière très étonnante par sa légèreté, malgré son puissant 9% d’alcool. C’est une blonde pâle et légèrement trouble. Son collet est généreux et onctueux, presqu’aussi persistant que celui de la Guinness. Odeurs d’épices et surtout de fruits. Malgré qu’on sente fortement l’alcool, on le goûte à peine et elle présente plutôt en bouche un goût légèrement sucré. La plus grande surprise est le manque flagrant d’amertume : on en décèle seulement un peu en l’avalant. Ceci en fait une bière très désaltérante et agréable à boire pour tous les styles de buveurs.

Black & Tan style québécois

(Guinness et Maudite d’Unibroue)

Un « black and tan » est un mélange d’une bière pâle, recouverte d’une bière foncée, en général une Guinness. Comme le gaz de saturation (ce qui fait les bubulles) est plus léger dans la Guinness, elle flottera sur la bière pâle si le verseur est adroit. Un truc est de verser lentement sur le dos d’une cuillère. J’ai récemment découvert une alternative très québécoise en soupant chez un ami : utiliser une Maudite comme bière pâle. Elle s’harmonise de façon très étonnante avec la Guinness! Le goût légèrement « métallique » de la Guinness (son principal défaut selon moi) disparaît presque complètement et l’amertume de la Maudite est très atténuée par la douceur de la bière foncée. Plutôt que de devenir méconnaissables, les flaveurs des deux bières se mélangent adroitement pour former une explosion de saveurs. Ce qui a commencé par un « pourquoi pas » s’est vite transformé en découverte fortune!

Ne manquez pas les Houblonneries, c’est une occasion en or de goûter d’excellentes bières québécoises!
Maintenant j’ai envie d’aller m’ouvrir une petite Double…

Mots-clés : Dégustation (6)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Le pont de la discorde

20 mars 2008

Le prolongement de l’autoroute 25 a refait surface dans les médias récemment. Trois groupes environnementaux, Greenpeace, Équiterre et le Conseil régional de l’environnement de Montréal, veulent faire arrêter les travaux de construction qui ont commencé depuis peu en faisant déclarer illégales la procédure suivie lors des audiences publiques du BAPE et l’adoption des décrets, le promoteur du projet ainsi que les impacts environnementaux liés à la construction et à l’exploitation du pont n’étant pas...

Conférence et atelier : STRESS ET ANXIÉTÉ DE PERFORMANCE

12 mars 2010

Par Gilles Lussier Conférences et ateliers d’information pour l’amélioration des habiletés d’apprentissage qui visent à fournir aux participants divers moyens de développer un ensemble de compétences essentielles à une activité scolaire satisfaisante et plus agréable. Cette semaine, la conférence traitera du stress et de l’anxiété de performance : • C’est quoi, en fait ? • De quel type d’anxiété souffrez-vous aux examens ? • Connaissez-vous les stratégies pour diminuer l’anxiété ? Cette conférence s’adresse...

Paris

16 mars 2012

ha mes petits loups, vous avez de la chance car ça n’arrive pas très souvent :   cette semaine, je suis de bonne humeur. Et pour cause, je sors tout juste de relâche. Une bonne grosse relâche française et parisienne. Oh joie, oh félicité, Paris était vide, les parisiens en vacances avaient quitté la capitale. La semaine dernière, dans le métro, je n’ai pas eu à souffrir de la présence de ces hordes entières d’adolescents crasseux...